Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 17:40

Cela faisait assez longtemps , 58 semaines , que je voulais vous parler de la collection  Journaux de Guerre 1914-1918 .

http://www.lesjournauxdeguerre.fr/

J'ai enfin trouvé le temps et l'occasion . Dans la série treize à la douzaine , les éditeurs ont choisi de se projeter au delà des années 1914 à 1918 pour se consacrer aux années troubles de 1919 à 1939 que la vulgate médiatique a surnommé lépériod'léplusomb'd'not'histouâre !

Le numéro 58 est consacré à l'année 1925 et à la répression coloniale Française au Maroc mais surtout en Syrie mandataire . J'avais déjà évoqué ce crime colonial dans deux articles de ce blogue mais il prend encore plus de relief car le mois d'octobre 2015 en verra le 90 éme anniversaire .

http://zebrastationpolaire.over-blog.com/article-un-crime-de-guerre-ordinaire-de-la-pegre-colonialiste-fran-aise-en-syrie-le-bombardement-de-al-har-119786390.html

http://zebrastationpolaire.over-blog.com/article-la-syrie-de-1940-sous-la-botte-coloniale-fran-aise-vue-par-life-magazine-122577360.html

http://www.lesjournauxdeguerre.fr/detail.php?id=58

Ce relief est accentué par les dernières déclarations bellicistes sur la Syrie et le Président AL-ASSAD de nos chefs politiques comme MM. LE DRIAN  , FABIUS , VALLS ou HOLLANDE  .

Ces déclarations bellicistes ont d'autant moins de légitimité que le gouvernement socialiste actuel dirigé par Manuel VALLS est le petit-neveu intellectuel et politique du Cartel des Gauches dirigé par Edouard HERRIOT  qui nomma le Gal. Maurice SARRAIL pour organiser la répression contre le mouvement d'émancipation national et social de la nation Syrienne .

Il faut préciser ici que le Général Maurice Paul Emmanuel SARRAIL , le bourreau fou de Damas aux cotés du Général  Maurice GAMELIN , fut l'archétype de ce que l'on nommait alors un " officier républicain " , c'est à dire un de ces officiers Franc-Maçons , anticléricaux et qui ne manquaient pas de professer en public leur attachement à la " gauche " . Ceux-ci ne durent leur promotion au corps des officiers généraux  qu'à l'Affaire des Fiches et non pas à leur capacités de commandement  !

Il en était de même de son adjoint immédiat le Capitaine Gabriel CARBILLET qui fut en outre un pédéraste notoire et affiché dés sa première mission au Maroc .

Je salue ici la contribution dans Journaux de Guerre de l'historien Philippe BOURMAUD qui évoque avec courage * son gout pour les garçons * et qui montre que les massacres perpétrés dans le djebel Druze par l'Armée Française sous les ordres du Capitaine Gabriel CARBILLET le furent au nom d'une idéologie anti-religieuse et " anti-oligarchique" ." Anti-féodale " selon l'expression de l'historien Etasunien Michael PROVENCE . Jean-David MIZRAHI dans sa thèse et son livre n'hésite pas lui à utiliser l'expression " terrorisme colonial " pour décrire la politique de répression de classe menée par le Capitaine Gabriel CARBILLET .

 

L'un des chefs des grandes tentes visées par la politique "gaucho-colonialiste" du capitaine Gabriel CARBILLET fut Sultan Pacha EL-ATRACHE qui prit la conduite de la rébellion . Sultan Pacha EL-ATRACHE devint par la suite une des figures clefs du nationalisme Arabe et fut reçu par les Présidents Gamal Abdel NASSER et Hafez EL-ASSAD qui le décora en 1970 .

 

Si Journaux de Guerre animé depuis sa création de manière magistrale par l'historienne Sophie SOUKIAS cite en référence L'Humanité et L' Echo d'Alger pour décrire les exactions du colonialisme Français au Levant , je vous invite à consulter sur Gallica.fr le journal L' Echo de Paris dans ses éditions de septembre , octobre et novembre 1925 . Dirigé par Henri de KÉRILLIS , son journaliste spécialiste des affaires internationales fut André GÉRAUD connu sous le pseudonyme de Pertinax .

L'Echo de Paris , journal classé comme nationaliste et conservateur , fut à l'avant garde de la lutte contre le boucher de Damas ( le vrai ! ) , le Général Maurice SARRAIL , et cette lutte fut même plus virulente que dans les colonnes de L' Humanité sous la plume de Jacques DORIOT .

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34429768r/date1925.langFR

Pour tenter de dédouanner sa politique désastreuse le Général SARRAIL n'hésitera pas à créer la légende d'un " complot Anglais " dirigé par le consul Britannique SMART . Cette thèse sera malheureusement diffusée au sein de l'opinion publique par le journaliste Albert LONDRES dans Le Petit Parisien ( édition du 10 novembre 1925 )  , organe officieux du Parti Radical-Socialiste .

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k606295g

Je terminerai enfin cet article en soulignant le courage intellectuel de la rédaction de Journaux de Guerre dans le choix de son iconographie des pages de couverture . Représenter une bombe tricolore tombant sur une cité du Proche-Orient où l'on devine des mosquées et évoquer la pédérastie d'un " officier républicain "©™ , cela relève presque du suicide académique !

Le titre est en lui même une prise de position sans équivoque . " Damas sous les bombes " fait explicitement référence à l'ouvrage de la géographe Alice POULLEAU : " A Damas sous les bombes - Journal d'une Française pendant la révolte syrienne (1924-1926) " . Ce livre fut  * interdit à la vente dans les pays sous mandat * !

LES ASSASSINS REVIENNENT TOUJOURS SUR LE LIEU DU CRIME : Il y a 90 ans l'armée coloniale Républicaine Française bombardait DAMAS .
LES ASSASSINS REVIENNENT TOUJOURS SUR LE LIEU DU CRIME : Il y a 90 ans l'armée coloniale Républicaine Française bombardait DAMAS .
L'Echo de Paris - 1er octobre 1925

L'Echo de Paris - 1er octobre 1925

L'Echo de Paris - 2 octobre 1925

L'Echo de Paris - 2 octobre 1925

L'Echo de Paris - 3 octobre 1925

L'Echo de Paris - 3 octobre 1925

L'Humanité - 31 octobre 1925

L'Humanité - 31 octobre 1925

Le Petit Parisien - 10 novembre 1925

Le Petit Parisien - 10 novembre 1925

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Liens