Du 10 mai 2020 au 10 juillet 2020 comment commémorer avec Jacques BENOIST-MÉCHIN la déroute de l'armée Française en 1940 .

Publié le 12 Mai 2020

Je vous ai déjà entretenu dans un article précédent de la manière dont les petits nenfants Allemands se sont préparés au franchissement de la Meuse à Sedan .

Il est temps pour nous comme toutes les années jubilaires - et non pas jubilatoires - de relire quelques ouvrages de base . Et peut-être plus en cette année jubilaire du  75éme anniversaire de notre déroute militaire et politique qui a forgé notre classe politico-militaire durant les " trentes glorieuses " mais qui continue encore de formater inconsciemment les modes de prise de décision de nos chefs politiques et militaires.  . 

La tenaille , Chef !

La tenaille , Chef !

Je vous propose bien sûr de lire chaque jour , pendant deux mois jusqu'au 10 juillet 2020 le livre de base pour apréhender cette période : " Soixante jours qui ébranlèrent l' Occident  " de Jacques BENOIST-MÉCHIN. C'est le minimum minimorum et je pense qu'il est inutile de présenter ni l'auteur , ni l'ouvrage  ! C'est le seul et véritable " Témoignage sur une catastrophe " digne de ce nom  , titre usurpé par un général Britannique pour son livre sur cette période et ces événements tragiques ! 

Il peut s'accompagner pour suivre la conduite des opérations sur le terrain avec la même dose des " Les dossiers secrets de la France contemporaine - Le désastre de 1940 - La Guerre éclair " de Claude PAILLAT paru aux éditions Robert LAFFONT au milieu des années 70 . Tout comme pour le livre de Claude GOUNELLE l'auteur a pu s'entretenir avec des témoins et des acteurs du drame et l'auteur tout comme la collection sont considérés comme " sulfureux " . Claude PAILLAT fut le premier grand auteur historique à considérer dans " 1919 - Les Illusions de la gloire " que  la visite du Président Woodrow WILSON en France en 1919 et sa rencontre avec des syndicalistes peut être considérée comme les débus de l'Atlantisme chez nous . Il est aussi le premier grand auteur a montrer notre asservissement géostratégique , politique et économique aux Etats-Unis dans " La France dans la guerre Américaine " . Avec Christian BERNADAC c'est l'un des deux auteurs Français sur cette période qui est le plus ostracisé par la communauté des " sachants " et c'est pour cette raison qu'ils faut les lire : Ils ont eu accés aux personnes et aux documents et ils vous les livrent à VOTRE jugement ! 

Mon but ici n'est pas de faire une ressassée de l'initiative de FR3 qui cite en référence des historiens révisionnistes comme Karl-Heinz FREISER , Philippe MASSON ou encore mieux Dominique LORMIER qui fait du Colonel Alphonse GOUTARD mais en pire ... 

Du 10 mai 2020 au 10 juillet 2020 comment commémorer avec Jacques BENOIST-MÉCHIN la déroute de l'armée Française en 1940 .
Du 10 mai 2020 au 10 juillet 2020 comment commémorer avec Jacques BENOIST-MÉCHIN la déroute de l'armée Française en 1940 .

Enfin vous disposez d'innombrables livres parus sous le " régime de Vichy " - en particulier aux Editions ARTHAUD de Grenoblesur cette terrible période . Des témoignages de la bravoure de nos soldats sur terre mais aussi dans les airs ou des plaidoyers pro domo d'officiers et de politiques qui ont cherché à laver sur du papier rationné et avec de l'encre rationnée leur incompétance , leur lâcheté ou parfois et plus souvent qu'on ne le pense les deux à la fois !

Je vous ai fait une photo d'une toute petite partie de ma bibliothèque personnelle. Je tiens à y signaler deux livres tout particuliérement dans deux registres tout à faits différents . 

Le premier est justement " Fantassins sur l'Aisne " de Lucien CARRON publié aux Editions ARTHAUD - Grenoble était alors en zone librequi montre l'abnégation jusqu'au sacrifice ultime de nos fantassins . Signalons ici pour mémoire le comportement héroïque durant cette période de deux figures de la télévision des années 60-80 : Léon ZITRONE et Guy LUX . Le second est " Le radeau de la méduse " du militant communiste Léon MOUSSINAC . Ce livre décrit l'évacuation sur ordre du Ministre de l'intérieur  Georges ROTSCHILD aka MANDEL des prisonniers politiques - communistes et neutralistes de droite - des prisons de la Santé et du Cherche-Midi et évoque l'éxecution par l'armée Française ou des gardes mobiles de certains d'entre-eux sur les rives du canal du Loing  .

 

Du 10 mai 2020 au 10 juillet 2020 comment commémorer avec Jacques BENOIST-MÉCHIN la déroute de l'armée Française en 1940 .
Du 10 mai 2020 au 10 juillet 2020 comment commémorer avec Jacques BENOIST-MÉCHIN la déroute de l'armée Française en 1940 .
Du 10 mai 2020 au 10 juillet 2020 comment commémorer avec Jacques BENOIST-MÉCHIN la déroute de l'armée Française en 1940 .
De l'héroïsme bien sûr mais aussi beaucoup de lâchetés et d'incompétances et souvent des deux  !
De l'héroïsme bien sûr mais aussi beaucoup de lâchetés et d'incompétances et souvent des deux  !

De l'héroïsme bien sûr mais aussi beaucoup de lâchetés et d'incompétances et souvent des deux !

 

Pour le film je ne vous propose pas " La 7éme compagnie " mais une version en mai 40 de " Le désert des Tartares " , " Un balcon en forêt " d'après le roman de Julien GRACQ .Nous sommes il y a 80 années et 48 heures . Vous y retrouverez Jacques VILLERET - certainement le bidasse de mai 1940 le plus véridique du cinéma - mais aussi la " gueule " d' Yves ALFONSO . On notera la démarche du réalisateur  Michel MITRANI sur " cette guerre dont on ne veut pas parler en France "

Du 10 mai 2020 au 10 juillet 2020 comment commémorer avec Jacques BENOIST-MÉCHIN la déroute de l'armée Française en 1940 .Du 10 mai 2020 au 10 juillet 2020 comment commémorer avec Jacques BENOIST-MÉCHIN la déroute de l'armée Française en 1940 .
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo) Au plaisir.
Répondre