Publié le 12 Avril 2020

Si le développement des sociétés militaires privées est un fait acquis sur les champs de bataille depuis une vingtaine d'années le " concours Lépine " en matière de stratégies militaires de containment de la Chine n'est pas fini aux Etats-Unis , en particulier dans un contexte de racisme anti-Chinois exacerbé par la crise du Coronavirus . Cette " privatisation " de la guerre pourrait s'étendre à un nouvel espace , l'espace martitime avec le recours à la guerre de course contre le commerce maritime Chinois .  

 

L' U.S. Naval Institute est une institution de type " think tank " née aux Ettas-Unis à la fin du XIX éme  siècle  à la fin de la guerre de Sécession sous l'impulsion d'un groupe d'officiers dirigés par le commandant de l' USS Monitor . Ce navire est considéré comme étant un des premiers navires cuirassés opérationnel de l'histoire . 

Dans les colonnes de la revue en ligne Proceedings de ce  très selectissime U.S. Naval Institute [ 1 ] un ancier officier du corps des Marines - USMC - le colonel Mark CANCIAN suggère que pour contenir le développement économique de la Chine le gouvernement des Etats-Unis devrait avoir recours à des corsaires à qui il délivrerait des lettres de marque . Ceux-ci devraient s'attaquer au tafic maritime civil dont dépend économiquement la Chine pour ses exportations et en premier lieu au trafic maritime propriété du gouvernement Chinois  . Une attaque contre ce trafic fragiliserait l'économie Chinoise , provoquerait des troubles en raison de l'augmentation du chômage et donc affaiblirait le " régime " Chinois . L'objectif à terme est de dissuader la Chine de se lancer dans une guerre " conventionnelle  " . 

L'auteur pense qu'en raison d'une flotte commerciale marchande  beaucoup moins développée et essentiellement limitée au cabotage les Etats-Unis seraient beaucoup moins vulnérables à des actions de représailles symétriques de la part de la Chine  Le site étudie aussi l'aspect légal de la question :  La guerre de courses serait légale selon la législation U.S. et même selon les conventions internationales [ 2 ]  . On y voit aussi la première des cibles potentielles de cette piraterie privée : Les sociétés de transport COSCO shipping et SINOTRANS .

Brandon SCHWARTZ qui discute de la légalité de cette guerre de course [ 2 ] considère ainsi que les attaques contre la société de transport maritime COSCO , propriété de l'état Chinois et " donc " liée au PCC , seraient perçues de manière favorable par une opinion publique qui pourrait être choquée par cette stratégie si elle s'ataquait à des interets privés . 

Selon le colonel CANCIAN les ressources humaines et mêmes matérielles pour constituer cette flotte de corsaires existe déjà : Ce sont les personnels des SMP - Sociétés Militaires Privées - qui s'occupent actuellement de la protection des navires ...Contre la piraterie ! Il souligne qu'une lettre de marque peut-être écrite en quelques heures alors qu'il faut parfois près de quatre années pour construire un navire de guerre . 

“Dozens of companies currently provide security services, from the equivalent of mall guards to armed antipiracy contingents on ships. A large pool of potential recruits has shown willingness to work for private contractors. At the height of the Iraq war, for example, the United States employed 20,000 armed contractors in security jobs.”

Pour asseoir sa stratégie l'auteur suggère même que le Département d'Etat devra exercer des pressions sur des états tiers - supposés neutres dans le cadre d'un conflit avec la Chine - pour qu'ils abritent cette flotte corsaire . Il cite l'exemple du Brésil et du port de Rio de Janeiro . 

L'utilisation d'acteurs privés ou semi-privés est toutefois une réalité dans le domaine de la sécurité maritime dans la région de la Mer de Chine . Les pêcheurs Chinois et Vietnamiens se livrent déjà une " guerre de basse intensité " avec des " milices maritimes " embarquées sur leurs flottes de pêche respectives [ 3 ] tandis que la flotte de pêche Vietnamienne est d'ors et déjà employée pour surveiller la PLAN [ 4 ] , en particulier dans des zones contestées . Le recours à ces " milices maritimes " qui ne sont pas des acteurs étatiques pourrait augmenter les risques de conflit dans la région à contrario de la thèse défendue pour la création de flottes corsaires . 

Il faut ici rapeller qu'entre 1798 et 1800 les navires Français furent victimes d'actes de piraterie de la part du gouvernement des Etas-Unis dans le cadre de la " Quasi-Guerre " . Au cours de cette guerre les prisonniers Français furent traités de manière particulièrement inhumaine et beaucoup décédérent dans les conditions particulièrement dures des Caraïbes . 

[ 1 ] Unleash the Privateers ! 

[ 2 ] U.S. Privaterring is legal . 

[ 3 ] China and Vietnam 'likely to clash again ' as they build maritime militias.

[ 4 ] How Vietnam is using fishing trawlers to keep an eye on China’s military

Etats-Unis vs Chine - Extension du domaine de la lutte :  Vers un retour de la guerre de course et des corsaires ?
Etats-Unis vs Chine - Extension du domaine de la lutte :  Vers un retour de la guerre de course et des corsaires ?
Prisonniers Français durant la " Quasi-guerre " avec les Etats-Unis .

Prisonniers Français durant la " Quasi-guerre " avec les Etats-Unis .

Les prochaines victimes des Corsaires Etasuniens ? La société COSCO shipping est désignée de manière explicite comme une cible potentielle dans l'article de Brandon SCHWARTZ.
Les prochaines victimes des Corsaires Etasuniens ? La société COSCO shipping est désignée de manière explicite comme une cible potentielle dans l'article de Brandon SCHWARTZ.
Les prochaines victimes des Corsaires Etasuniens ? La société COSCO shipping est désignée de manière explicite comme une cible potentielle dans l'article de Brandon SCHWARTZ.

Les prochaines victimes des Corsaires Etasuniens ? La société COSCO shipping est désignée de manière explicite comme une cible potentielle dans l'article de Brandon SCHWARTZ.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 11 Avril 2020

La militarisation des moyens employés pour - essayer de - lutter contre l'épidémie de Covid-19 en France va relancer le débat sur le budget des forces armées et de la pertinence d'obeïr aux injonctions Otaniennes pour atteindre 2% du PIB .

André FRANQUIN avait esquissé un début de réponse il y a plus de 45 ans dans ses " Idées Noires " ...

Une réponse précédant de 45 années l'appel à des dépenses militaires encore accrues d'Axel NICOLAS dans les colonnes de la .... Fondation Jean-Jaurès !  

https://jean-jaures.org/nos-productions/les-armees-cache-misere-aujourd-hui-parent-pauvre-demain

 

 

 

Covid-19 - Coronavirus - Défense  : Faut-il construire un nouveau Porte-Avions ou des hôpitaux ? La réponse d'André Franquin à Axel Nicolas .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Covid-19, #Coronavirus, #Défense

Repost0