Publié le 20 Mai 2013

MOSCOU, 20 mai – RIA Novosti

L'article du New York Times [ Lien ] évoquant les livraisons de missiles antinavires Iakhont en Syrie est une provocation visant à monter en épingle la situation autour de ce pays du Proche-Orient, affirment les experts interrogés par RIA Novosti.

Le quotidien, se référant à des sources anonymes du gouvernement américain, affirme que la Russie aurait envoyé en Syrie des missiles antinavires Iakhont équipés de systèmes de visée modernisés rendant l'arme plus efficace. [ lien vers article ]  

Le missile de croisière hypersonique Iakhont est destiné à éliminer les navires de surface malgré un puissant brouillage électronique. La portée de ce missile long de huit mètres et pesant trois tonnes atteint 300 kilomètres.

Comme l'a fait remarquer le général Leonid Ivachov, président de l'Académie des problèmes géopolitiques, [ site de la Fondation pour la Culture Stratégique ] l'article du NYT vise seulement à trouver un prétexte pour attaquer la Syrie.

"Les Américains cherchent aujourd'hui le moindre prétexte pour attaquer la Syrie. Ils ont commencé cette opération il y a deux ans, ont investi une certaine somme pour cela, ont créé des structures de commandement mais ils échouent. Ils n’y sont pas habitués. Et provoquer la panique autour de la Syrie vise à trouver une accroche. D’où les alarmes sur l'arme chimique, les missiles S-300, et ainsi de suite", analyse-t-il.

Selon Ivachov, l'article mentionne le Iakhont car il ne s'agit pas d'une arme défensive et pourrait permettre d’accuser Damas d'agression. "Le S-300 dont la presse a parlé n’est pas un prétexte valable. Il s'agit d'une arme purement défensive. Le Iakhont est une arme offensive et c'est pourquoi les médias lancent cette campagne de désinformation", a-t-il déclaré. L'expert signale qu’il n’a jamais entendu parler d'une telle livraison.

Igor Korotchenko, rédacteur en chef de la revue Natsionalnaïa oborona -Défense nationale- ,[ site ]  a déclaré que les missiles Iakhont avaient été fournis en Syrie avant la guerre civile et que l'article du NYT n'apportait aucun scoop.

 

"Les systèmes de défense côtiers antinavires Bastion, dotés de missiles Iakhont, ont été fournis plus tôt. Les livraisons se sont poursuivies jusqu'à la phase active du conflit entre le gouvernement et les rebelles. On jette simplement de l'huile sur le feu", a déclaré l'expert. Il remarque que Damas achetait ces missiles antinavires pour protéger ses côtes car le Iakhont est une arme sol-mer très efficace. "La défense antiaérienne des navires modernes est aujourd'hui incapable de parer les missiles Iakhont à 100%", a déclaré Korotchenko.    

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 19 Mai 2013

Rédigé par DanielB

Publié dans #psyops - guerre secrête

Repost0

Publié le 19 Mai 2013

     
La technologie militaire c'est aussi une question de culture militaire industrielle . Le musée de Toula montre ce qui peut être considéré comme le premier lance-roquettes moderne Russe . Il a été utilisé durant la guerre de 1877-1878 contre l'Empire Ottoman et était destiné à tirer des roquettes de 3 pouces ( 76 mm ) de type " Congreve " . [ lien ] En Russie les fusées " Congreve " étaient dénomées " Système Konstantinov ". [ lien ]  [ lien ] [ biographie Wikipedia ]  Les premières roquettes Russes à usage militaire auraient été conçues et fabriquées dans la banlieue de Moscou vers 1680 . Le premier engagement d'une unité de " lance-roquettes " date de 1825 lors des guerres Caucasiennes contre la cavalerie des " peuples montagnards " . [ lien ]  
Dans les années 1820 le Feldmarschall Alexandre Zasyadko développe le concept de " lance roquettes multiple " . Il met aussi au point une roquette de 6000 m de portée . [ lien ] Le lanceur de la guerre Russo-Ottomane de 1877-1878 préfigure les dispositifs modernes puisqu'il comporte deux secteurs gradués ( on peut voir nettement les graduations du réglage en élévation  ) pour le réglage en azimut et en élévation et est une amélioration très sensible des lanceurs des guerres Napoléoniennes . Les batteries de ces lance-roquettes disposaient donc d'un " centre de calcul de tir " , trés probablement des officiers topographes et artilleurs , qui transmettait les ordres de tir sous forme de charge propulsive ( longueur de la partie propulsive )  et coordonnées ( angles à afficher )  . RocketsSV © Gurov (Russie, Tula). Date de comportement adopté: 15.05.2013, l'Congreve Bombarding Frame, 1806.

