Publié le 19 Septembre 2008

MOSCOU, 19 septembre - RIA Novosti. Deux bombardiers stratégiques russes Tupolev-160 ont regagné vendredi leur base aérienne d'Engels, dans la région russe de Saratov, au terme d'une mission de 8 jours au Venezuela, a annoncé l'assistant du commandant de l'Armée de l'air russe Vladimir Drik.

"Deux avions porte-missiles stratégiques Tu-160 de l'Aviation à long rayon d'action russe se sont posés vendredi, à 01h16 (21h16 GMT jeudi), sur l'aérodrome d'Engels après un vol de presque 15 heures", a indiqué le responsable.

Les deux Tu-160 ont quitté jeudi, à 06h00 GMT, la capitale vénézuélienne, Caracas, après avoir achevé des vols de patrouille le long des côtes de l'Amérique du Sud.

Ils ont survolé les eaux neutres des océans Atlantique et Glacial arctique et ont été ravitaillés en vol par un Iliouchine-78 au-dessus de la mer de Norvège. Le ravitaillement en vol de nuit est l'une des manoeuvres aériennes les plus difficiles, a expliqué l'assistant du commandant.

"Tous les vols d'avions militaires russes sont réalisés en stricte conformité avec les règles internationales d'utilisation de l'espace aérien au-dessus des eaux neutres et sans violer l'espace aérien des autres pays", a noté Vladimir Drik.

Les bombardiers stratégiques, capables d'emporter 12 missiles à longue portée, ont atterri au Venezuela le 10 septembre dernier après 13 heures de vol sans escale. Les avions n'étaient pas dotés d'armes nucléaires. Des chasseurs F-16 de l'OTAN ont escorté les appareils russes non loin de l'Islande et de la mer de Norvège.

Le bombardier à géométrie variable Tu-160 Cygne Blanc (Black Jack, selon la classification de l'OTAN) est le plus grand avion supersonique de l'histoire de l'aviation. Il est destiné à détruire des cibles importantes au moyen d'armes nucléaires et conventionnelles. Son rayon d'action atteint 14.000 km. Son équipage se compose de quatre pilotes. L'Aviation russe à long rayon d'action est dotée de 16 Tu-160

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 19 Septembre 2008

MOSCOU, 18 septembre - RIA Novosti. Un porte-missiles sous-marin stratégique a effectué en plongée à 18h 45 (heure de Moscou) jeudi, le tir d'un missile balistique Boulava contre le polygone Koura dans le Kamtchatka, dans l'Extrême-Orient russe, a annoncé à RIA Novosti un porte-parole des Forces navales russes.

"A 19h 05, les blocs de simulation du missile ont atteint le polygone. Les données télémétriques sur le tir et le vol du missile sont actuellement traitées mais dès à présent, on peut affirmer que le tir et le vol du missile se sont déroulés comme prévu", a constaté le militaire.

Le missile balistique à carburant solide Boulava, unifié au maximum avec le complexe stratégique terrestre Topol-M, est destiné à équiper les sous-marins modernes de type Borée (dits du projet 955). Les submersibles de ce projet constitueront le fer de lance des Forces nucléaires stratégiques russes au XXIe siècle, selon le commandement de la Marine de guerre.

Le premier tir d'essai du Boulava, d'une portée de plus de 8.000 kilomètres et pouvant emporter dix ogives autoguidées, s'est déroulé le 27 septembre 2005 depuis le sous-marin porte-missiles stratégique Dmitri Donskoï de la Flotte du Nord.

MOSCOU, 19 septembre - RIA Novosti. La flotte russe sera équipée de missiles stratégiques Boulava-M en 2009, a annoncé à RIA Novosti un porte-parole de l'Etat-major des Forces navales russes.

"Le tir réussi d'hier permet d'affirmer avec une certitude que le Boulava-M ainsi que son lanceur, le porte-missiles sous-marin stratégique Iouri Dolgorouki, entreront en dotation en 2009", a précisé l'interlocuteur de l'agence.

