Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 17:11

La chaîne câblée TCM a l'excellente idée de diffuser un cycle Young Mr Hitchcock . Celui-ci est essentiellement constitué de films d'espionnage centrés autour de la " montée des périls en Europe "™© et des actions de déstabilisation d'une " puissance étrangère " qui est évidemment l' Allemagne Nazie . Si elle n'est jamais nommée avant Foreign correspondant ( Correspondant 17 ) , le choix des acteurs et leur accent ne laisse aucun doute .

Ce cycle permet de dégager quelques éléments :

1- Pour souligner la Germanité des personnages Hitchcock emploie un éclairage et des plans qui nous font tout de suite penser aux films de Fritz Lang et en particulier le cycle du Dr Mabuse . C'est particulièrement vrai pour The sabotage et Foreign Correspondant ( rencontre dans l'aquarium et interrogatoire de Van Meer ). Les objectifs d'une subversion terroriste sur les populations sont particulièrement bien décrits ainsi que la froideur des chefs de réseaux dans la mise en œuvre d'une opération de terreur tout comme le montrait Fritz Lang .

2- L'ambiguïté de Hitchcock vis à vis de la notion de " mal absolu " et d' " ennemi total " . La nurse de The lady vanishes et Stephen Fisher dans Foreign Correspondant finissent par passer , sous une forme ou une autre , du côté du " camp du bien " . La nurse refuse de mettre la drogue qui doit endormir Iris Henderson et Gilbert , elle se sacrifiera en manoeuvrant l'aiguillage tandis que Stephen Fisher se suicide dans la mer démontée pour sauver les naufragés réfugiés sur l'aile du Clipper . Mieux ! Avant de mourir , Stephen Fisher a le temps de justifier par le patriotisme son engagement pour l'Allemagne Nazie auprès de sa fille . Celle-ci utilise un " patriotisme miroir " , sans aucun autre argument moral , pour justifier son engagement pour la cause de l'Angleterre .

Cette ambiguïté sera encore plus évidente dans les doutes qui assaillent les tueurs de Secret Agent et peut s'expliquer par les limitations imposées par les autorités Britanniques et Etasuniennes à désigner l'Allemagne explicitement comme un ennemi dans un film : http://thehollywoodblacklist.blogspot.fr/2006/02/film-review-lady-vanishes.html

3- Au fur et à mesure que l'on passe de l'année 1935 à l'année 1940 , Hitchcock critique de plus en plus cette neutralité pour demander une intervention explicite des Etats-Unis dans la guerre dans Foreign correspondant . Dans The lady vanishes l'avocat neutraliste et pacifiste - mais armé - sera tué alors qu'il essaye de se rendre alors que les deux Anglais amateurs de cricket qui sont totalement indifférents à la marche du monde se saisiront du revolver de l'avocat pour se défendre face aux militaires de la " puissance hostile " .

4 - On peut découvrir certaines scènes et thèmes récurrents du cinéma Hitchcockien : La scène de la cathédrale avec une affiche pour St Ambrose nous ramène à la scène du clocher de la mission Mexicaine dans Vertigo et à Ambrose Chappel de The man who knew too much . Le pseudo-photographe qui assassine le sosie de Van Meer tente de se soustraire à ses poursuivants en se fondant sous une foule de parapluies (Correspondant 17) comme John Robie tentera en vain la même manœuvre sous les fleurs du marché niçois (La Main au collet), tandis que Roger Thornhill ( La mort aux trousses ) réussira dans sa tentative grâce à la soudaine multiplication des casquettes rouges de porteurs . Les amateurs de cinéma Hitchcockien y trouveront d'autres thèmes récurrents .

Partager cet article

Repost 0
Published by DanielB - dans La cinematheque
commenter cet article

commentaires

Liens