#GiletsJaunes #GueulesCassées #LBD40 : D'Emma GROVES à Fiorina et Jérôme RODRIGUES , l'histoire peu connue des munitions non-létales qui tuent

Publié le 4 Février 2019

Il est bon de rappeler aux jeunes générations que le LBD n'est pas en soi une " arme nouvelle " qui répondrait à une nouvelle doctrine du Maintien de l'Ordre - MDO - d'une " police républicaine " face à des " factieux violents " . C'est le descendant  technologique en ligne direct , le fils légitime ,  de la bonne vieille " balle en plastique " ou " balle en caoutchouc " que les générations plus âgées comme Mézigue ont connu au travers des journaux télévisés ou radiophoniques sur les " troubles " en Irlande du Nord à partir du début des années 70 . La filiation est totale y compris d'ailleurs au niveau de la doctrine d'emploi officielle puisque ces munitions ne devaient être utilisées qu'en cas de menace pour la vie des forces de MDO comprenant en Irlande du Nord l'Armée Britannique. Cette munition ne devait être employée aussi  que pour des " tirs en dessous de la taille " , tout comme dans la doctrine Française officielle .   Les documents déclassifiés en 1977 montreront que leur emploi ne fut justifié en fait qu'une seule fois et les blessures des blessés et des tués montreront que les tirs furent bien effectués au dessus de la taille ...  La plupart des photos montrant un militaire Britannique ou un policier de la RUC visant un manifestant dans le Bogside auraient pu être prises à Paris avec la racaille armée de la Police Nationale !

Emeutes réprimées avec des LBD et des " balles en plastique " à 40 années d'écart : Dans le Bogside et à Paris Emeutes réprimées avec des LBD et des " balles en plastique " à 40 années d'écart : Dans le Bogside et à Paris
Emeutes réprimées avec des LBD et des " balles en plastique " à 40 années d'écart : Dans le Bogside et à Paris Emeutes réprimées avec des LBD et des " balles en plastique " à 40 années d'écart : Dans le Bogside et à Paris

Emeutes réprimées avec des LBD et des " balles en plastique " à 40 années d'écart : Dans le Bogside et à Paris

J'écris cet article pour les membres des Gilets-Jaunes, leurs avocats , les associations qui seraient amenés à apporter la contradiction aux  représentants des syndicats de Police , fonctionnaires et gradés , et surtout aux " experts sécurité "des merdiats comme BFM TV . Je suis ainsi surpris que tous les sites pacifistes , de gauche et/ou anarchistes qui évoquent le LBD40 et la MDCP ne mentionnent JAMAIS l'existence de ces munitions depuis la fin des années 60 et sur leur forme actuelle - projectile en plastique-mousse à zone d'impact plate ou légèrement arrondie - depuis au moins 1973 . Ce qui est présenté sur les plateaux des merdiats comme BFM TV ou C-NEWS par un représentant des commissaires de police ou une fliquette au look cagolesque et maquillée comme une pute  , représentante syndicale elle -aussi , comme une " arme républicaine par excellence " ©™ est en fait à l'origine l'arme de répression d'une monarchie impérialiste ! 

Avant d'aller plus loin il faut d'ailleurs signaler qu'à partir de 1973 et l'introduction du L5 Baton Round que nous allons évoquer la " balle en caoutchouc  " avec une ogive pointue devient une " projectile en forme de baton  " et " balle en plastique " à la zone d'impact aplatie. Le terme " plastic bullet " -" balle en plastique " fut d'ailleurs popularisé à l'origine pour désigner la L5 Baton Round  par les services de renseignement de l'armée Britannique à une époque où le plastique était synonyme de modernité mais aussi d'objets cassants et de piètre qualité.

" Rubber bullet " ou " balle en caoutchouc " utilisée de 1967 à 1973 et " balles en plastique " utilisées à partir de 1973 . " Rubber bullet " ou " balle en caoutchouc " utilisée de 1967 à 1973 et " balles en plastique " utilisées à partir de 1973 .