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #SNLE et missiles

Repost0

Publié le 18 Mai 2013

Igor Korotchenko , directeur de la revue Natsionalnaiya Oborona et du TSAMTO , a effectué un voyage au Pérou à l'occasion du salon SITDEF PERU-2013   Il a ramené quelques photos des militaires des forces spéciales Péruviennes qu'il met dans son blogue [ lien ] . L'occasion de se rémémorer que le Pérou et les Andes sont  une terre de vieille tradition militaire .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 18 Mai 2013

Par Alexeï Eremenko, RIA Novosti   [ lien ]
 
A en croire la presse, la Russie, qui fournit depuis longtemps des armes à la Syrie, pourrait envoyer à Damas des systèmes mobiles antiaériens modernisés S-300 - ou l'a déjà fait -, déséquilibrant ainsi le conflit destructeur qui se poursuit depuis 26 mois dans le pays.
"A en croire" la presse, seulement.
Ces batteries de missiles pourraient apporter au président syrien Bachar al-Assad une arme puissante contre les attaques aériennes des forces étrangères, à l’heure où une ingérence extérieure est justement l'une des options étudiées par la communauté internationale.
Cela pourrait également rompre l'accord fragile sur la Syrie convenu la semaine dernière entre Moscou et Washington. Les deux pays espéraient persuader les belligérants d’entamer les négociations.
Il n'existe pratiquement aucune information fiable sur cette transaction de S-300.
A-t-elle eu lieu ? Quelles en étaient les conditions ? Est-ce qu'une partie du contrat a déjà été remplie ? Pour l'instant, tout ce qu'on sait sur la "saga des S-300" est basé sur des documents qui disparaissent, des sources anonymes, des rumeurs, des arguments tirés par les cheveux et des ambiguïtés. RIA Novosti tente de répondre à quelques unes de ces questions.
  
 
 
Existe-t-il un contrat pour la livraison de S-300 en Syrie ? D'où vient cette information ?
Dans les faits, ce ne sont que des rumeurs. La seule preuve qui pourrait être considérée comme solide est le bilan annuel de 2011 du fabricant des S-300 – l'usine de Nijni Novgorod - où l'on mentionne un contrat de livraison de systèmes de défense antiaérienne en Syrie. Le bilan a été supprimé du site de l'usine depuis longtemps mais immédiatement après sa publication, il avait été cité par Vedomosti.  Le quotidien affirmait qu'un contrat de 105 millions de dollars avait été signé et que la livraison d'un certain nombre de S-300 était prévue entre 2012 et 2013.
Tous les autres communiqués s'appuient sur des informations non confirmées venant de sources anonymes du renseignement et du milieu diplomatique, y compris les articles récents de Kommersant et du Wall Street Journal affirmant qu'un contrat de 900 millions de dollars avait été signé. Selon ces journaux, il porterait sur la livraison de quatre batteries de S-300 et de 144 missiles - le début des livraisons serait prévu pour la fin de l'été. Selon les estimations des experts, un système mobile de défense antiaérienne S-300 vaut environ 115 millions de dollars, plus 1 million de dollars supplémentaire par missile.
Damas n'a pas commenté la transaction, de même que Rosoboronexport - le monopole russe des exportations d'armements. Le ministère russe des Affaires étrangères (MAE) a affirmé à plusieurs reprises que la Russie continuait à remplir les contrats déjà signés pour la livraison des moyens de défense en Syrie, y compris les missiles sol-air,  sans jamais préciser de quels contrats il s'agissait. Plusieurs suppositions peuvent découler de cette situation confuse : soit le contrat pour la fourniture des S-300 n'a jamais existé soit plusieurs missiles ont déjà été envoyés ces deux dernières années comme annoncé en décembre dans les médias.
 