Jeudi, le sous-marin nucléaire de la Flotte du Nord Iouri Dolgorouki a réussi un tir en mer Blanche vers le polygone de Koura dans le Kamtchatka (Extrême-Orient russe).

Le premier tir d'essai du Boulava, d'une portée de plus de 8.000 kilomètres et pouvant emporter dix ogives autoguidées, s'est déroulé le 27 septembre 2005 depuis le sous-marin porte-missiles stratégique Dmitri Donskoï de la Flotte du Nord.

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 18 Septembre 2008

Je commence avec cet article une  nouvelle rubrique " Technologies " . Son objectif n'est pas d'être un cours de technologie sui generis mais d'essayer d'aprehender comment le développement de nouvelles technologies permet la maîtrise de l'espace Arctique et comment la maîtrise de certaines " technologies arctiques " par des nations exterieures au theatre d'operations peut avoir une influence sur les alliances politico-militaires .
Ici il faudra se souvenir de l'embargo  , de l' " apartheid technologique " , instauré par Reagan contre l'Urss et le peu d'entrain des Allemands , et d'autres , à y adherer .
Son objectif n'est pas de relancer le débat entre " historicistes " et " technicistes " quand à la primauté de l'un ou de l'autre sur la politique et la geopolitique ( Ex " Jeune école " en France )
Un debat qui sur le plan militaire est toujours d'actualité puisque l'on vu s'opposer lors de la guerre dans le Caucase une bonne vieille tactique " en tenaille " des forces blindées Russes debouchant de l'Ossetie et de l'Abkhazie vers Gori à l'" armée post-moderne " Georgienne , équipée et entrainée " à l'occidentale " .
Cette rubrique " technologies " a déja été abordée " par la bande " au travers de divers articles : La construction des brise-glaces , l'utilisation de vehicules tout terrains , les drones , les chantiers navals .
Je la completerais par un article sur les Azipods (c) et la construction des navires à capacité polaire .
Tout comme l'Urss etait dépendante du complexe mécanique Germano-Italien pour la construction du gazoduc destiné à transporter le gaz de Novi-Ourengoï , les Etazunis sont dependants aujourd'hui des chantiers navals Baltiques et Scandinaves pour la construction d'unités pouvant évoluer dans les eaux arctiques .
Une dépendance de 40 ans , puisque la transformation du " Manhattan " n' a pu se realiser que grâce à l'expertise Française dans le domaine de la glaciologie et de l'hydrodynamique ( Centre d'essais de Port-Revel ) .
De la même manière les grandes sociétés Russes operant dans l'Arctique ( Lukoil , Norislk ) font appel aux chantiers navals Scandinaves et même ..........Espagnols .
Comment reagira la Russie face au retour  des " pirates Espagnols " ( lire : Pêcheurs pressurés par les directives Bruchelloises ) dans les eaux du Spizberg ?

Il faudra à cette occasion se souvenir de la tirade d'Olaf Palme :

" J'ai mon mot à dire sur le Vietnam et je peux marcher aux côtés de
l'ambassadeur de la Republique du Vietnam du nord par ce que les
capitalistes de mon pays vendent à l'armée Americaine les roulements à
bille et les sysèmes de communication que les capitalistes des
Etazunis sont incapables de concevoir et de produire  "

Parmis ces " technologies Arctiques " , on peut citer pêle mêle et sans ordre de priorité :
- Les technologies  de teledection aeroportés ou satellitaires : Detection des mouvements et prevision meteo
- Les technologies de conditionnement , de transport d'hydrocarbures ou de marchandises : Conduites , methaniers , usines de liquefaction
- Les technologies navales : navires à doubles coques , brise glaces , systemes propulsifs  ( Azipods )
- Les technologies extractives permettant une meilleur valorisation des gisements
- Les technologies liés au positionnnement dans le " desert blanc " : GPS , GLONASS , .........
- Les technologies liées au Genie civil en " conditions extrêmes " : construction des ports
- Les systemes d'information pour le " contrôle des populations ( indigènes ) "
................................................................................................................................................