" Rubber bullet " ou " balle en caoutchouc " utilisée de 1967 à 1973 et " balles en plastique " utilisées à partir de 1973 .

Les " balles en caoutchouc " et les " balles en plastique " sont évoquées dans le numéro 735 de Science & Vie de décembre 1978 par le journaliste Renaud de la Taille
Les " balles en caoutchouc " et les " balles en plastique " sont évoquées dans le numéro 735 de Science & Vie de décembre 1978 par le journaliste Renaud de la Taille Les " balles en caoutchouc " et les " balles en plastique " sont évoquées dans le numéro 735 de Science & Vie de décembre 1978 par le journaliste Renaud de la Taille

Les " balles en caoutchouc " et les " balles en plastique " sont évoquées dans le numéro 735 de Science & Vie de décembre 1978 par le journaliste Renaud de la Taille

Il est aussi important de signaler que le " système d'armes " ( lanceur , munition , doctrine d'emploi ) LBD40 ne constitue pas une " arme nouvelle " mise au point selon une légende urbaine par la Police Nationale après les émeutes de Villiers Le Bel en 2008 . C'est une évolution technologique tout ce qu'il y de plus normale d'un système d'armes existant depuis au moins une cinquantaine d'années sous sa forme actuelle et il est plus que probable que le RETEX de son utilisation en Ulster fasse partie de son cahier des charges. Cette légende urbaine n'a pour seul objectif que de mettre en avant sa " non létalité " et faire oublier son passé répressif associé au " Vietnam de l'Europe " , l' Ulster . 

https://www.ladepeche.fr/article/2010/10/18/929987-ne-pas-confondre-flash-ball-et-lbd40.html

Un exemple de fausse-information : Le LBD40 n'est pas né " ex-nihilo " à la demande des autorités Françaises ou n'est pas l'évolution d'une arme utilisé dans les années 90 en Allemagne .

https://desarmons.net/index.php/2016/04/06/le-lanceur-de-balles-de-defense-lbd-40/

On notera en particulier le même lanceur à canon basculant , la grande "différence technologique" au delà du système de visée étant uniquement une crosse en matériau composite et non plus en bois ...

Le lanceur Britannique , dérivé du Federal Riot Gun FRG conçu dans les ...années 30 , est d'ailleurs utilisé encore aux Etats-Unis et en Israël pays réfractaires au technologisme répressif Franco-Franchouillard ...

La mère , Federal Riot Gun , et la fille LBD40 La mère , Federal Riot Gun , et la fille LBD40
La mère , Federal Riot Gun , et la fille LBD40 La mère , Federal Riot Gun , et la fille LBD40

La mère , Federal Riot Gun , et la fille LBD40

Voici un tableau qui vous permettra de constater la filiation existante entre les projectiles employés dans les années 70-80 en Irlande du Nord par la "pègre armée Britannique"™©  - esprit d'Elias Regnault sors de ce corps - et ceux employées dans nos rues en 2019 par la racaille en uniforme de la  Police Nationale .

 

Etude comparative des différents projectiles : MDCP et L5 Baton Round

Etude comparative des différents projectiles : MDCP et L5 Baton Round

* A review of the human rights implications of the introduction and use of the L12A1  Baton Round in Northern Ireland and proposed alternatives to the Baton Round by the OMEGA FOUNDATION  NORTHERN IRELAND HUMAN RIGHTS COMMISSION  ISBN 1 903681 33 2  March 2003 ** Sources Internet publiques .

 Notons que la densité surfacique d'énergie est l'élément le plus important car elle permet de déterminer le taux de pénétration des projectiles , c'est à dire leur capacité à déchirer même de manière minime l'épiderme . Je profite de cet article pour lancer un appel à une investigation parallèle afin d'estimer la surface contact avec des MDCP ramassées lors de manifestations . Il faut , en effet , tenir compte de l'écrasement de la surface d'impact au moment du contact .  Pour cela je propose que les MDCP récoltées lors de manifestations soient stockées chez un tiers de confiance comme un avocat ou un collectif d'avocats.

