Kulturkampf : " Les Gaspards " ou l'appel au séparatisme intérieur .

Publié le 11 Avril 2019

On parle beaucoup en ce moment de " séparatisme intérieur blanc "  et de " communautarisme blanc anti-système " . Il suffit parfois d'un film trop en avance sur son temps , sans aucune prétention politique ou revendicatrice , pour être précurseur . Je pense ici aux " Les Gaspards " de Pierre TCHERNIA sorti en 1975 . Ciné-Classics a eu le courage de le diffuser vendredi 7 avril soir dans une soirée que l'on pourrait qualifier de " Spéciale anarchisme de droite " puisque ce film a été suivi de " Un singe en hiver " , autre référence de l'anarchisme de droite et de l'ostracisme vis à vis de la " société " ... Je souligne ici le courage éditorial iconoclaste de cette chaîne puisqu'elle a diffusé cette année " The captain's paradise " avec l'inénarrable Sir Alec GUINNESS le 8 mars dernier , journée internationale des droits des femmes . Cette chaîne a aussi réussi l'exploit de diffuser "URANUS" et " Retour à la vie " d'André CAYATTE au soir de la Journée nationale du souvenir de la déportation il y a quelques années . Pour qui a vu ce film et qui connaît le caractère " sulfureux " de ce réalisateur cela tient presque du suicide éditorial dans la France des années 2010 . Elle a aussi eu l'immense courage de diffuser sous son titre original " Patrouille sans espoir " et " Charlie Bravo " , une vision plus que critique de l'action de l'armée Française en Indochine , le jour anniversaire de la chute de DIEN-BIEN-PHU .Enfin , pour rendre hommage à Jean ROCHEFORT elle n'a pas hésité à diffuser deux films politiquement incorrects  : Le Fort du Fou toujours sur la guerre d'Indochine et Le Complot où il incarne un responsable militaire de l'OAS . Cela détonnait par rapport aux "Un éléphant ça trompe énormément " ou " Grand blond...  " des autres chaînes ... 

http://zebrastationpolaire.over-blog.com/2017/10/jean-rochefort-profession-militaire.html

Le synopsis de " Les Gaspards " est assez savoureux quand on analyse le discours de nos chefs politiques et de nos éditorialistes sur le Vivre Ensemble ©™ . C'est un véritable appel au séparatisme - blanc - intérieur :  Des personnes guidées par un nobliau en rupture de ban - sublimissime Philippe NOIRET dans le rôle de Gaspard de MONTFERMEIL , chef des « Gaspards »- se réfugient pour vivre dans les catacombes où ils ménent des actions que l'on qualifierait sans-peine de " terroristes " aujourd'hui contre le " progrès " incarné par le Ministère des Travaux Publics et son ministre Charles DENNER : Ils n'hésitent pas à miner par une bombe et des travaux de sape le sous-sol de ce ministère des travaux publics ! Tous les personnages jouent juste y compris Prudence HARRINGTON dans le rôle de Pamela PENDLETON-PUMKIN , Gérard DEPARDIEU dans celui du facteur et Conrad Von BORK ( La grande vadrouille )  dans celui d'un sapeur de la Wehrmacht qui croit que la guerre n'est pas encore terminée ( Nous sommes en 1975) . Je vous conseille donc à tous d'acheter le DVD de ce film avant que de bonnes âmes n'y trouvent une " atteinte à la sécurité intérieure " ou une " atteinte aux valeurs de la république " ©™.Je pense ici en particulier au cagol mal-rasé pue le pastaga CASTANER ou à FERRAND . 

 

Critique du film :

 http://chroniqueducinephilestakhanoviste.blogspot.com/2012/03/les-gaspards-pierre-tchernia-1974.html

Kulturkampf : " Les Gaspards " ou l'appel au séparatisme intérieur .
« Serf, ce peuple bâtissait des cathédrales ; émancipé, il ne construit que des horreurs. »  Emil Cioran, Écartèlement (1979)

« Serf, ce peuple bâtissait des cathédrales ; émancipé, il ne construit que des horreurs. » Emil Cioran, Écartèlement (1979)

Rédigé par DanielB

Publié dans #Kulturkampf

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article