A un autre niveau , la mise en relation de la bande côtière Arctique avec son " hearthland " necessite la maîtrise des technologies ferroviaires par exemple .

A son tour  chacune de ces technologies necessite la maîtrise d'une expertise dans les champs cognitifs les plus divers .
La conception de l'etrave d'un brise-glace necessite une expertise dans la glaciologie , la metallurgie , l'hydrodynamique . Ici la notion d'" experience " est des plus utile . Malgres les progres de la modelisation informatique , l' " experience " accumulée par des instituts polaires depuis des decennies prend toute son importance.
Ce dernier facteur pourrait limiter en partie l'accés de la zone arctique aux " nouveaux venus " comme la Chine et l'Inde .

Cet article tiré de la revue " SPOUTNIK " de mars 1983 montre qu'en 35 ans le sujet des conduites reste d'actualité : BTC , South Stream , Nord-Stream ..................................
L'exploitation de petrole et de gaz dans l'Arctique off-shore entraîne la necessité de transporter ceux-ci dans des stations à terre dans les conditions de securité maximum au point de vue environemental : Les conduits , même enfouis , doivent resister à la pression d'un iceberg " raclant " le fond marin . Ceci necessite le developpement de nouveaux conduits " sécurisé " : Surveilance de l'étanchéité par fibres optiques , clapets d'obstruction , .................
De la même manière la stabilité des conduites sur la Merzlota , étudiée des 1983 par les ingenieurs et techniciens Sovietiques ( voir haut de la page 69 ) , revêt aujourd'hui une importance primordiale du fait du réchauffement climatique et de la fonte de cette merzlota .
Un argument utilisé par les " diplomates " Etazuniens , jouant sur un prétendu " manque de fiabilité " du complexe petro-gazier Russe , pour essayer de convaincre les Européens de diminuer leur dépendance vis à vis du gaz Russe .
Est il besoin aussi de signaler que certaines organisations environementalistes , dont on peut plus que douter de la " Non Gouvernementalité " , font de cet " argument " leur fond de commerce alors qu'elles restent , curieusement , silencieuses sur d' " autres projets " ?
Vous avez besoin de liens pour ça ?????

Noter la presence d'un " pipe- layer " KOMATSU , livré à l'URSS en dépit de l'embargo instauré par les Etazunis ( CATERPILLAR ) .
        ( c) Agence de Presse NOVOSTI - Mars 1983

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Technologies

Repost0

Publié le 18 Septembre 2008

SOTCHI (Sud), 18 septembre - RIA Novosti. La Russie est prête à étudier les propositions visant à augmenter le nombre de partenaires européens dans le projet gazier de Nord Stream, a déclaré jeudi le premier ministre russe Vladimir Poutine.

"Ce projet, dans un premier temps russo-allemand, s'est déjà transformé en projet multinational et paneuropéen puisqu'il engage plus d'une dizaine de grosses sociétés européennes", a noté le premier ministre rencontrant jeudi l'ex-chancelier allemand et président du comité des actionnaires de la société opératrice du projet Nord Stream AG, Gerhard Schröder, et le président de Gazprom Alexeï Miller.

"Cinq pays européens au bas mot recevront du gaz russe livré par cette conduite: Allemagne, France, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Danemark", a ajouté M. Poutine.

Selon lui, il s'agit d'un important projet européen tendant à régler nombre de problèmes énergétiques. "Je suis sûr qu'il fonctionnera sans à-coups, pour le bien des économies russe et européenne", a-t-il dit.