La dureté sera aussi un paramétre très important à déterminer . J'ai contacté la société ASELTEX qui a pour l'instant refusé de me communiquer ces valeurs La dureté d'un matériau définit la résistance qu'oppose une surface de l'échantillon à la pénétration d'un corps plus dur, par exemple la bille ou la pointe d'un duromètre (Cf. photo ci-contre).L'unité de mesure pour la dureté des élastomères est l'IRDH (International Rubber Hardness Degree), défini par la norme ISO 48. IRDH est un synonyme de DIDC (Degré International de Dureté des Caoutchoucs en Français

Les connaissances de certaines caractéristiques de la munition MDCP sont d'autant plus importantes que le fabricant de l'arme , le lanceur LBD40 , Brügger&Thomet vient de mettre en accusation celles-ci dans les blessures : “Le LBD 40, en combinaison avec les munitions SIR fabriquées par B&T, est un moyen d’intervention précis et efficace avec un faible risque de blessures. Les polices cantonales de Suisse ont évalué le potentiel de risque de nos cartouches SIR et les ont autorisées pour l’emploi”, explique la firme suisse. Problème : Brügger&Thomet précise que ses cartouches SIR ne sont pas employées par les forces de l’ordre en France, ce qui amoindrirait la précision et l’efficacité du LBD 40. Ce sont les munitions fabriquées par la société ASELTEX du Groupe Etienne LACROIX qui sont en dotation au sein des forces de MDO en France ! 

Il est “techniquement faux d’accuser le lanceur de la mauvaise précision et du risque élevé de blessure”, se défend la firme qui commercialise l’arme. “En cas d’utilisation de munitions d’autres fabricants, la précision diminue et le risque de blessures augmente considérablement”, affirme Brügger&Thomet.

https://www.capital.fr/economie-politique/gilets-jaunes-blesses-le-fabricant-du-lbd-40-incrimine-le-gouvernement-francais-1326180

D'un point de vue balistique c'est parfaitement exact ( Je suis ingénieur mécanicien de formation )  : Une modification du matériau ( dureté et structure de répartition de la masse à l'intérieur comme le fit l'armée Britannique en ULSTER  ) et de la forme de l'ogive modifie non seulement son comportement aérodynamique , la précision qu'évoque Brügger&Thomet , mais aussi la nature du choc avec par exemple la surface de contact , et donc de la transmission de l'énergie à la cible , l'être humain  . C'est ce qui s'est passé à partir de 1978 en Irlande du Nord avec l'introduction de la munition L12A1 dont la densité surfacique d'énergie était 2,85 fois supérieure à la L5 BR ! 

La prise de position de la société Brügger&Thomet. est des plus intéressantes : Elle recentre le débat sur la munition , la MDCP , comme ce fut le cas lors de la répression Britannique en Irlande du Nord avec les " plastic bullets " et non pas sur le lanceur , le LBD ou le FRG  . Le sage , la lune , l'imbécile et le doigt ! 

Deux questions se posent aussitôt :

1- La société ASELTEX a t'elle procédé à ces modifications ( matière , répartition , dureté de la zone de contact ) ?

2-Si la réponse est " OUI " à la question précédente , l'a t'elle fait selon ses propres études ou a t'elle répondu à un cahier des charges de la Police Nationale et/ou de la Gendarmerie Nationale ?

DANS TOUS LES CAS CES DOCUMENTS ( CAHIER DES CHARGES , RAPPORTS BALISTIQUES ) , CEUX DU DONNEUR D'ORDRE ET DU FABRICANT , DEVRONT ÊTRE PRODUITS DEVANT LA JUSTICE LORS DES PROCES QUI SE TIENDRONT POUR JUGER LES RESPONSABLES DE CES BLESSURES ! 

