Brésil-Allemagne : Il y a un siècle le Brésil rentrait en guerre contre le Reich Allemand

Publié le 28 Octobre 2017

L'entrée du Brésil dans la première guerre mondiale s'est faite le 26 octobre 2017 pour les mêmes raisons qu'en 1942 : L'attaque et le torpillage de navires de commerce avec des civils à bord . L'instabilité économique et l'impréparation de l'armée limiteront toutefois cette contribution à un acte symbolique.

Le Président Venceslau Brás a essayé de résister tant qu'il a pu à une opinion publique de plus en plus belliciste suite à diverses attaques de navires de commerces Brésiliens par les submersibles Allemands . Il connaissait l'état d'impréparation de l'armée seulement entrainée à réprimer des révoltes populaires comme celle de Canudos (1896-1897) et Contestado (1912-1916). La Marine  quand à elle se remettait mal des purges de milliers d'hommes  consécutives à la révolte de 1910.

En 1916 un navire Brésilien fut coulé par les Allemands , ce qui n'entraina aucune réponse du gouvernement Brésilien . En février 1917 l'Allemagne déclare la guerre sous-marine à outrance .

En avril 1917 le vapeur Paraná est coulé dans la Manche avec la mort de trois citoyens Brésiliens . En mai 1917 le Tijuca et le  Lapa sont torpillés ce qui entraîne la première réaction Brésilienne : La saisie de 44 navires battant pavillon Allemand et leur transfert sous pavillon Brésilien . Le MAE Lauro Müller partisan de la neutralité et d'origine Allemande est obligé de démissionner sous la pression populaire exacerbée par les journaux acquis à la cause Alliée . L'acte de guerre qui va entraîner l'entrée en guerre du Brésil est le torpillage par l' U-93 au large des côtes Esapgnoles du Macau qui était ironiquement un des navires Allemands saisis quelques semaines plus-tôt . Le commandant du navire Saturnino Furtado de Mendonça et un marin , Arlindo Dias dos Santos , furent fait prisonniers et on n'entendit plus jamais parler d'eux .

La presse Brésilienne se déchaîna alors contre la " crime féroce de la piraterie Boche " en utilisant l'expression Française .

Il n' y avait pas que la presse qui poussait les chefs politiques Brésiliens à entrer en guerre aux côtés des Alliés . Depuis 1915 un groupe d'intellectuels agissait en ce sens au sein de la Liga Brasileira pelos Aliados et un de leurs axes était de dénoncer le " Péril Allemand " lié par exemple à la présence de colonies Allemandes dans le sud du Brésil . Parmi les personnalités les plus en pointe de ce mouvement il faut citer les écrivains Ruy Barbosa et Graça Aranha .

Après la démission de Lauro Müller c'est l'ex-Président Nilo Peçanha qui assume le poste de MAE .C'est justement un admirateur de Ruy Barbosa et il s'efforce de rapprocher son pays des Etats-Unis comme l'a toujours désiré son modèle . Les Etats-Unis sont devenus le premier partenaire commercial du Brésil et ont une influence de plus en plus grande dans la presse Brésilienne . L'Allemagne de son côté a perdu la capacité de communiquer avec le Brésil après la destruction par la Royal Navy du câble télégraphique qui reliait les deux pays .

http://zebrastationpolaire.over-blog.com/article-1914-2014-cent-annees-de-guerre-de-cables-125251521.html

Si l'Allemagne avait envoyé plusieurs missions militaires avant la guerre , si elle avait équipé l'artillerie du fort de Copacabana à Rio de Janeiro il n'en demeurait pas moins que les élites civiles et intellectuelles préféraient une éducation Française et étaient Francophiles .

http://zebrastationpolaire.over-blog.com/article-les-canons-de-copacabana-nelson-jobim-ne-veut-toujours-pas-de-l-otan-dans-l-atlantique-sud-61265325.html

Les attaques des submersibles Allemands provoqueront même des attaques contre les Germano-Brésiliens et les établissements de commerce tenus par des Germano-Brésiliens , à Curitiba et Porto-Alegre principalement . De nombreux Germano-Polonais furent les victimes collatérales de ces attaques car ils étaient considérés comme des ressortissants du Reich Allemand .

