Il y a 75 ans , le sauvetage de l'équipage du " Tcheliouskine "

Publié le 12 Mars 2009

Abstract : 75 years ago , on the 5th march 1934 began the rescue operations of the 104 crew members of the steamship " Chelyuskin "  stranded on the ice of the northern sea route . The rescue  operation was conducted by the elite of the Soviet air force ,  the polar airmen . The salvage operation was broadcasted over all the Soviet Union and ever all over the world . Airmen and the " Chelyuskinites " were traited as heroes by the soviet regime , even if it doesn't suits to Mr Ariel Cohen of the Hertiage foundation .
Many of the soviet polar airmen distinguished themselves during WWII , leading the first night raid on Berlin and transporting Molotov to London and Washington . Today their heirs pilot the strategic Russian bombers on the arctic ocean and threaten Mr Peter MacKay .


Le 5 mars 1934 commençait une des opérations de sauvetage les plus fantastiques de la conquête de l'arctique par les Russes , celle de l'équipage du " Tchéliouskine " .
Au cours d'une tentative d'ouvrir la Route Maritime du Nord , le brise-glace à vapeur " Tcheliouskine " fut pris  par les glaces et détruit le le 13 février 1934 . Le navire , construit au Danemark par les chantiers Burmeister and Wain B&W , n' a pas pu subir de tests préliminaires à des expeditions dans le grand nord .
Parti de Mourmansk le 2 aout  1933  , le navire fut pris par les glaces fin septembre . Des le 13 Aout 1933 alors que le navire pénètrait dans la mer de Kara des problèmes commencèrent à aparaître dans la structure . Le 13 février 1934 le navire fut bisé par la banquise prés des îles Kolyouchine dans la Mer de Chukchi et son équipage de 104 personnes se retrouva sur la banquise .L'expédition était dirigée par Otto Yulevitch Schmidt , le premier Artur Chilingarov , et le capitaine était Vladimir Ivanovitch Voronine .

Des que la catastrophe du Cheliuskine fut connue , le gouvernement nomma une commission spéciale qui tenait les Soviétiques au courant de ses travaux et supervisée par Josef Staline . Comme à l'époque il n'existait pas de brise-glaces capables d'évoluer comme aujourd'hui dans des glaces de prés de 2 m d'épaisseur , la mission de sauvetage fut confiée à l'aviation  et en particulier à l'élite de la Force Aérienne Soviétique , les " pilotes arctiques " formés au cours des années 20 en compagnie de pilotes Allemands sur la base de Lipetsk .* Les mediats occidentaux doutaient de la capacité des Soviétiques à pouvoir sauver l'équipage du Tchéliouskine et considéraient que les liaisons radios avec les naufragés, l'operateur radio était Ernst Krenkel ,  ou le gouvernement Soviètique les informait sur l'avancement des préparatifs du sauvetage était une " ultime torture pour des condamnés à mort " .
Les membres de l'équipage durent reconstruire 13 fois la piste d'atterrisage pour les avions de sauvetage en raison des mouvements de la banquise .

Parmis les pilotes qui contribuérent au sauvetage de l'équipage , citons
Anatoly Vasilyevitch Liapidevsky qui en une mission ramena 12 naufragés .
Vasili Molokov qui en 9 voyages sauva 39 personnes , Mikhail Vasilyevitch Vodopianov qui en trois voyages ramena 10 personnes , Ivan Doronine , Nikolaï Kamanine et  Mikhail Babouchkine .
Signalons égalemment la présence de deux mécaniciens Américains , Clyde Armistead et  William Latimer Lavery.


A leur retour sur la terre feme et dans le "monde civilisé " , les sauveteurs et les " Tcheliouskinites " furent l'objet d'un véritable culte en URSS . Les opérations de sauvetage avaient été rentransmises pratiquement en direct par les radios Soviétiques et diffusées par haut-parleurs dans les squares , les bureaux et les usines .
Leur deplacement à travers l'URSS donna lieu aux premières " ticket-parades " Soviétiques, semblables à celles en honneur des cosmonautes Etasuniens au cours des années 60 ou 70 .
Cette " fièvre arctique " donne aujourd'hui des démangeaisons à Ariel Cohen de l'Heritage Foundation . Peu importe .
Tous les sauveteurs , y compris les mécaniciens Américains , reçurent l' Ordre de Lénine et le titre de Héros de l'Union Soviétique .

L'expédition du "Tchéliouskine " fut d'une importance vitale pour la mise en service de la Route Maritime du Nord .
Elle fut l'aboutissement de l'effort esquissé sous Ivan IV par le cosaque Yermak Timofevitch , le conquérant de la Sibèrie .Un effort auquels contribuèrent de grands scientifiques comme Lomonossov ou Mendeleieff .
Le " Tcheliouskine " fut baptisé du nom de l'explorateur polaire Russe Simeon Ivanovitch Tchéliouskine ( 1700-1764 )

 







 



Les pilotes de l'arctique Russe qui participèrent au sauvetage de l'équipage du " Tchéliouskine " , et qui prirent part aussi aux premières expéditions Soviétiques sur des stations dérivantes , s'illustrèrent au cours de la Grande Guerre Patriotique par des missions particulièrement audacieuses comme le premier raid  de nuit sur Berlin le 10 et 11 Aout 1941 ou comme le convoyage de Vyachestlav Molotov à Londres et Washington .
NikolaÏ Kamanine occupa de trés hautes responsabilités dans le programme spatial Soviétique et peut être considéré comme comme le " père " des Forces Spatiales Russes dont il preconnisait l'unification des le début des années 60 .
Leurs héritiers directs sont les pilotes des bombardiers stratégiques Russes de la base d'Engels .

La mission du " Tcheliouskine " fut considérée comme un succés car le navire s'était approché suffisement prés du détroit de Béring . La maîtrise de la RMN était alors essentielle pour l'acheminement de troupes en Extrême-Orient ou une guerre avec le Japon menaçait .


Pendant 30 ans les Soviétiques recherchèrent l'épave du " Tchéliouskine"  et ce n'est qu'en 2006 qu'une expédition Russe ramena des débris retrouvés par une profondeur de 50 m qui furent identifiés par les Danois comme étant ceux du navire perdu . Artur Chilingarov a suggéré que le navire soit renfloué et converti en musée .

* L'entrainement des pilotes arctiques Soviétiques était draconien . La formation au pilotage sans visibilité était des plus simples :L'avion avait des vitres opaques et le pilote devait parcourir 2500 kms sans erreur et aux instruments et atteindre sa destination avec une erreur inférieure à  5 kms !





Rédigé par DanielB

Publié dans #Les Russes dans l'Arctique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article