Arctique: la Russie tiendra compte de la présence de l'OTAN (Marine)- Mise à jour

Publié le 25 Février 2009

Abstract : Russia will scrutinize closely the militarization of the Arctic by NATO said on monday General Nikolai Makarov, the head of Russia's General Staff . The mission to counter NATO in the arctic will be given mainly to the Northern fleet and the Pacific fleet with their nuclear submarines .Norwegian deputy-minister ( Staatssekretar ) of defense Espen Barth Eide dismisses these declarations as " provocative " or " threatening " and underlines that Norwegian policy is not to give " a free road " to Russia in the region .


MOSCOU, 24 février - RIA Novosti. La préparation opérationnelle des forces navales de Russie tiendra compte de la présence en Arctique de navires de l'OTAN, a déclaré mardi à RIA Novosti un représentant haut placé de l'Etat-major principal de la Marine russe.

"En premier lieu cela concernera les plans des flottes du Nord et du Pacifique", a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

Lundi, le chef d'Etat-major général russe, le général Nikolaï Makarov avait déclaré que la Russie fournirait une réponse adéquate aux tentatives de militarisation de l'Arctique. "Le rôle principal reviendra aux sous-marins nucléaires qui sont le noyau des forces stratégiques navales du pays", a expliqué l'interlocuteur.

D'autre part, les zones maritimes attenantes à l'Arctique se trouveront également dans le champ de vision de la Marine russe, a-t-il ajouté .



La première reaction à la déclaration Russe est venue de Novège par la voix du secretaire d'Etat à la défense
Espen Barth Eide ( Parti Travailliste )
qui considère que cette déclaration ne traduit que l'intêret croissant des états riverains pour la région .
" J'ai entendu des choses bien pire ! "
" L'importance croissante de la région a donné lieu à une recrudescence des activités . Ces activités lorsque elles concernent la surveillance prennent souvent une  *forme militaire  * . Mais nous ne pensons pas que les Russes confonderont des activités civiles avec des mouyvements militaires "
" Nous n'allons pas dévoluer la région à la Russie et lui laisser le champ libre . Un vide des puissance occidentales peut lasser craindre une omniprésence Russe "

La Norvège a largement contribué à la prise de conscience par l'OTAN de l'intêret stratègique et économique de la région tout en y favorisant la présence de l'organisation ainsi que d'acteurs extérieurs . Elle est à l'origine d'un projet de pacte de défense Nordique présenté aux différents états " occidentaux " , les états scandinaves , concernés par le dossier arctique ( article à venir ) .
Lors de son discours d'ouverture au sommet de l'alliance de Reykjavik au mois dernier , le ministre des affaires Norvègien a lié le dossier de l'arctique au conflit Russo-Géorgien d'Aout 2008 . La ministre de la défense Norvègienne a dans deux interviouves ( voir lien ci dessous ) évoqué la politique de la Norvège face à la Russie dans l'arctique .

Ces déclarations surviennent au moment ou le groupe aéronaval du PA " Amiral Kuznetsov " est passé au large des côtes Norvègiennes , de retour vers sa base de Severomorsk aprés une mission de trois mois dans " l'ocean mondial " . Un précédent passage de l'" Amiral Kouznetsov " dans cette région avait  provoqué la suspension des vols et des activités extractives off-shore Norvègiennes . Le groupe aéronaval a été suivi par un navire garde-côtes et un vol de reconnaissance d'un P3 " Orion " de l'armée de l'air Norvègienne .


Articles associés : Le Général Leonid Ivashov vous ( re)parle de l'Arctique .
                                    Les forces armées sont prêtes à défendre les intérêts de la Russie dans l'Arctique
                                   L'armée de l'air Norvègienne va intensifier ses patrouilles au desss de l'arctique

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Bonjour , La militarisation de l'arctique date de l'époque de Pierre le Grand puisque c'est à Arkhangelsk que fut batie la pemière flotte de haute mer Russe .C'est d'ailleurs assez intéressant à signaler puisque déja les dossiers de l'Arctique ( Mer Blanche ) et ceux de la Baltique ( Guerre contre la Suède ) sont liès comme aujourd'hui ( Shtokman et Nord-Stream ) Si l'on se réfère à l'histoire contemporaine , c'est suite à l'intervention alliée de 1919 ( Etats-Unis +UK ) dans la région d'Arkhangelsk que la région est devenue un terrain d'affrontement entre l' " Ouest " et l' " Est " .Apres la sgm , c'est la miltarisation de la base de Thulé au Groenland , toujours opérationelle et modernisée , qui a lancé la véritable militarisation de la région .Il y a une caricature de Boris Yefymov là dessus ou l'on voit Eisenhower dans une jeep à la tête d'une colonne blindée en train de passer devant des inuits et des ours héberlués .Vouloir reprocher aux Russes d'entretenir des forces armées , particulièrement des forces navales , dans la région c'est comme si on reprochait à la France de maintenir une base à Toulon .Les alliès riverains de l'Ocean Arctique mènent une politique active de réarmement , prenant prétexte du conflit dans le Caucase en Aout 2008 .Sur l'Islande , l'intégration dans l'OTAN est loin d y faire l'unanimité . Aujourd'hui comme en 1949 .Le drapeau planté au Pôle Nord n'est pas soi une manifestation de souveraineté mais plutôt une manière d'affirmer sa présence dans la région et de signifier que la Russie ne va pas brader ses intêrets , même s'il y existe en effet un courant de pensée qui considère que cette région revient " historiquement de droit " à la Russie .On ne pas nier à l'OTAN en tant qu'organsiation multilatèrale le droit à s'intéresser aux enjeux de la région mais on peut se poser des questions sur l'opportunité d'annoncer qu'elle va y renforcer sa prèsence militaire .DanielB
Répondre
F
Depuis le XXe, c'est l'URSS puis la Russie qui ont de loin la plus forte présence militaire en Artique et le coup du drapeau Russe au fond de l'océan Artique indique bien qu'elle se pense maitre de la région. Les Américains ont eux quitté l'Islande depuis quelques années, remplacée depuis 2008 par des patrouilles des armées de l'air Européenne (4 Mirage 2000 pour la France lors de son tour de service), les Canadiens, avec leur Upholders, n'ont pas la capacité de patrouiller la haut, et ils ont décidé de construire en urgence une base renforcé leur faible présence dans le nord du pays.
Répondre