Qui décide si la transaction a lieu ? Est-ce que la communauté internationale ou un tiers peut influer sur la vente ?.
 
Moscou et Damas tiennent le contenu du contrat secret. De facto, cela signifie que tout est entre les mains du président russe Vladimir Poutine. Les traités internationaux sur le commerce des armes sont peu nombreux et concernent principalement les armements stratégiques et les bombes à sous-munitions - pas les systèmes de défense antiaérienne, aussi sophistiqués qu'ils soient.
Par ailleurs, toutes les tentatives d'interdire la vente d'armes à la Syrie via le Conseil de sécurité des Nations unies ont été bloquées par la Russie. Evidemment, en coulisses, on négocie et on joue des muscles mais on n'en parle pas ouvertement.
 
Quel danger représentent les S-300 ? Ils sont produits depuis 1978, ne sont-ils pas obsolètes ?
Les missiles S-300 ont été modernisés à plusieurs reprises pour maintenir leur efficacité dans l’élimination des avions et des missiles. La version S-300 PMU-2 Favorit peut lancer six missiles simultanément et chacun est capable de détruire un engin volant à une vitesse dépassant plusieurs fois celle des chasseurs F-16 et F-22, qui sont respectivement utilisés par les armées de l'air d'Israël et des USA. Ce dispositif est également capable d'intercepter des missiles.
Le système peut être bloqué ou mis hors service par les troupes de l'armée de terre mais ce n'est pas une tâche facile. En bref, les risques et les éventuelles pertes des attaques contre la Syrie seraient largement supérieurs - on reviendra sur ce point plus en détails un peu plus tard.
Qui est la cible ?                                                        
 
Certainement pas les rebelles syriens – ils n'ont pas d'avions. Et bien que théoriquement on puisse reprogrammer les S-300 pour attaquer des cibles au sol, cela reviendrait à tirer sur une mouche au bazooka, sachant que chaque missile vaut entre 700 000 et 1,2 million de dollars. Néanmoins, toutes les tentatives des forces étrangères de fermer l'espace aérien syrien, comme c'était le cas en Libye en 2011, pourraient coûter des "dizaines d'avions et de cercueils entourés par le drapeau américain, ce qui est inadmissible", comme l'a déclaré Igor Korotchenko, rédacteur en chef de la revue moscovite Natsionalnaïa oborona (Défense nationale).
 
Quels sont les délais éventuels ? Combien de temps s'écoulerait avant qu'Assad puisse abattre des chasseurs étrangers ?  
                            
Il suffit de commander le système S-300 et après sa fabrication, son essai, son transport et sa mise au point grâce au personnel formé, il est prêt en cinq minutes. Il ne devrait pas y avoir de problèmes : le gouvernement syrien semble avoir suffisamment d'argent et le transport de Saint-Pétersbourg au port syrien Tartous devrait prendre deux semaines. A condition que le chargement ne soit pas confisqué en Finlande ou se voie refuser l'accès aux ports européens parce que son assurance serait annulée - ces deux scénarios se sont déjà produits avec les navires russes qui transportaient prétendument des armes en Syrie.
Néanmoins, très peu de temps après, Damas commencerait à recevoir des missiles achetés à la Russie. Le Wall Street Journal cite des sources américaines - qui citent à leur tour les sources israéliennes - et affirme que les livraisons commenceraient à arriver en août. Quant au quotidien londonien en arabe Al-Quds Al-Arabi, il écrit que les armes sont déjà arrivées en Syrie mais qu'elles se trouvent sous le contrôle russe. A en croire les experts russes en armements, les fabricants n'ont certainement pas de missiles S-300 prêts à être envoyés qui prendraient la poussière dans les entrepôts. Même s’il en reste après la transaction avec l'Iran ou le recyclage en 2010, ces "restes" ont été depuis longtemps achetés par d'autres clients tels que l'Algérie, selon Rouslan Poukhov du Centre d'analyse stratégique et technologique. Cela signifie qu'il faut d'abord fabriquer ces systèmes et les tester, ce qui pourrait prendre un an. De plus, il faudrait former des dizaines, voire des centaines de soldats afin qu'ils maîtrisent ces équipements complexes, ce qui demanderait encore six mois. Dans le meilleur des cas, Bachar al-Assad recevrait les S-300 parfaitement opérationnels en novembre. Le printemps 2014 semble être un délai plus réaliste .
.                                  Système de missiles sol-air S-300P