Munition SIR de Brügger&Thomet et MDCP d'ASELTEX Munition SIR de Brügger&Thomet et MDCP d'ASELTEX

Munition SIR de Brügger&Thomet et MDCP d'ASELTEX

Au niveau de la doctrine d'emploi et de la genèse de la politique répressive en Irlande du Nord il faut se reporter à l'excellent livre de Roger FALIGOT paru chez MASPERO : " Guerre spéciale en Europe , le laboratoire Irlandais " . Presque toutes les méthodes de contrôle des foules employées en Europe continentale furent d’abord testées dans les rues des six comtés et préconisées par le brigadier Frank KITSON dans son livre Low Intensity Operations. Bien que les premières charges avec des " munitions non létales " eurent lieu à Hong Kong (version en bois) à la fin du XIX éme siècle , les versions  en caoutchouc et en plastique furent spécialement développées pour l’Irlande du Nord . Entre 1970 et 1974, pendant le séjour de KITSON , 55.688 balles en caoutchouc ( à ogive ) furent tirées. Ces armes étaient considérées comme « non-violentes » par l’Etat. Entre 1973 et 1977 , 8768 projectiles L5 BR furent tirés (  42 en 1973 , 216 en 1974 , 3556 en 1975 , 3464 en 1976 et 1490 en 1977 ) que l'on peut comparer aux 9000 projectiles tirés en deux mois en France depuis le 17 novembre 2018 ( Source Ministère de l' Intérieur ) .

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2019/01/30/97001-20190130FILWWW00331-lbd-plus-de-9000-tirs-depuis-le-debut-des-gilets-jaunes-interieur.php

#GiletsJaunes #GueulesCassées  #LBD40 : D'Emma GROVES à Fiorina et Jérôme RODRIGUES , l'histoire peu connue des munitions non-létales qui tuent

L'ordre de grandeur à retenir est donc le suivant : En deux samedi de manifestations , environ 1500 MDCP ont été tirées en France soit autant qu'en une année en moyenne au cours de la deuxième partie de la décennie 70 en Irlande du Nord .

Dans un autre domaine, celui des " gaz lacrymogènes " pendant l’année 1970, 10.000 cartouches et 2.500 grenades de gaz CS furent jetées dans les ghettos nationalistes du Nord. L’armée Britannique dut baptiser cela « fumée CS » pour ne pas contrevenir à la convention de Genève de 1925 qui interdisait l’usage de ces armes chimiques.

#GiletsJaunes #GueulesCassées  #LBD40 : D'Emma GROVES à Fiorina et Jérôme RODRIGUES , l'histoire peu connue des munitions non-létales qui tuent
#GiletsJaunes #GueulesCassées  #LBD40 : D'Emma GROVES à Fiorina et Jérôme RODRIGUES , l'histoire peu connue des munitions non-létales qui tuent #GiletsJaunes #GueulesCassées  #LBD40 : D'Emma GROVES à Fiorina et Jérôme RODRIGUES , l'histoire peu connue des munitions non-létales qui tuent

Les premiers documents déclassifiés grâce au courage de certains parlementaires Britanniques montreront que la doctrine d'emploi de cette munition , la L5 Baton Round , consiste bien à terroriser  les populations Catholiques d'Irlande du Nord par la peur des blessures provoquées comme l'éborgnement ou des séquelles irréversibles comme des troubles neurologiques tout en montrant à la " communauté internationale "  que les forces de MDO n'utilisent pas des armes mortelles . Or ces armes ont blessé et tué car ce sont des armes de guerre ! Et on ne peut faire que le parallèle entre les blessures infligées aux patriotes Catholiques Irlandais par la munition L5 et la MDCP aux manifestants Gilets-Jaunes et aux autres. Quatorze personnes furent tuées entre 1973 et 1985 dont la moitié étaient des enfants. La quasi totalité des personnes tuées le fut par des militaires Britanniques. Treize des personnes tuées appartenaient à la communauté Catholique. Personnellement , la mort qui m'a le plus marquée fut celle de Carol Ann Kelly le 22 mai 1981 , abattue à l'âge de 12 ans par un Royal Fusiller . Touchée par une balle L5 à la tête alors qu'elle revenait de courses , elle fut hospitalisée dans le coma et décéda au bout de trois jours . J'étais déjà un jeune adulte et mon éducation Catholique chez les Frères des Ecoles Chrétiennes et nos amis les Jèzes ainsi que mon engagement politique m'ont amené à souiller de sang de porc la façade du consulat Britannique avec d'autres militants de la " cause ". Je suis prêt à recommencer aujourd'hui contre des commissariats de la Police Nationale ou des casernes de la Gendramerie Nationale ( écrits parfaitement assumés !) .

