La guerre de demain - Seabed warfare : USC se déclare prêt à construire des robots sous-marins pour la protection du plateau continental Arctique Russe . .

Publié le 9 Juin 2021

Le concept de Seabed Warfare qui pourrait se traduire par " guerre du fond des mers " ou  " guerre du plateau continental " est toutefois assez vaste puisqu'il regroupe l'ensemble des opérations navales de , vers et à partir du plateau continental .

Il concerne en fait toute la " kill box " verticale , la colonne d'eau qui s'étend du fond de la mer à la surface et regroupe donc les activités navales de surface " traditionnelles " tout comme les activités sous-marines " traditionnelles ". Cette " kill box " s'étend en fait au delà de l'interface eau-air , jusque dans l'espace , puisque les drones sous-marins peuvent être largués depuis un aéronef et les informations en provenance du fond ou de la colonne d'eau transmises vers des satellites par l'intermédiaire de dispositifs de surface comme des navires , pilotés ou automatiques , ou des bouées .

Les drones y auront bien sûr leur importance et y ont déjà leur importance avec la collecte automatiques de données comme la bathymétrie ( cartographie sous-marine du plateau ) , les courants marins et la salinité de l'eau . C'est une guerre sourde que se livrent par exemple Chinois et Etasuniens dans la Mer de Chine . Si le Mainstream met en avant un certain activisme Chinois plus particulièrement en Mer de Chine  , il "oublie" toutefois de signaler que les Etats-Unis ont une posture agressive dans la région . Les autorités Chinoises offrent ainsi une récompense substantielle de 70 000 Euros aux pêcheurs qui capturent un drone Etasunien . 

Elle a été mise sur le devant de l'actualité par les menaces que les uns et les autres se jettent à la figure de tentatives d'attaques contre le réseau mondial de câbles sous-marins , et l' Arcto-Pacifique n'échappera pas à cette conflictualité , mais elle concerne aussi par exemple les installations de forage off-shore et des réseaux de transports sous-marins comme le Nord-Stream 2

Cette guerre a bien sûr été imaginée par les auteurs d'anticipation militaire , en particulier les Français Pierre GIFFARD et Robida avec les " Tirailleurs sous-marins " en scaphandre , mais souvent la réalité a dépassé la fiction : On peut dater le début du " Seabed Warfare " avec la destruction du câble sous-marin reliant Manille à Hong-Kong et Cuba aux Caraïbes durant la Guerre Hispano-Américaine de 1898 , le 11 mai 1898 exactement lors de la bataille de Cienfuegos . . A Cuba la société qui fut victime de l'action des marins de l'USN qui arrachèrent le câble sur le fond avec un grappin depuis une chaloupe [ voir image ] était d'ailleurs principalement aux mains de capitaux Français - dont une participation de l'Etat Français -  ce qui dés l'époque a posé des problèmes légaux . Si l'attaque contre le câble que la Russie va poser le long de son littoral Arcto-Pacifique** peut être " justifiée " par son caractère publique et civilo-militaire , une attaque semblable contre un autre câble pourrait poser de nombreux problèmes légaux . Peut-on s'attaquer à un câble d' Orange™ aux larges des côtes Africaines même si il sert de moyen de communication pour les unités de l'armée Française déployées en Afrique ? 

 Nous noterons ici que pas plus que lors des écoutes de la NSA , la Grande République ( humour ) Française n'éleva alors aucune protestation réelle ...

" Kill box " de la guerre du plateau-continental

" Kill box " de la guerre du plateau-continental

Les " tirailleurs sous-marins " imaginés à la fin du XIX éme siècle . Les " tirailleurs sous-marins " imaginés à la fin du XIX éme siècle .
Les " tirailleurs sous-marins " imaginés à la fin du XIX éme siècle .

Les " tirailleurs sous-marins " imaginés à la fin du XIX éme siècle .

Acte I du seabed warfare : La bataille de Cienfuegos du 11 mai 1898 .
Acte I du seabed warfare : La bataille de Cienfuegos du 11 mai 1898 .

Acte I du seabed warfare : La bataille de Cienfuegos du 11 mai 1898 .

Section du câble télégraphique repéché par les Allemands dans la Seine lors du siège de Paris

Section du câble télégraphique repéché par les Allemands dans la Seine lors du siège de Paris

Dans les années 1970 et 1980 le développement des activités pétrogazières off-shore déplace la problématique du seabed warfare des télécommunications vers la protection , et l'attaque , des infrastructures off-shore ainsi que des " tuyaux " comme les gazoducs ou oléoducs destinés à évacuer la production vers le littoral . Cette guerre peut aussi concerner aujourd'hui les câbles sous-marins d'énergie électrique , en particulier avec le développement de parcs éoliens en mer .

 Science &Vie a publié un superbe article sur cette " guerre du fond " en 1976  . C'est aussi  l'époque où les Soviétiques développent plusieurs véhicule sous-marin chenillés comme le MTK-200 capables de se déplacer sur le plateau continental jusqu'à une profondeur de 500 m et télécommandés depuis un navire par des câbles . Prés de cinquante années plus tard avec le " sous-marin kangourou " il semble de nouveau inspirer les ingénieurs Russes . Parmi les concepts développés à l'époque je retiendrai aussi celui de " torpilles dormantes " dans des silos disposés au fond des mers et activées sur ordre ou après détection au moyen d'un réseau d'hydrophones [ voir infographie Science&Vie ]  Le programme Hammerhead en est un avatar moderne . Comme le soulignent de nombreux commentateurs ces " torpilles dormantes " lorsqu'elles sont inactivées ne constituent pas des menaces pour la navigation et n'ont donc pas à être signalées aux autorités et administrations civiles internationales .