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 18 Mai 2013

L'actualité de la défense et l'actualité diplomatique ces deux dernières semaines ont été marquées par les rumeurs sur la livraison de systémes de défense anti-aériennes S-300 PMU2 et de missiles anti-navires  Yakhont  à la Syrie . En fait dans le deuxième cas il s'agit de systèmes de défense côtières BASTION-P comme les lecteurs réguliers et assidus d' Ice Station Zebra le savent . [ lien vers article ] [ lien vers article ]
Le missile supersonique Yakhont est une des composantes du système de défense côtière BASTION-P . [ lien vers article ] [ lien vers article ]  
 Il convient tout d'abord d'évoquer le pouvoir de dissuasion que ces systèmes Russes possèdent : Leur simple évocation semble donner des sueurs froides à pas mal d'état-majors et de chefs politiques Occidentaux [ lien ] comme toute référence à Valdemort terrorisait le collège de Poudlard !   C'est aussi le Secutor , gladiateur mythique dont la simple évocation du nom provoquait la terreur dans les arènes .
Comme je l'ai signalé à un ami Russe qui a fait le déplacement de Lima pour le salon SITDEF Peru 2013 , ces attaques de la presse Occidentale sur les supposées livraisons de systèmes d'armes Russes à la Syrie sont une excellente opportunité et publicité pour " placer " ces systèmes d'armes en Amérique-Latine ! Le Venezuela dispose déja ainsi des systèmes S-300 et le BASTION- P déja livré au Vietnam pourrait parfaitement être vendu au Brésil et à l'Argentine . [ lien ]   [ lien ]  
L'autre élèment à noter est le début de la réponse de Serguei Lavrov à Varsovie le 10 mai dernier  : " La Russie ne va pas livrer ......Elle LIVRE déja ! " :[ lien ] La Russie ne se laissera pas influencer par ces campagnes car elle agit en pleine conformité avec le droit international . Il s'agit là d'une allusion voilée aux accusations concernant le caractère pré-stratégique supposé des ces systèmes : La portée de ces systémes est en parfaite conformité avec les limitations imposées par les conventions internationales sur le commerce des armes et en particulier celui des missiles .
 
 
 
Concernant les missiles Yakhont du système BASTION-P il serait question de la livraison de 72 missiles aux performances améliorées selon le The New-York Times .[  lien ]   En fait il est plus probable qu'il ne s'agisse uniquement que de la livraison d'une nouvelle tête autodirectrice Головка самонаведения - ГСН -, les cellules et les systèmes propulsifs des anciens missiles étant conservés .[ voir photos ci dessous  ] [ lien ]  Comtpe-tenu de la fabrication modulaire de ces missiles il est d'ailleurs fort probable que le remplacement se fasse en Syrie par du personnel Syrien . Cette nouvelle tête autodirectrice, d'une masse de 85 kg , serait équipé d'un radar aux performances améliorées , d'une plus grande capacité de discrimination avec par exemple la possibilité de détecter un submersible émergé de classe Ohio ou de classe Astute [ ACT au moyen de missiles de croisière ] et serait dotée d'une plus grande immunité aux contre-mesures . D'autres modifications ont probablement été apportées comme de nouveaux algorithmes d'attaque [ nouveaux profils de missions et en particulier d'évitement des défenses AA de type Phalanx  en phase terminale , classification des cibles ] , et aussi très certainement une nouvelle bibliothèque de signatures caractéristiques de cibles potentielles et de schémas tactiques  . Concue au départ pour discriminer une cible de " valeur  " au sein d'un groupe aéronaval ou d'un groupe d'assaut amphibie , il est possible qu'elle ait été reconfigurée à l'aune des données recueillies ces derniers mois par le renseignement Russe en Mediterranée , des opérations en Libye [ lien ] [ lien ] et des menaces spécifiques contre la Syrie . A ce titre un BPC de la classe Mistral , une frégate de la classe Aquitaine , de la classe Horizon comme le Chevalier Paul [ lien vers article ]  ou un destroyer type 45 peuvent constituer des cibles de choix pour le Yakhont !
         
