Publié le 28 Mai 2022

Tout le monde connaît ces paroles de " L'été Indien " de Joe DASSIN 

Et j'me souviens
J'me souviens très bien de c'que j't'ai dit ce matin-là
Il y a un an, y'a un siècle, y a une éternité "

 

Le 27 mai 1997 était signé au palis de l'Elysée entre Bill " Chupa " CLINTON et Boris " Ethylovitch " ELTSINE l'acte fondateur OTAN-RUSSIE en présence de Jacques " Djack" CHIRAC  pour une " paix durable et inclusive " 

Aujourd'hui deux de ces trois chefs d'Etat sont retournés aux célébrissimes " Poubelles de l'Histoire " et le troisième n'est plus bien frais . 

" C'était il y a 25 ans, y'a un siècle, y a une éternité "

 

Nota : On peut ici se poser la question - naïve - de savoir pourquoi cet acte fondateur n'a pas été signé entre Boris " Ethylovitch " ELTSINE et le SG de l' OTAN d'alors Javier SOLANA ? Je constate que personne ne se pose la question aujourd'hui encore et si des spécialistes de l'OTAN seraient capables de me l'expliquer , je suis preneur . La réponse doit être évidente mais je ne la connais pas ! 

A l'image des ministres battus aux élections ou non-reconduits et des généraux 2S qui font actuellement des " piges " sur le MSM , Javier SOLANA est ensuite aller " pantoufler " à l' UE ! 

C'était Il y a 25 ans, y'a un siècle, y a une éternité :  L'acte fondateur OTAN-RUSSIE

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 27 Mai 2022

Pas un musée sans âme !

Kulturkampf : Nous voulons NOTRE-DAME ...

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Kulturkampf, #Notre-Dame

Repost0

Publié le 26 Mai 2022

Toute personne intéressée par l'histoire militaire se souvient de ces célébrissimes " chalutiers Russes Soviétiques " qui étaient équipés de moultes antennes et qui avaient pris la mauvaise habitude de naviguer jusque dans l'estuaire de La Loire en face de la " Nef Sésame " à INDRET où était mis au point le Groupe Motopropulseur des SNLE-NG de la classe " Le Triomphant " , en particulier lors des tests des turbines de propulsion et des turbines d'énergie . De la même manière on ne s'étonnait pas , surtout à la rédaction de Ouest-France™ , de les voir pêcher au large de l'île Longue

Tout le monde a aussi certainement entendu parler des " Milices Maritimes Chinoises " , ces flottes de navires de pêche qui pille ...Pêchent dans des Zones Economiques Exclusives contestées dans la Mer de Chine et ailleurs dans des " zones grises " . 

Jusqu'à présent les chefs politiques et les chefs militaires Russes s'étaient abstenus de " mélanger " le civil et le militaire , évitant de donner aux flottes de pêche Russes - tenues par des intérêts privés dont certains très proches du pouvoir central  - et aux navires brise-glaces opérant dans l'Arctique ce caractère dual qui permet en particulier la " guerre hybride " et les " opérations en dessous du seuil " .

Il semble que dans ce monde d'après le 24 février 2022 cela ne soit plus le cas et l' " hybridation " des flottes civiles et militaires est désormais parfaitement accepté et même souhaité par les chefs politiques et  militaires Russes .

C'est en tout cas ce qu'il semble ressortir de la réunion du Conseil Naval qui s'est tenu à l'amirauté de Saint-Pétersbourg en présence du Vice Premier Ministre Iouri BORISSOV le 20 mai dernier pour préparer la publication de la futur doctrine navale de la Fédération de Russie jusqu'en 2035 .

Selon les premiers éléments qui ont été publiés celle-ci inclura de plus en plus des équipages et des navires civils , des infrastructures civiles et il est fort probable que le " tabou " de l'armement des brise-glaces , en particulier ceux à propulsion nucléaire , soit levé . On peut même se poser la question de savoir si la future station dérivante " Severnyi Polus " qui a entamé ces derniers jours ses essais de réception à défaut d'être armée ne sera pas affectée à des missions duales-hybrides car

" l'Océanographie , cela sert , d'abord , à faire la guerre ! " 

Il est difficile de savoir bien-sûr quelle sera la forme exacte de ces " milices maritimes Russes " si elles voient le jour , quelles seront les obligations imposées par exemple aux armateurs de pêche dans l'Océan Atlantique ou dans le Pacifique - Mer d'Okhotsk *- et si par exemple les navires-usine que la Fédération de Russie arme actuellement participeront à cette flotte .

