Recommander

Mercredi 14 janvier 2009 3 14 /01 /Jan /2009 13:37

MOSCOU, 14 janvier - RIA Novosti. L'administration US a rendu publique le 12 janvier la directive du président Georges W. Bush sur la politique américaine en Arctique, lit-on mercredi dans le quotidien Kommersant.

Le document exige que le Sénat ratifie dans le plus bref délai la convention internationale sur le droit de la mer, qui réglera le partage de l'Arctique. Seulement, le Conseil de sécurité de Russie a lui aussi élaboré une nouvelle stratégie de mise en valeur de la région. Selon le représentant spécial du président russe pour la coopération en Arctique, Artur Tchilingarov, son essence réside dans les paroles suivantes: "Nous ne cèderons l'Arctique à personne".

On ne sait pas encore au juste quels sont les réserves de gaz et de pétrole de l'océan Arctique, mais selon le Service géologique américaine, il possède 20% des hydrocarbures mondiaux.

La demande de ratifier la convention internationale sur le droit de la mer est le point le plus important de la directive du président sortant, a indiqué une source du Kommersant au ministère russe des Affaires étrangères. Les Etats-Unis restent jusqu'à présent le dernier pays arctique à n'avoir pas ratifié la convention, ce qui constitue un des obstacles au partage international de l'Arctique.

Artur Tchilingarov a confirmé hier que la présence russe dans l'océan Arctique serait activement élargie. Il a également indiqué que le travail sur l'argumentation des prétentions russes au plateau continental arctique continuait et même touchait à sa fin. Tous les documents prouvant que le Pôle nord appartient à la Russie pourraient être transmis à l'ONU dès 2010. M.Tchilingarov a déclaré auparavant que si l'ONU ne reconnaissait pas le droit de la Russie sur le Pôle nord, le pays se retirerait de la convention sur le droit de la mer.

"Il est évident qu'un "front arctique" sera une réalité dans quelques années: les enjeux sont trop importants", fait remarquer le directeur des programmes politiques du Conseil pour la politique extérieure et de défense Andreï Fedorov. "Les positions de la Russie sont pour le moment plus solides que celles des autres pays, mais il ne faut pas s'imaginer que cela va durer très longtemps "

Note de l'Editeur : La virulence et la rapidité de la reaction Russe est à mesurer à l'aune de la reaction de l'administration Canadienne quasi innexistante pour le moment et pourtant plus concernée par la volonté d'internationalisation de la part des Etazunis du pasage du Nord-Ouest .Le ministre des affaires étrangères Lawrence Cannon considère que la  " Souveraineté Canadienne n'est pas menacée sur l'Arctique .Un Canada ou une " cinquième colonne " semble abandonner désormais la possibilité d'un maintien de la souveraineté Canadienne sur cette voie maritime alors que d'autres chefs politiques  comme Floyd Roland réclament une réponse énergique à cette " provocation des navalistes Américains "  .
Il considère ainsi que le premier ministre Stephen Harper doit troquer une " réthorique vide" pour des actes et surtout des investissement de grande ampleur dans l'Arctique Canadien .

"Canada can no longer afford to maintain a passive approach to our Northern interests. Empty rhetoric will not secure our sovereignty,"
"The words have been kind to us, the highlight of the north has been good, but now we need to back it up with action


Intervenant dans les colonnes de la presse Canadienne ,Rod Huebert de l'université de Calgary souligne que la publication de la doctrine arctique etazunienne est une nouvelle remise en cause de la souveraineté Canadienne sur les eaux arctiques . , apres la publication de la doctrine Européenne .
Il met en avant la necessité de passer aux actes , en matière de sécurité principalement ,  alors que la doctrine arctique Etazunienne n'est suivie pour le moment d'aucune décision ayant des répercussions sur le terrain :
"This is a very clear message to the world that the Americans are saying to the world, 'We're back,' when it comes to Arctic security,"
"If we worked on having management instrumentation and regimes in place to actually provide security, by the time the Americans actually do anything about it, they've more or less come to rely on us,"


C'est le " clan des faucons " comprenant Artur Chinligarov , Serguei Ivanov et Nikolayi Patrouchev qui a su imposer son point de vue aux chefs politiques Russes . Toujours selon Kommersant , la Russie va rendre publique sa stratégie pour développer les ressources énegétiques dans l'Arctique avant la fin du mois .
La menace d'un retrait de la Russie de la convention des Nations Unies sur le droit de la mer , le " Machin de la mer" comme écrivait le magazine Sciece et Vie au moment de sa discussion , est à prendre au serieux :L aRussie a deja "gelé " sa participation au traité CFE .
Aprés l'analyse de ces premières réactions " à froid " , on peut desormais envisager des rapprochements entre les positions des " faucons " Russes et des " faucons " Canadiens sur ce dossier arctique .

On peut aussi noter que si les Etazunis continuent de s'appuyer sur un " sea power " , pour le moment vétuste  en matière de brise-glaces , pour étendre leur souveraineté dans l'Arctique la Russie et le Canada développent des stratégies combinées ou la Marine joue un rôle mais ou la présence de forces terrestres aura un rôle important dans l'exercice de la souveraineté  sur des territoires peu peuplés et leur façade maritime  . Les Etats- Unis sont ne disposent en effet que d' une façade Arctique restreinte mais pourraient compter sur des bases aéronavales , des sites liès au projet de la DAM , en Islande ou au Groenland .
La nouvelle secretaire d'Etat aux affaires étrangères , la sénatrice Hillary Clinton , a d'autre part confirmé dans une interviouve que le " Dossier arctique " serait une des priorités de la nouvelle admnistration Etazunienne ce qui laisse supposer que la signature de la doctrine Arctique par le président Bush qui engage la nouvelle administartion s'est faite sionon avec l'accord du moins avec la benediction de celle-ci . Elle répondait à une question de la sénatrice de l'Alaska Lisa Murkowski qui a travaillé à la redaction de la doctrine arctique Etazunienne .


"We've got to figure out where our boundaries are if people start drilling in areas that are ice-free most of the year, and we don't know where they can and can't drill and whether we can,"
"We're going to be disadvantaged, so I think you will have a very receptive audience in our State Department and our administration."
Steven Chu et John Kerry ont fait de la ratification de la Convention sur le droit de la mer une des priorités de la nouvelle administration . Des observateurs et analystes Russes ont noté un " desir d'améliorer les relations avec la Russie " dans cette intervention d'Hillary Clinton .





Par P@lp@tine - Publié dans : Geopolitique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Actualité economie pêche energie defense Actualité
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés