Un nouveau navire de recherches polaires pour la Russie

Publié le 18 Janvier 2009

Il risque d'être un concurrent sérieux pour le navire de recherches polaires Européen " Aurora Borealis " .
Artur Chilingarov , que vous commencez a connaitre sur blogue , a annoncé dans les colonnes de " Argumenti Nedeli " la mise en chantier d'un nouveau navire de recherches polaires destiné à remplacer l' " Akademik Feodorov " .
L' " Akademik Fyodorov " construit en 1987 par le cluster maritime Finlandais sur des plans Soviétiques a depuis participé à toutes les campagnes de recherches Soviétiques puis Russes dans l'arctique dont la célèbre expedition d'Aout 2007 qui a vu le drapeau ( en titane ) Russe flotter sur le fond du Pôle Nord . Ces années passées dans les eaux arctiques , l'évolution des technologies , la lutte accrue pour le contrôle de cette région stratégique ont décidé les responsables Russes a lancer le programme d'un nouveau navire de recherches polaires .
Ce nouveau navire scientifique , qui n' a pas encore été baptisé , sera construit par les " Chantiers de l'Amirauté " à Saint Petersbourg qui font parti du cluster maritime Russe de l'arctique .Son lancement est prévu en 2011 .
Ses dimensions seront de 133 m de long ( 142 m pour l' " Akademik Feodorov " ) , 23 m de largeur et tirant d'eau de 8.5 m ( ce qui lui permettera de naviguer sans problèmes le long de la RMN ) . Un système propulsif ( nature ? ) d'une puissance de 16 MW lui assurera une autonomie de 16 000 milles .
Il n'existe pas 10 navires comparables à l'" Akademik Feodorov " actuellement dans le monde . Les navires Canadiens et Etazuniens passent la plus grande partie de l'année en réparations , tandis que le Danemark a du louer le brise-glaces Suedois " Oden " et le brise-glaces à propulsion nucléaire Russe " 50 ans de la victoire " pour pouvoir assurer ses missions scientifiques .
L'Europe , elle ,attend l' " Aurora Borealis " !







Rédigé par P@lp@tine

Publié dans #Les Russes dans l'Arctique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article