Il est fort probable que les " supers-chalutiers " dont s'équipent les armateurs de pêche Russes soient concernés par cette mesure , tout comme ils le sont en Chine .

On notera ici que le Président Vladimir POUTINE a manifesté un intérêt certain pour cette flotte de " super-chalutiers " lors de la dernière parade navale à Saint-Pétersbourg le 25 juillet dernier , un fait passé inaperçu auprès du MSM qui s'était focalisé sur l'aspect " militaro-militaire " de la question . Dans cette branche d'activité  l'imposition des sanctions obligera aussi les armateurs et chantiers navals Russes à compter de plus en plus sur des ressources nationales .

Il est aussi difficile de déterminer le statut imposé aux armateurs et aux équipages en temps de guer... D'opération spéciale . On peut  toutefois affirmer que la " dualisation " des flottes de pêche - par exemple pour des missions de renseignement - ne fera qu'inciter les états qui accueillaient les navires de pêche Russes pour décharger leurs prises et qui ont imposé des sanctions sous la forme d'une interdiction de relâche à ne pas les lever .

Dossier à suivre donc ! 

* De nombreuses voix se font entendre en Russie pour dénoncer la " Ligne BAKER-CHEVERNADZE qui délimite la frontière dans le détroit de Béring . 

Extension du domaine - maritime - de la lutte : Vers des " Milices maritimes Russes " ?
Des futures unités des " Milices maritimes Russes " ? Des futures unités des " Milices maritimes Russes " ?

Des futures unités des " Milices maritimes Russes " ?

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 23 Mai 2022

Le MSM semble avoir abandonné l'actualité sur AZOVSTAL™ . Peut-être a t'il peur de montrer la réalité de ces " bunkers à plus de trente mètres de fond capables de résister à une bombe atomique "™© qu'il a tant fantasmé ? 

Izvestia et d'autres reporters Russes poursuivent l'investigation sur ces réduits après qu'ils aient été déminés ! Si différents projets sont évoqués à propos de ce site commme celui d'une station balnéaire je maintiens l'idée qu'il peut servir à un futur CENZIN™®  - CENtre d'ENtraînement en Zone Industrielle . On peut ainsi s'étonner que nos généraux et nos colonels qui s'épanchent à la télévision sur le conflit en cours - pour compléter  peut-être leur pensions que l'on suppose frugales - n'aient pas proposé de sanctuariser le site de la friche industrielle d' ARCELOR MITTAL™© à FLORANGE pour ce faire , après dépollution bien sûr pour rester aux normes Européennes et pas Russes ! Ceci en France comme en Belgique d'ailleurs ! 

Ces photos permettent d'appréhender l'échelle des infrastructures industrielles dans lesquelles se sont déroulés les combats par rapport à l'échelle humaine et même celle des Véhicules de Combat d'Infanterie ( photos 1 et 2 ) . 

La photo 3 nous montre un des débouchés de ces " fameux " tunnels ainsi que des tuyauteries de transport des gaz de combustion des hauts fourneaux très probablement . Certaines de ces sorties  ont été détruites par explosion par les assiégés eux-mêmes pour les camoufler . Comme je l'ai déjà évoqué ces tuyauteries peuvent parfaitement servir d'axes de communication pour les combattants . Ceux qui se sont entrainés dans la buse en béton à la "11éme " comprendront de quoi je parle ...

La dernière photo nous montre que ces friches industrielles possèdent des bâtiments d'ateliers longs parfois de plusieurs centaines de mètres qui sont de véritables " couloirs de la mort " pour les forces assaillantes : Se rappeler ici des combats à l'intérieur de l'usine " Octobre Rouge " à STALINGRAD ! 