Le Brésil fut le seul pays Sud-Américain à se joindre aux Alliés mais sa contribution fut des plus modestes . Le pays s'est limité a envoyer 24 officiers pour acquérir les méthodes modernes de combat en France et certains d'entre eux auraient participé à des combats . Treize aviateurs furent incorporés à la Royal Air Force . Une ambulance médicale de 138 médecins et infirmières fut envoyé en France en aout 1918 .

Une Divisão Naval em Operações de Guerra (DNOG), composée de huit navires fut crée avec pour mission de patrouiller l'axe Sierra-Leone vers Gibraltar . Ils quittent le Brésil  en aout 1918 mais équipés de chaudières au charbon ils mettent du temps à traverser l'Atlantique . Arrivés à Freetown les équipages subissent des pertes importantes du fait de la malaria et de la grippe Espagnole . Sur 1515 marins , 156 meurent de maladie . Ils seront enterrés à Dakar et leurs dépouilles seront rapatriées en 1920 .

Finalement seulement quatre navires atteignent Gibraltar le 10 novembre 1918 , la veille de l'Armistice . Durant leur trajet entre Freetown et Gibraltar ils ouvriront le feu sur un banc de dauphins qu'ils confondent avec un submersible .

Quelques anecdotes :

1- Dés 1916 l'Angleterre demandait une entrée en guerre du Brésil . Les chefs militaires Britanniques considéraient que l'origine " tropicale "des militaires Brésiliens les rendait apte au combat sur le front de Mésopotamie . Ce seront finalement les soldats Indiens qui mourront à Kut Al Amara . Une demande semblable sera renouvelée à la fin des années soixante pour le Vietnam .par les Etats-Unis .

2- La première guerre mondiale marque le début de la collaboration militaire Franco-Brésilienne à laquelle mon amie Fernanda Das Graças Correa a consacré sa thèse de doctorat de géopolitique . Elle sera marquée dans les années vingt par la mission militaire Française du général Gamelin .

http://zebrastationpolaire.over-blog.com/2016/07/politiques-et-acquisitions-de-defense-une-analyse-historique-du-partenariat-strategique-france-bresil-aux-xx-eme-et-xxi-eme-siecle-1

3- En 1917 le Brésil est un état en voie d'unification et où d'immenses parties du territoire sont des zones de non-droit pour le pouvoir central , voir même des terrae incognitae . C'est le cas en particulier du littoral du Nordeste et de l'embouchure de l'Amazone . De nombreuses rumeurs et légendes ont circulé sur la présence d'espions Allemands camouflés au sein des communautés Afro-Brésiliennes , des communautés de cangaceiros , et qui renseignaient par radio ou communication optique les submersibles Allemands sur le trafic maritime commercial et militaire  le long des côtes Brésiliennes , que ce soit à partir des ports de Rio , Santos ou même Buenos-Aires . L'écrivain Gustavo Barroso tient ce fait pour acquis et déclare en avoir été témoin . Cette " histoire " est la trame de L'Aigle du Brésil , une des aventures de  Corto Maltese.

 

 

 

 

 

 

 

Brésil-Allemagne : Il y a un siècle le Brésil rentrait en guerre contre le Reich Allemand
Brésil-Allemagne : Il y a un siècle le Brésil rentrait en guerre contre le Reich Allemand
Brésil-Allemagne : Il y a un siècle le Brésil rentrait en guerre contre le Reich Allemand Brésil-Allemagne : Il y a un siècle le Brésil rentrait en guerre contre le Reich Allemand
Brésil-Allemagne : Il y a un siècle le Brésil rentrait en guerre contre le Reich Allemand
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bonjour,<br /> "Une demande semblable sera renouvelée à la fin des années soixante pour le Vietnam .par les Etats-Unis "<br /> Peut-être voulaient-ils invoquer le pacte de rio ou tiar ?<br /> https://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%C3%A9_interam%C3%A9ricain_d%27assistance_r%C3%A9ciproque<br /> Cordialement.
Répondre