Guérilla sous la mer

Guérilla sous la mer

La guérilla sous-marine ( the old " seabed warfare " ) dans la Mer du Nord .
La guérilla sous-marine ( the old " seabed warfare " ) dans la Mer du Nord . La guérilla sous-marine ( the old " seabed warfare " ) dans la Mer du Nord .
La guérilla sous-marine ( the old " seabed warfare " ) dans la Mer du Nord . La guérilla sous-marine ( the old " seabed warfare " ) dans la Mer du Nord .

La guérilla sous-marine ( the old " seabed warfare " ) dans la Mer du Nord .

Le chenillé sous-marin MTK-200
Le chenillé sous-marin MTK-200 Le chenillé sous-marin MTK-200

Le chenillé sous-marin MTK-200

Cette quête des grands fonds n'est toutefois pas sans risques comme l'a montré l'accident du submersible " Losharik " le 2 juillet 2019 . C'est ce submersible qui a permis à la Russie d'échantillonner les fonds marins sur le plateau continental Arctique pour asseoir ses revendications .

C'est presque dans le continuum de ces projets que le directeur d'United Shipbuilding Corporation Alexeï RAKHMANOV a annoncé lors d'une interview à l'agence TASS dans le cadre du SPIEF 2021 que sa société était prête à concevoir des robots pour la protection des infrastructures du plateau continental Arctique Russe . Il attend pour ces projets une commande officielle de l'Etat Russe . Il a toutefois ajouté que sa société avait déjà ouvert son propre bureau d'études en robotique [ militaire ] 

Le secteur pétrogazier n'est pas en reste puisque GAZPROM développe avec des université des systèmes automatiques de surveillance des installations pétrogazières sous-marines dans l'Extrême-Orient Russe . Bien que civil ce projet de robotique relève bien du " seabed warfare " tout comme les technologies utilisées pour la pose , l'assemblage des tuyaux et le contrôle de l'environnement marin du gazoduc Nord-Stream 2 .  Tous ces projets s'inscrivent aussi dans un context où la Russie et les entreprises Russes recherchent de plus en plus à substituer une technologie nationale aux technologies importés . 

Si l'on sait très peut de choses des projets d'USC on peut déjà en avoir une idée par ce d'autres sociétés se sont déjà positionnées sur ce créneau avec des projets aboutis et disponibles en catalogue . C'est le cas par exemple de la société NIIATOL qui a développé un drone chenillé** capable d'évoluer sur le plateau continental mais aussi tout un " écosystème  "Контролируемый подводный район (КПР)™  . Dans les projets Russes figurent aussi des micro-centrales nucléaires destinées à alimenter des réseaux d'hydrophones et de sonars sous-marins ainsi que des systèmes automatisés sous-marins d'exploitation des hydrocarbures . Le projet Iceberg de RUBIN ressemble ainsi par certains points au projet Flexblue  ,abandonné depuis , de DCNS-AREVA  . [ voir image ] Rostec a ainsi développé le drone NERPA muni d'un sonar capable d'identifier des cibles humaines et de les " neutraliser " .D'autres sociétés envisagent des drones  capables de " percer " la glace  de la banquise avec une ... Tête chauffante . Un concept utilisé avec succès par les expéditions Antarctiques Russes au Lac VOSTOK  Les responsales scientifiques et politiques Russes ont identifié l'Arctique comme étant une région particulièrement adaptée au développement de la robotique qu'elle soit terrestre , aérienne , navale ou sous-marine .  Au mois de mai 2020 le chef du service des frontières du FSB a évoqué l'utilisation de drones aériens pour la surveillance des frontières Arctiques . 

* En fait depuis 150 ans et la destruction dans le lit de la Seine du câble télégraphique posé par les défenseurs de Paris lors du siège de 1871 . 

** Il s'agit du câble " Polar Express " dont j'ai parlé dans ce blogue et non pas du câble privé Russo-Finno-Japonais " Arctic Express "  dont la pose vient d'être abandonnée ! 

*** Ceux-ci existent déjà depuis longtemps ! Ce sont les charrues et les trenchers d'ensouillage des câbles . 

La guerre de demain sur le plateau continental Arctique
La guerre de demain sur le plateau continental Arctique La guerre de demain sur le plateau continental Arctique

La guerre de demain sur le plateau continental Arctique

Le drone tueur " NERPA " de Rostec

Le drone tueur " NERPA " de Rostec

Le seabed warfare est aussi ... Civil !
Le seabed warfare est aussi ... Civil !

Le seabed warfare est aussi ... Civil !

La guerre de demain - Seabed warfare : USC se déclare prêt à construire des robots sous-marins pour la protection du plateau continental Arctique Russe .  .

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ka 14/06/2021 02:06

uac c'est dans l'aviation. un champion national de l'avionique.
http://www.uacrussia.ru/

DanielB 14/06/2021 22:38

Bonsoir ,
Il s'agit d'United Shipbuilding Corporation
https://www.aoosk.ru/en/
Tres Cordialement
DanielB