IN MEMORIAM : Carol Ann KELLY
IN MEMORIAM : Carol Ann KELLY IN MEMORIAM : Carol Ann KELLY

IN MEMORIAM : Carol Ann KELLY

#GiletsJaunes #GueulesCassées  #LBD40 : D'Emma GROVES à Fiorina et Jérôme RODRIGUES , l'histoire peu connue des munitions non-létales qui tuent

Parmi les personnes défigurées il faut signaler le cas d' Emma GROVES ( 1920 - 2007 ) qui fut éborgnée , tout comme Fiorina ou Jérôme RODRIGUES, par un projectile L5 BR. C'est sa volonté et sa photo avec son visage mutilé qui ont lancé le mouvement pour l'abolition des munitions " non-létales " par les forces de MDO en Irlande du Nord et en Grande-Bretagne  .

#GiletsJaunes #GueulesCassées  #LBD40 : D'Emma GROVES à Fiorina et Jérôme RODRIGUES , l'histoire peu connue des munitions non-létales qui tuent #GiletsJaunes #GueulesCassées  #LBD40 : D'Emma GROVES à Fiorina et Jérôme RODRIGUES , l'histoire peu connue des munitions non-létales qui tuent

Liste des personnes tuées par des " munitions non létales " :

https://cain.ulster.ac.uk/issues/violence/rubberplasticbullet.htm

Il est ici important de signaler aux avocats des victimes des blessures de LBD de " judiciariser " au maximum leur cas afin de faire produire de manière publique des rapports d'expertise internes à la Police Nationale , aux fabricants du lanceur et des munitions . Bien sûr il faut s'attendre à ce qu'à un moment ou à un autre le " Secret Défense " ou le " Secret Industriel " soit mis en avant ce qui permettra de " complotiser " le dossier de manière habile sur les réseaux sociaux ! Ce sont ces types de rapports qui ont poussé le Ministère de la Défense Britannique à conseiller à l'Armée Britannique de rechercher un compromis avec les victimes de blessures , et ce dés les années 70, plutôt que de risquer un procès public où ces documents seront demandés par la partie civile .

Une anecdote : Les " squaddies " , ou militaires du rang protestants de l'Armée Britannique persuadés de leur ascendant sexuel sur les femmes Catholiques Irlandaises , se vantaient de " mettre des lames de rasoir sur les L5 BR pour que les * femelles * Irlandaises puissent se raser la chatte avant de s'y enfoncer la balle "  

Les médecins ou infirmiers qui seront amenés à soigner des blessures de LBD devront veiller à la nature des blessures qu'ils auront à soigner car une telle "dérive" est possible chez la racaille en uniforme Française de la Police Nationale ou de la Gendarmerie Nationale. C'est ce que m'ont confirmé des amis Irlandais que j'ai contacté avant d'écrire cet article. Le niveau et la teneure des " conversations " que l'on entend ici et là chez des FDO en France , fonctionnaires ou gradés , ressemblent à s'y méprendre d'ailleurs à la vulgarité de la soldatesque Britannique en Irlande du Nord .

Il y a toutefois une forme de justice historique : Les auteurs de tirs mortels ou de blessures graves par " munitions non létales " en Irlande du Nord doivent vivre protégés par l'anonymat plus de quarante ans après leurs exactions car les familles des victimes n'ont pas oublié et surtout n'ont pas pardonné. Si ils ne " regrettent rien" comme ce sergent major , c'est ce qui attend aussi les fonctionnaires de la Police Nationale ou de la Gendarmerie Nationale : Vivre dans la peur d'une vengeance .  A contrario du " soldat B. " nos éborgneurs en uniforme n'auront pas l'excuse de ne pas avoir disposé de dispositifs de visée !

 https://www.belfasttelegraph.co.uk/news/northern-ireland/no-regrets-says-soldier-who-fired-rubber-bullet-that-killed-11yearold-boy-34662081.html

 Je profite de cet article pour lancer d'ailleurs un appel aux anciens - et toujours d'active - membres de l'Armée Républicaine Irlandaise pour nous aider dans nos argumentaires pour la suppression de cette arme !