Compte tenu de la densité des installations et des ramifications souterraines des historiens et des experts militaires n'excluent pas la présence de combattants résiduels cachés dans les tréfonds et qui dans le cadre d'un réseau " stay behind " pourraient se livrer à des actes de terrorisme . La seule solution pour les nouvelles autorités de la ville est donc de compter sur l'affaiblissement progressif de ces réseaux ou alors , à l'image de ce qui fut fait dans la ville de VIENNE en Autriche en 1945 , lancer la traque avec des " commandos de chasse " spécialement formés . Ces combattants hésiteraient toutefois à se manifester " militairement " par peur de dévoiler leur présence .

CENZIN™®  - CENtre d'ENtraînement en Zone IndustrielleCENZIN™®  - CENtre d'ENtraînement en Zone Industrielle
CENZIN™®  - CENtre d'ENtraînement en Zone Industrielle
CENZIN™®  - CENtre d'ENtraînement en Zone IndustrielleCENZIN™®  - CENtre d'ENtraînement en Zone Industrielle

CENZIN™®  - CENtre d'ENtraînement en Zone Industrielle

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 18 Mai 2022

Cela semble être les premières images des " catacombes " d'AZOVSTAL™ , en l'occurrence un abri anti-bombes associé à un atelier comme le veut la logique de la défense civile . Ici il s'agit de l'abri 18183 de l'atelier de forgeage et de pressage exploré par un correspondant de RIA Novosti™. Un vrai rêve d'URBEX qui , je le rappelle , est une activité dangereuse qui doit s'effectuer en respectant le droit de propriété . Comme l'indique une inscription sur les murs d'un bunker dans le film " La bataille des Ardennes " ce bunker est " Under new management ! " depuis quelques dizaines d'heures . 

On commence aussi à avoir des idées sur la capacité de ces abris à soutenir un siège , à savoir 4 réservoirs de 800 litres chacun .

Un autre reportage publié avant la mise à jour de cet article est celui du reporter d'Izvestia . Il montre l'importance des " points hauts " que j'avais évoqué pour la surveillance de l'espace terrestre et des " racks " de tuyauteries pour les communications entre les îlots . Un simple pont de béton peut devenir un emplacement pour se cacher des observations aériennes . Le reporter est ensuite descendu aux enfers   dans un bunker situé à une dizaine de mètres de profondeur . Des panneaux indiquent même aux éventuels  assaillants de baisser la tête à certains endroits .

Si de nombreux projets sont présentés pour le démantèlement Du site d'AZOVSTAL™ et sa transformation , par exemple , en station balnéaire les forces armées Russes dans la mesure où elles contrôleront toujours le site d'AZOVSTAL devraient en conserver une partie pour en faire un CENZIN™© = CENtre d'ENtrainement en Zone INdustrielle . 

Article mis à jour le 21 mai 2022 à 17h15

 

Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance ! Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance !

Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance !

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Guerre souterraine, #Guerre urbaine, #Histoire militaire, #URBEX

Repost0

Publié le 17 Mai 2022

Rédigé par DanielB

Publié dans #Guerre urbaine, #Guerre souterraine, #URBEX

Repost0

Publié le 16 Mai 2022

Il y a trente ans , le 16 mai 1992 , l'amiral Russe Igor KASATONOV commandant la flotte de la Mer Noire et le vice-amiral Boris  KOJIN commandant la marine Ukrainienne se promettaient dans la presse l'un à l'autre de ne pas se combattre . On a vu ce qu'il en est advenu ...

Un article intéressant , de The New York Times™ cette fois ci , qui discute un an après cette promesse d'amitié éternelle du partage de la flotte Soviétique de la Mer Noire , de l'existence de la base Russe de SEBASTPOL et de la souveraineté de la Crimée . On peut juste constater que le MSM s'efforçait de maintenir un débat équilibré entre Russes et Ukrainiens . Il suffit de se faire violence et de lire cette feuille de chou aujourd'hui pour voir la différence !