         
      
 
 
 
Структурная схема ГСН ПКР «Яхонт»
 .
 
 
 
 
 
 
 
Береговой ракетный комплекс - К300 «Бастион»

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0

Publié le 17 Mai 2013

ou du moins était encore en 2011 Steven HALL . [ lien ]  

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #psyops - guerre secrête

Repost0

Publié le 17 Mai 2013

Comme toujours il faut revenir au sens premier des mots et prendre ici " discrimination " dans le sens de " distinction " .

Alors que notre pays est plongé dans une crise sans précédent , un quarteron de députés [ lien ] gôchistes  et Khmerverdistes en mal d'inspiration n'a rien trouvé rien de mieux que de se préoccuper de la suppression dans le champ législatif et constitutionnel d'un terme parfaitement admis par les ethnologues , sociologues et géographes partout à travers le monde , " race " . [ lien ]  

 A ce quarteron de députés s'est rallié par conviction l'ensemble de la classe politicienne Social-Démocrate et par peur du terrorisme intellectuel imposé par le gôchisme une partie de la droite centriste . Il existe pourtant au moins un pays dans le monde qui vient de mettre en place  il y a quelques semaines seulement une législation tout à fait contraire et où même il existe ce qui peut être considéré comme un institut racial !  Nous ne voyagerons pas dans l' Allemagne Nazie  des années 30 ou dans l' Afrique du Sud de l'apartheid des années 60-90 mais dans le Brésil de 2013 .

Depuis le 28 décembre 2012 , la question " race/couleur " est obligatoire sur tous les documents administratifs  publics Brésiliens . [ lien ]

Les motifs d'une telle disposition administrative sont on ne peut plus réalistes , à des milliers de kilomètres de l'étherisme et du terrorisme intellectuel de la gôche Française : Assurer l'égalité ...raciale dans une nation intrinséquement multiraciale et aussi permettre aux chefs politiques Brésiliens de connaître leur pays pour en améliorer la gouvernance . Que nos drouâdelômistes patentés s'en offusquent mais le législateur Brésilien et les chefs politiques Brésiliens considèrent  que l'on ne peut pas gouverner une nation qui se considére désormais majoritairement noire [ raça preta - raça parda ] comme on gouvernait une nation qui se considérait majoritairement blanche ... [ lien ] : “As desigualdades presentes no grau de alcance e de impacto das políticas públicas na realidade de 50,7% da população brasileira, que é negra, faz do quesito cor ou raça um instrumento fundamental da ação governamental no planejamento, avaliação e alcance de tais políticas públicas

On peut ici rajouter que cette question raciale influence désormais la politique étrangère Brésilienne en particulier les relations du Brésil avec l' Afrique et elle rejoint des problèmatiques liées à la géopolitique . [ lien vers article ]

 

Horresco referens le decrêt instituant cette mesure précise que " les champs couleur/race seront définis par la classification établie par l' IBGE - Instituto Brasileiro de Geografia e Estatística " [ site ] c'est à dire par des géographes , des ethnologues , des sociologues et des statisticiens qui seuls ont le droit de définir les races qui ont droit de cité  ! La définition en est :

Cor ou Raça - característica declarada pelas pessoas de acordo com as seguintes opções: branca, preta, amarela, parda ou indígena.

 

Comme le prècise cette définition , ce système de classification racial est déclaratif et il peut légitimement soulever la question de l' "hétéro-perception raciale" , une classification établie par un fonctionnaire par exemple , et l' "auto-perception raciale ". [ lien ] [ lien ]   [ lien ]  

 

Ficheiro:Pardos no Brasil 2009.png

 

 

 

Ficheiro:Redenção.jpgSilence, discrimination (SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA)

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #BRICS - IBAS

Repost0

Publié le 16 Mai 2013

    " Il est bon de se rappeler que les nations qui se soumettent aux  conquétes ou  les races qui abandonnent leur langue en faveur de celle d'un oppresseur ne le  font pas à partir de motivations altruistes ou par amour de la fraternité humaine , mais parce qu'elles demeurent prisonniéres d'un esprit servile et rampant "
JAMES CONNOLLY - Patriote Irlandais - 1907

