L'Arctique a t'elle besoin de nouvelles lois ?????

Publié le 9 Septembre 2008

Une conference qui reunit une quarantaine de juristes à l'Université d' Akureyri ( Islande ) essaye d'imposer un cadre legislatif international plus contraignant pour les activités dans l'Arctique sous pretexte ( réel ) de nouvelles menaces ( polution par le petrole , par les eaux des ballasts des navires transitants dans les passages du Nord Est et du Nord Ouest , surexploittaion des reserves halieutiques ) .
Cette conference est en fait un tentative d'internationaliser par la bande l'Arctique qui sur le plan legal n' " appartient " qu'au Canada , aux Etats Unis , à la Russie , à la Norvege , au Danemark  dans des proportions qui restent à definir par un consensus entre ces cinq etats ou à defaut " par la force militaire " si l'on tient compte des evénements survenus dans la nuit du 7 au 8 Aout dans le Caucase et qui ont renvoyé aux poubelles de l'Histoire le " droit international " et les " accords d'Helsinki " si chers à ceux qui s'en réclament apres les avoir baffoués .

Si l'on ne peut nier le " role global " de l'Arctique à l'echelle planétaire pour le climat , ce rôle ne peut pas servir de pretexte à cette " internationalisation" de la même manière que le " role global " de l'Amazonie , le " poumon du monde  ", ne peut remettre en cause la souveraineté du Bresil , de la Colombie , de l'Equateur , du Venzuela ou de la France sur leurs " portions d' Amazonie " .
Comme le dit si bien Christovan Buarque : " Si on veut internationaliser l'Amazonie [ l'Arctique , les ressources petrogazières Russes , ......] pourquoi n'internationaliserait on pas les reserves monetaires des * grandes puissances *? "

La meilleur solution pour le devenir de l'Arctique reste donc un partage le plus rapide possible de celle ci entre les Etats qui y ont un droit de souveraineté  , selon les regles du droit international existant . Car comme toujours ,avant d'edicter de nouvelles lois il suffit de bien appliquer celles existantes et surtout il faut que tous les acteurs les appliquent ( Suivez mon regard ! ) . Tant qu'il en est encore temps ...............
Les Etats sont des institutions capables de gérer " en bon Père de famille " le capital qu'ils ont à leur disposition malgres le flot de propagande qui cherche à nier cette réalité .
La plupart des legislations nationales ( securité , environnement , .......... ) sont d'ailleurs souvent plus contraignantes que les legislations globalistes pour la même et simple bonne raison  qu'on entretient  toujours mieux sa maison si on en est  le propriétaire .
Cette gestion doit se faire bien sûr au nom des intêrets nationaux de chacun mais ceci n'exclut nullement une gestion qui ne lése pas les intêrets des etats voisins ou même de la sacro-sainte " communauté internationale " .
En quoi un contrôle militaire des Canadiens sur le passage du Nord-Ouest et des militaires Russes sur le passage du Nord-Est porterait il prejudice au Burkina-Fasso et à la France ?
Mais en quoi le Burkina -Fasso ou la France auraient ils un droit de regard sur la police du traffic dans ces artères maritimes à partir du moment ou leurs droits de passage sont respectés ?

Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Opinions

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article