Le jour du Samouraï : Le FSB déclassifie les plans du " Barbarossa " Japonais contre l'URSS

Publié le 11 Novembre 2021

J'ai déjà évoqué sur ce blog il y a tout juste un mois les publications des services de sécurité Russes dans le contexte de tensions renouvelées autour de l'archipel des Kouriles .

Ces publications tendent à mettre en avant  le militarisme Japonais et les volontés expansionnistes Nippones durant la Seconde Guerre Mondiale contre l'URSS .

De nouveaux document viennent d'êtres publiés par le FSB qui détaillent de manière précise les plans d'agression Japonais contre l'URSS en 1940 et 1941 . Ces documents montrent la parfaite connaissance par les renseignements Soviétiques des services de renseignement Nippons et de la hiérarchie militaire Japonaise  ,de leur plan connu sous le nom de Kan-Toku-En , de leurs tentatives de recrutement d'agents au sein de la diaspora émigrée "Russe" - En fait surtout des Oukraïniens et des autres nations de l'URSS - ainsi que de la répression contre  les patriotes Chinois au MANDCHOUKOUO .

L'un des points les plus intéressants de ces nouveaux documents est la préparation par les chefs militaires Japonais de commandos - Senpondan - d'environ 15 à 30 hommes recrutés pour mener des actions de sabotage , de destructions et d'espionnage sur les arrières de l'Armée Rouge . L'ensemble de de ces groupes aurait représenté une force de 3000 à 4000 hommes .

Ces révélations sont issues de l'interrogatoire par le SMERSH le 9 février 1946 de l'ancien chef de l' organisation patriotique Nippo-Mandchou KIO-WA-KAI , le lieutenant-général Mitsuharu MIYAKE . Cette organisation servait de vivier de recrutement à ces commandos . 

La possibilité d'une agression japonaise contre l'URSS a été décrite dans des livres Soviétiques, dés le début des années 30 , trop peu selon le président de l'Union des Ecrivains Soviétiques d'alors . Toutefois l'hypothèse de groupes de saboteurs sur les arrières de l'Armée Rouge n'a jamais été évoqué et constitue depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale un des axes de la préparation des forces armées Soviétiques puis Russes . 

Les Annales politiques et littéraires du 25 avril 1937 font sous la plume d'André PIERRE ( 1887 - 1966 ) une recension du livre de Piotr PAVLENKO ( 1899-1951 ) " En Orient "  qui est la chronique - " fiction militaire " - d'une guerre Soviéto-Japonaise .Il note qu'au Japon une littérature beaucoup plus belliciste existait à cette époque .Ce plan Kan-Toku-En  et ses différentes variantes  est connu depuis longtemps par les historiens et la publication de ces documents est clairement à considérer dans un contexte de tensions accrues entre la Russie et le Japon .

 

Au camarade STALINE

Au camarade STALINE

Le jour du Samouraï : Le FSB déclassifie les plans du " Barbarossa " Japonais contre l'URSS
Le jour du Samouraï : Le FSB déclassifie les plans du " Barbarossa " Japonais contre l'URSS
Le jour du Samouraï : Le FSB déclassifie les plans du " Barbarossa " Japonais contre l'URSS
Le jour du Samouraï : Le FSB déclassifie les plans du " Barbarossa " Japonais contre l'URSS
Le jour du Samouraï : Le FSB déclassifie les plans du " Barbarossa " Japonais contre l'URSSLe jour du Samouraï : Le FSB déclassifie les plans du " Barbarossa " Japonais contre l'URSS
" Mort aux samouraïs " " Mort aux samouraïs "

" Mort aux samouraïs "

Le général Mitsuharu MIYAKE aurait très bien pu servir de modèle à MUTSUHIRATO ! Le général Mitsuharu MIYAKE aurait très bien pu servir de modèle à MUTSUHIRATO !

Le général Mitsuharu MIYAKE aurait très bien pu servir de modèle à MUTSUHIRATO !

Nota : Les commentaires de ce blog sont modérés avant publication . Les commentaires avec des liens renvoyant vers des sites interdits seront supprimés .

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
J'étais persuadé que c'est la bataille de Khalkin Gol qui les avait dissuadée?
Répondre
D
Bonsoir ,
Oui toutafé . Ces documents évoquent des plans qui n'ont pas pu être mis en œuvre à la fois à cause de cette bataille et après le 7 décembre 1941 à l'incapacité du Japon de mener une guerre sur deux fronts
DanielB