La conduite doit être posée sous la mer Baltique entre Vyborg (Russie) et Greifswald (Allemagne), en contournant les pays de transit. D'une longueur de 1.200 km, la première tranche de l'ouvrage d'une capacité de 27,5 milliards de mètres cubes de gaz par an sera mise en service en 2010. La société Nord Stream AG, opérateur du projet, est détenue à hauteur de 51% par le russe Gazprom

Nota : Sur les consequences geopolitiques pour la region , je vous invite à visiter le site d'Olivier Kempf .
Je reviendrais dans un autre " Dommages collateraux " sur les reactions Suedoises à l'opetration de retablissement de la paix Russe dans le Caucase ainsi que celles des Duchés du Petit , Moyen et Grand Fenwick .
On notera la presence du Danemark , un des " Big Five " de l'Arctique .

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Nord-Stream

Repost0

Publié le 18 Septembre 2008

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #petrole et gaz dans l'Arctique

Repost0

Publié le 17 Septembre 2008

C'etait previsible ! La declaration de M .Dmitri Medvedev à propos de l'Arctique vient se suciter des reactions dans la " presse libre " Occidentale .
On notera le caractère alarmiste du titre du " Telegraph "   , ou du " Times " , et la vacuité du redactionnel qui ne parle que de la ...........frontière meridionale !

De même on pourra toujours rechercher la declaration de M. Valdimir Poutine à propos du rechauffement climatique , ce point de vue etant emis par certains membres de l'Academie Russe des Sciences , d'autres mettant en avant le danger de la fonte de la Merzlota pour les infrsatructures dans l'Arctique .
On pourra aussi  rechercher des " russian politicians  " dans ces submersibles .
Le "  yellow journalism" Anglo-Saxon sera toujours ( superieur ou ) égal à lui même !






Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Repost0

Publié le 17 Septembre 2008

MOSCOU, 17 septembre - RIA Novosti. Le Conseil de sécurité de Russie  a entériné mercredi les Principes de la politique russe en Arctique d'ici 2020, et adopté un plan d'actions pour leur réalisation, lit-on dans un message du service de presse du Conseil de sécurité diffusé à l'issue d'une réunion au Kremlin.

Ce plan d'actions a été élaboré avec la participation de l'Académie russe des Sciences, de la quasi-totalité des ministères et des représentants du président dans les régions russes.

"La base de l'élaboration de ce projet résidait dans la planification stratégique, conformément à laquelle les objectifs de la sécurité nationale du pays visent la promotion de la mise en oeuvre des priorités du développement de la Russie", stipule le message.

"La politique d'Etat doit être basée sur des ressources financières sérieuses du programme d'assimilation de la région, dans le cadre duquel les programmes fédéraux déjà existants seront coordonnés", d'après le message du service de presse du Conseil de sécurité russe

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Les Russes dans l'Arctique

Repost0

Publié le 17 Septembre 2008

Je ne peux que me réjouir de la decision du president Russe , M.Dmitri Medvedev , d'appuyer l'étude  d'une loi permettant de créer une " Arctique légale " , à l'image de l' " Amazonia legal " Bresilienne .
Cette loi permettera aux differents intervenants institutionnels Russes ( ministères , gouverneurs , forces armées ) d'intervenir en dehors du " nihilisme legal " pour preserver la souveraineté Russe sur l'Arctique .et ainsi de " couper le lichen sous les pieds " des drouâdelômistes patentés , tant en " Occident " qu'en Russie .
A l'instar de ce " Modele Bresilien " , j'espère que cette " Zakonaya Arktika " comprendra un projet du type " Severnnyi bereg " ( Rivage Nord ) pendant du " Calha Norte " Bresilien et un " Projekt Arseniev " equivalent du " Projeto Rondon " : Permettre ( lire : obliger les ) aux etudiants de la Federation de Russie de se rendre dans " l'Arctique légale " afin d' y mettre en oeuvre leurs competances au service des populations locales et de l'economie locale , le tout sous la supervision des forces armées .


                         Projeto Rondon Operação Grão Pará 2008 - Universidade Tuiuti do Paraná. 

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Opinions

Repost0

Publié le 17 Septembre 2008

On avait pu noter ces dernières semaines une " montée en puissance " , et en fréquence , des declarations des chefs politiques et militaires Russes sur le dossier Arctique .
Ce dossier est desormais une priorité du chef de l'Etat Russe .