I call all former - and active - militants of the Irish Republican Army IRA , the Sinn Féin to give us , the Gilets-Jaunes , informations on the L5  Baton Round and its derivatives used by the British Army and the RUC in Northern-Ireland during the 70-80's .  We ask you to provide us with pictures of people wounded and/or killed by these rounds in order to create a public support for the abolition of the LBD weapon system in France . HELP US !

Stop aux LBD et aux MDCP !

Stop aux LBD et aux MDCP !

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

mim 07/08/2019 23:25

Bonsoir, sur les derniers developpement à hong-kong, on parle de "160 balles en caoutchouc depuis le début de la contestation, tout en procédant à l’arrestation de 420 personnes. 139 policiers ont été blessés".
https://www.youtube.com/watch?v=IxNzU23CPVY

refroidissement 26/07/2019 21:35

Bonjour, Dans la perspective de votre texte, le gouvernement britannique commemore le 50eme anniversaire de l'oparation banner, de 1969 à 2007.Cordialement.
https://www.gov.uk/government/news/commemorations-for-the-50th-anniversary-of-op-banner-announced

DanielB 31/07/2019 00:08

Merci !

mim 03/06/2019 17:21

rt en parle aujourd'hui 3/6/2019.
https://youtu.be/pUd9ClbkneI

DanielB 05/06/2019 12:42

Bonjour ,
J'ai contacté RT plusieurs fois au cours des manifs .
Pour leur balancer le commissaire boxeur de Toulon et pour cette mise en perspective historique .
Très Cordialement
DanieLB

mercedes 06/05/2019 19:21

Publié aujourd'hui, visiblement en Norvège, on se prépare a quelque chose regardez la section 2 de l'avis.extraits,[Different types of 40mmx46 ammunition. The procurement is split into 2 sections: lot 1 crowd control and lot 2 penetrating ammunition. Both lots include live and training ammunition.]
https://ted.europa.eu/udl?uri=TED:NOTICE:209806-2019:TEXT:FR:HTML&src=0&act=nav

mim 06/04/2019 16:13

Bonjour, l'internaute wketdz a posté un documentaire de 1976 sur ulster.[WketDZ
Published on 5 Apr 2019
Scènes du quotidien nord-irlandais à Belfast, une ville déchirée par une guerre de religions, une ville où règne la ségrégation sociale. Une ville où en dépit de ces clivages, des femmes, catholiques et protestantes, luttent ensemble pour la paix.
_______________________
(31:12) Pauline Doherty, 17, Catholic, shot while in her home in Belfast on 24 September 1976]
Cordialement.
https://www.youtube.com/watch?v=HsE2WmyrvRI

White Wolf 11/02/2019 13:54

excellent article. Merci.

DanielB 12/02/2019 20:33

Merci à vous de le diffuser
Cordialement
DanielB

luka 07/02/2019 23:08

plus d'information sur ceux dont vous cherchez. Cordialement.
http://192.139.188.74/PoliceOrdnance/index.asp?id1=74
http://www.policeordnance.com/

DanielB 09/02/2019 12:18

Merci
Cordialement
DanielB

DanielB 09/02/2019 12:18

Merci,
Cordialement
DanielB

DanielB 09/02/2019 12:17

Merci ,
Cordialement
DanielB

luka 07/02/2019 23:34

[Le lanceur Britannique], sous le nom d' arwen 37.

mim 07/02/2019 22:51

Bonsoir, voir la vidéo des émeutes de buenos aires, lors de la défaite aux Malouines, (1982).
https://www.youtube.com/watch?v=Bfker6cK3SM

DanielB 09/02/2019 12:19

Merci ,
Cordialement
DanielB