Un élément intéressant est que ces deux amiraux étaient chacun des " ultras " au sens que chacun connaît historiquement : Igor KASATONOV a interdit aux personnels et aux équipages de la flotte de la Mer Noire de prêter serment à l'Ukraine , la flotte de la Mer Noire Russe lui doit son existenceBoris KOJIN a milité lui dés le début des années 90 dans des cercles d'officiers qui envisageaint de prêter serment à un état Ukrainien indépendant . 

On notera qu'alors pour de nombreux officiers Russes comme le capitaine Konstantin VASILTSEV la principale menace était alors la flotte Turque .

En 2018 le vice-amiral Boris KOJIN avait oublié ses promesses d'amitié éternelle et promettait le retour de la Crimée à l'Ukraine .

Les frères ennemis ! Les frères ennemis !

Les frères ennemis !

Frères Ennemis : Ne jamais dire " Jamais ! "

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Histoire, #Histoire militaire, #Mer Noire, #Guerre navale

Repost0

Publié le 15 Mai 2022

Ce sont des courbes et des analyses que vous ne verrez certainement pas dans le MSM Francophone , en particulier du côté des ces généraux 2S et de ces " oxpôrts " qui se pavanent par exemple sur BFM TV . 

Il concerne la perception de la part des Etasuniens des relations Russo-Chinoises et elles ont été réalisées par le Pew Research Center : China’s Partnership With Russia Seen as Serious Problem for the U.S.  On notera la " Schmittisation" de la société Etasunienne qui considère de plus en plus la Russie et les Russes comme des ennemis .

Un autre document que je vous livre en .pdf et dont est tiré le graphique ci-dessous est la perception du monde par les Chinois dans le contexte de la guer ...De l'opération spéciale en Ukraine : Chinese views of the world at the time of the Russia-Ukraine war

Cette étude a été réalisée par le CEIAS : Central European Institute of Asian Studies .

Je vous avez déjà parlé sur ce blogue des " Cinquante années du Tango de l'ours avec le Dragon" pour évoquer le cinquentenaire de la visite du président NIXON au " Grand Timonier "

 

Je t'aime ....Moi non plus !

Je t'aime ....Moi non plus !

Chinese views of the world at the time of the Russia-Ukraine war : Le monde vu de Chine .

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Diplomatie, #Le courrier diplomatique, #Chine, #Russie-Chine

Repost0

Publié le 14 Mai 2022

C'est une actualité qui peut être vue par le " petit coté de la lorgnette " ou méprisée . On peut aussi la lier à diverses tentatives de lancer des marques de soda communautaires dans le cadre des conflits au Proche-Orient .

Plus sérieusement cette démarche socio-économique ou économico-sociétale relève de la campagne du Parti Communiste Français pour lutter contre l' Américanisation de la société Française au lendemain de la seconde guerre mondiale dont la marque Coca-Cola™ , c'est d'elle qu'il s'agit , était un des vecteurs . On parlait même de " Coca-colonisation".

 Robert ESCARPIT dans Le Monde  du 29 mars 1950 écrit : "  Le Coca-Cola™ semble être le Dantzig de la culture européenne […] Pour les Américains, la liberté consiste entre autres choses à vendre ce qu’on veut, où l’on veut, comme on veut. Quiconque leur nie ce droit passe à leurs yeux pour un ennemi politique ou un concurrent – un communiste ou un marchand de vin "Témoignage Chrétien résume la situation le 3 mai 1952 : "  Il faut appeler un chat un chat et tenir le Coca-Cola™ pour ce qu’il est : L’avant-garde d’une entreprise de colonisation contre laquelle nous nous sentons le devoir de lutter ici " .

Il faut toutefois  replacer cette actualité dans le contexte de ce " grand exil " des marques Occidentaliennes d'URSSie et de " ZAMESTIM " , ce mouvement qui tend à remplacer ces marques Occidentaliennes par des analogues Ru... URSSiens . Bien sûr il ne faut ni sous-estimer , ni surestimer cette actualité mais la regarder et essayer d'en comprendre les conséquences sur cette " désoccidentalisation " économique mais aussi sociétale de l'URSSie. 