 

por-mi-raza-hablara-mi-a19231958

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Kulturkampf

Repost0

Publié le 15 Mai 2013

L'arrestation dans les rues de Moscou d'un diplomate de troisième rang qui aurait cherché à débaucher des officiers de renseignement Russes s'occupant du terrorisme Caucasien peut être étudiée selon plusieurs grilles de lecture .
La première est qu'elle est le révélateur du cynisme de la diplomatie Etasunienne . Suite à l'attentat de Boston , la Russie a proposé aux EU une collaboration pleine et sincère dans la lutte contre le terrorisme . Au lieu de cette collaboration , la diplomatie Etasunienne essaye de court-circuiter les services Russes avec des barbouzeries à la petite semaine montées à la va-vite avec un personnel diplomatique au dessous de tout . [ lien ]  
Ce comportement est d'autant plus choquant que le renseignement Russe a essayé d'entrer en contact avec le renseignement Etasunien au sujet des frères Tsarnaïev , mais les services Etasuniens  ont refusé  cette collaboration .[ lien ]  Le motif caché et probable de ce refus est certainement le suivant : Considérés comme " bons " par ce que Tchètchènes , les frères Tsarnaïev devaient être protégés des " méchants " Russes .
 
La deuxième grille est celle de la personnalité de Ryan Christopher Fogle et son histoire personnelle . Elle est plus importante qu'il n' y paraît car les Political Officers sont les yeux et les oreilles du Département d' Etat Etasunien . Ce sont ces personnes qui établissent des rapports sur la situation dans un pays , les forces politiques , les personnalités qui peuvent compter un jour , les troubles qui peuvent survenir , les lignes de fractures sociétales ou sociales exploitables  pour organiser la subversion .  C'est sur les rapports de ces personnes que les chefs politiques Etasuniens définissent leur politique étrangère . Les documents révélés par Wikileaks ont jeté  une lumière crue et terrible sur cette vision du monde par la diplomatie Etasunienne : Une vision Etasuno-centrée [ au sens sociétal du terme ] , marquée par les stéréotypes et les phobies . 
Le corps des Political Officers où la politique des quotas ethniques et communautaires lors du recrutement a imposé un sur-métissage est une caricature de la société Etasunienne: Afro-Américains , Asio-Américains , Hispano-Américains , Arabo-Américains , Hindo-Américains ,... Ryan Christopher Fogle y ferait presque figure d'alien avec son pedigree de fils de famille de la bourgeoisie  WASP . [ lien ] [ lien ] Ces stereotypes et ces phobies du corps des Political Officers s'ils peuvent provenir des origines et du milieu familial , de l'entourage au cours de l'enfance et de l'adolescence , ont toutefois été probalement forgés et affirmés par l'éducation primaire , secondaire et universitaire . Celle de Ryan Christopher Fogle est une caricature d'une caricature : Du collège privé à 22 000 USD par an à l'université privée à 60 000 USD par semestre .[ lien ]  [ lien ] On peut estimer que les parents de Ryan C. Fogle ont dépensé 800 000 USD pour sa scolarité de la maternelle à l' université . Je l'écris avec d'autant plus de liberté que je suis moi-même un pur produit de l'enseignement privé !.
Immédiatement c'est la figure de Lord Brett Sinclair dans la série  Amicalement vôtre à laquelle l'on pense plutôt qu' à celle de Danny Wilde . Hier si le visage d'un enfant gâté , le Lord Brett Sinclair  de la diplomatie Etasunienne , a mordu la poussière de la rue Moscovite c'est aussi tout un système qui a été mis à terre par le renseignement Russe ! Wealthy: Ryan Fogle attended $22,000-a-year high school Mary Institute and St. Louis Country Day School, picturedCollege: He then studied at Colgate University, pictured, in Hamilton, New York, where he was in a fraternity Arrested: The US diplomat - suspected by the Russian of being a CIA agent - was named as Ryan Christopher Fogle

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #psyops - guerre secrête

Repost0