L'Arctique, réserve énergétique de la Russie du XXIe siècle

MOSCOU, 17 septembre - RIA Novosti. L'utilisation des ressources de l'océan glacial Arctique garantira la sécurité énergétique future de la Russie, a annoncé mercredi le président russe Dmitri Medvedev lors d'une réunion du Conseil de sécurité russe consacrée aux problèmes de l'Arctique.

"Notre principal objectif est de faire de l'Arctique une réserve de ressources pour la Russie du XXIe siècle", a déclaré M. Medvedev.

"Selon les experts, le plateau continental de l'Arctique pourrait abriter près d'un quart des réserves mondiales d'hydrocarbures. L'usage de ces ressources constitue un gage de sécurité énergétique pour la Russie dans son ensemble", a noté M. Medvedev, ajoutant que la compétitivité de la Russie sur les marchés globaux dépendait de  l'Arctique .

Environ 20% du PIB et 22% des exportations russes proviennent de l'Arctique, a-t-il précisé.

Selon lui, il convient de résoudre une série de problèmes, dont le principal est la défense des intérêts nationaux de la Russie dans cette région.

Le président russe s'est également prononcé pour l'adoption dans les plus brefs délais d'une loi établissant le tracé de la frontière méridionale de la partie russe de l'Arctique.

"Nous avons besoin d'une base normative solide réglementant l'activité de la Russie en Arctique. Avant tout, il faut adopter une loi fédérale sur la frontière méridionale de la partie russe de l'Arctique", a-t-il résumé.

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Les Russes dans l'Arctique

Repost0

Publié le 15 Septembre 2008

Parmis les différents sujets traités dans ce blogue  cette dernière semaine , trois ont fait l'objet d'un reportage Dimanche soir dans l'emission d'actualité " Vesti nedeli " sur RTR Planeta .
Ceci illustre l'importance de plus en plus grande accordée aux " affaires du nord " dans les media Russes , favorisant ainsi la conscientisation de la population Russe à ces " Affaires du Nord " .
Le premier a concerné la protestation emise par le gouvernement Allemand apres les propos de l'ambassadeur Etazunien dans la presse Suedoise . Il apparaît que c'est le ministre des affaires etrangères , Franz Walter Steinmeier qui est à l'origine de ce " coup de froid " .

Le second sujet est l'envoi d'un groupe naval comprenant le croiseur lance missiles " Piotr Velykyi " au Venezuela

http://www.vesti7.ru/news?id=12624

ainsi que de deux Tu-160

Videoreportage
Le reportage , filmé à Severomorsk , montre que tout le monde , du capitaine au mataf de base , semble bien content de partir sous les tropiques , y compris le " beau bébé " joufflu en treillis dans la salle de sport .
C'est le commandant du detachement des fusillers marins du bord ( Morskaya Pikhoda ) qui protège le navire lors des passages de détroits .
Pour en avoir rencontré dans la rue à Toulon , c'est pas des " petits gabarits "..........

Le second concerne la reunion au sommet  [ de l'Arctique ] qui s'est tenue sur l'archipel Frantz-Joseph .

http://www.vesti7.ru/news?id=12619




Videoreportage
Quand on  regarde débarquer la delegation des " Siloviki " , on constate qu'ils ne sont pas là " pour compter les ours blancs "..........*
On pourra remarquer la base vie des gardes-frontières avec son skydome  et leur  T2- kitchenette  assez " cosy ".

Mais lorsqu'il a été question de " parler chiffons " , cad du militaire et du securitaire , Nicolas Patrouchev a gentillement renvoyé les journalistes compter les lièvres arctiques .

* Ceci ecrit , c'est croquignolet comme tout de voir Patrouchev et  Gryzlov ( le grand moustachu ) , s'exciter comme des puces à la vision de ces ours blancs sur la banquise . De grands enfants , ces fauves politiques .









.

Voir les commentaires

Rédigé par P@lp@tine

Repost0