Ici c'est une des marques " phares " de l'ancienne guerre-froide qui fait l'objet de cette politique de substitution : Coca-Cola™ Bien sûr l'histoire de ces boissons gazeuses en URSS est connue de - presque - tout le monde et je vous donne ce lien qui en fait le résumé . Il faut ainsi voir l'implantation de cette marque en URSSie non pas comme un événement de l' " ancienne Guerre Froide " mais plutôt de cet entre-deux qui s'est terminé le 24 février 2022  . On évoquera juste ce bon vieux Léonid avec le sourire béat du crétin satisfait en train de discuter avec une accorte ouvrière sur une ligne d'embouteillage de la société PEPSI-COLA™ à Novorossyisk en 1976 .

Le gouvernement de la République des Komis vient d'annoncer le lancement d'une marque de soda à base de caféine et d'eau de source locale nommée " Komi Kola "™  КОМИ КОЛА™ . Le nom de ce marque vient bien sûr en écho à la célèbre marque Occidentale et les couleurs de son emballage font directement référence à cette marque qui vient d'annoncer la cessation de ses activité en Russie .Le nom fait toutefois aussi directement référence à la péninsule de ... KOLA pour marquer son localisme ! Selon les responsables de l'entreprise d'embouteillage Сыктывкарпиво de SYKTYVKAR la formule - secrète comme il se doit - de la boisson contient des plantes aromatiques Sibériennes . Ces responsables sont conscients que le succès de leur boisson dépendra de l'accueil qui sera réservé par les consommateurs Russes . Les responsables de la formulation ont opté pour une boisson moins sucrée et moins gazéifiée que son ex-concurrente Etasunienne .( voir vidéo ) 

Bien sûr il est fort probable que les publicistes du MSM traiteront avec ironie et/ou mépris cette actualité alors qu'ils seront les premiers à vous vanter dans leurs colonnes le chou ou la tomme de chèvre locale , celle du " petit paysan " dans le village rurbanisé à la prochaine sortie d'autoroute ... Comme clap de fin musical j'ai hésité : La version originale de The Andrew Sisters , la reprise par Arielle DOMBASLE ... Je vous livre finalement la reprise de " Rhum and Coca-Cola™ " par The Barberettes , un groupe de K-POP que j'adore et qui assume sa colonisation culturelle en reprenant le style et le répertoire des Kim Sisters . 

ZAMESTIM : Коми Кола™ remplacera - peut être -  Coca-Cola™

Vodka and Komi-Kola™ working both for the Russkie Ruble !

Voir les commentaires

Rédigé par DanielB

Publié dans #Economie, #Kulturkampf, #ZAMESTIM

Repost0

Publié le 14 Mai 2022

Comme je l'ai écrit dans cet article dont j'assure le SAV l'exercice de la prévision est une science très - très - difficile.

Ce que j'envisageais d'un point de vue d'un prétexte technique le 27 avril dernier est finalement arrivé sous un prétexte commercial et plus vite que ce que je pensais : La Fédération de Russie vient de suspendre ses livraisons d'électricité à la Finlande .  Ces livraisons se sont arrêtées ce matin à 01h00 .  L'exportation d'électricité de la Russie vers la Finlande s'effectue via une ligne de transport de 400 kV de la sous-station de VYBORGSKAYA (Russie) à la  sous-station de YllIKlÄLÄ  (Finlande). 

Accessoirement les préoccupations d' INTER RAO™ liées à l'imposition d'une taxe Carbone transfrontalière pour ses exportations d'électricité à destination de l' UE perdent tout à coup leur signification ! Cet événement lié à la géopolitique des ressources dénote aussi une cécité de la part de certains planificateurs économiques URSSiens qui pensaient que leur activité pouvait s'exercer dans un espace globalisé consensualisé où la Fédération de Russie serait considérée par ses " partenaires Occidentaux "™© comme un acteur économique " normal" . 

Une fois de plus et sans vouloir jouer les Cassandres il est fort probable que les souhaits d'un " retour à la normalité  "des dirigeants de RAO Nordic Oy™  ne soient qu'une des manifestations de cette cécité . Les lignes et les infrastructures comme la sous-station de VYBORGSKAYA  assurant l'interconnexion entre FORT ROSS et l'Occidentalie sont déjà vétustes ( Elles ont été construites en 1980 avec une modernisation des thyristors du convertisseur AC-DC  en 2013 )  et il est fort probable que la fin des revenus lié à la cessation des exportations n'accélère leur dégradation pour les rendre inutilisables . On peut compter sur les mouvements écologistes pour réclamer leur démantèlements : De commerciale la déconnexion deviendra certainement physique .

Cet arrêt des exportations Russes d'électricité à destination de la Finlande ne provoquera pas de ruptures d'approvisionnement selon les chefs économiques Finlandais cités par le porte-parole de Fingrid™ . Dans un 1er temps il peut toutefois de provoquer une hausse du prix de l'électricité importée en Finlande sur les places de marché , hause des prix qui risque - rien n'est certain NDLR - de se répercuter pour les consommateurs selon les mêmes sources  . 

L'autre élément de la " déconnexion " entre les économies Russes et Finlandaises ce sont le bois et les chantiers navals , en particulier les projets de construction de brise-glaces à propulsion non-nucléaire  . Aker-Arctic™ et Helsinki Shipyard Oy™ ( anciennement Arctech Helsinki Shipyard™ )  pourraient ainsi devenir la principale base du CMI de l'OTAN pour la conception et la fabrication de brise-glaces .Cette dernière société étant en voie de " Dérussification "  et son devenir de toute façon sujet à caution .  Sur le plan de la R&D le bassin de glace de l'université d'ingénierie d'AALTO est le plus grand au monde avec une surface de 1600m2 et une profondeur de 2,8 m  .

Une démarche entamée il y a déjà plusieurs années et que la rentrée de la Finlande dans l'OTAN va priver des dernières (fausses)-pudeurs pour se concrétiser  . La première étape de l'équipement de l'USCG et de l'USN avec ce type de navires pourrait être la location de brise-glaces à la Finlande . 

L'UE a ainsi sanctionné les importations de bois en provenance de Russie et en particulier de Carélie sur laquelle la Finlande prétend avoir un droit moral . Il faudra ainsi bien regarder si les technocrates de Brouchelles seront aussi vigilants à la déforestation de la Baltique qu'à la déforestation de la forêt Amazonienne au Brésil . On peut en douter ... 

Le dernier élément à prendre en compte est le canal de SAIMAA . C'est l'unique territoire que l'URSS ait jamais loué à un état étranger et que la Russie loue à un état étranger .

Totalement inconnue de la " Géopolitologie " médiatique cette voie d'eau relie le lac de SAIMAA à la Mer Baltique et connecte les centres industriels de la région aux clusters industriels Européens . En 1962 l' URSS  a loué une portion de 19,6 Km sur une longueur totale de 43 km . L'accord portait sur une période de 50 ans et en 2013 un bail a été renouvelé jusqu'en 2063 . Les principaux produits impactés pourraient être les grumes , le papier , le ciment et les engrais . 

Selon Dmitri NOVIKOV , 1er vice-président de la commission des affaires étrangère de la Douma , s'exprimant dans les colonnes d' Izvestia Il est normal que les accords conclus dans des périodes de relations diplomatiques apaisées soient revus lors des périodes de tensions . Chacune des parties dispose d'un délai de 12 mois pour manifester sa volonté du retrait de l'accord . C'est la base de ce que l'on appelle la linkage diplomacy : Lier des concessions  économiques à des concessions politiques . Après , une péniche chargé de grumes , de balles de papier  , de ciment ou d'engrais qui coule cela arrive aussi ... Surtout de ciment ! 

Depuis janvier 2022 le trafic global de ce canal a diminué de 60% dont Russes et Finlandais envisageaient en 2019 l'agrandissement ! Un projet qui vient d'être " gelé "

 

Les importations et exportations d'électricité de la Finlande début 2022

Les importations et exportations d'électricité de la Finlande début 2022

Et là bougre d'animal , nous allons construire un canal !
Et là bougre d'animal , nous allons construire un canal !

Et là bougre d'animal , nous allons construire un canal !

Voir les commentaires

Repost0