Lettre ouverte de Léonide Rochal à Monsieur Jean-Michel André

Publié le 23 Avril 2009



MOSCOU, 23 avril - RIA Novosti. Voici une lettre ouverte du Pédiatre du Monde, de l'Européen de l'Année (Reader's Digest) et de l'Etoile de l'Europe (Business Week) à Monsieur Jean-Michel André.

Monsieur Jean-Michel André,  

Pardonnez-moi de me mêler de votre vie privée. Mais, malheureusement, aujourd'hui elle est devenue publique  pour le monde entier. Il y a longtemps que je ne suis plus un jeune homme. Je suis grand-père. Voilà pourquoi je peux parler en toute sincérité et en connaissance de cause. De plus, j'ai consacré toute ma vie à la santé des enfants.

J'ai essayé de vous joindre, y compris par internet, mais je n'ai pas réussi. Voilà pourquoi, je vous envoie une lettre ouverte. Tout d'abord, je condamne le fait que l'on vous ait agressé. C'est horrible. J'ai beaucoup d'amis en France et j'aime la France.

L'amour peut se transformer en haine. Cela est bien connu. Et à mon humble avis, Votre relation avec Irina est aujourd'hui inspirée par la haine. Chacun de vous pense à soi-même  et peu à votre enfant. Cela peut beaucoup influencer l'état psychique et émotionnel de la pauvre Elise. Réfléchissons à l'avenir d'Elise.  

Aujourd'hui  c'est vous  qui décidez pour elle : où et avec qui elle doit vivre, et qui va payer la pension alimentaire. Peu de temps passera et c'est elle-même qui décidera de ces diverses questions. Cela sera son choix et son droit. Personne ne la prive de la citoyenneté française ou russe. Mais il ne faut pas transformer en cauchemar la vie de cet enfant et la priver de sa mère et de vous-même. Vous n'êtes pas le premier au monde à divorcer en ayant un enfant, mais je m'incline devant les parents qui font preuve de haute spiritualité et qui font tout pour atténuer la tragédie de l'enfant. Dans cette situation, l'enfant est la priorité. Les lois pour les animaux et les hommes sont les mêmes. La femelle privée de son enfant est prête au sacrifice suprême. Faites preuve de commisération.

Je vous propose de vous conduire comme un homme véritable, digne et vaillant, dont la France et le monde entier pourraient être fiers - venez à Moscou et remettez tranquillement Elise à sa mère sous réserve de la promesse d'un contact permanent avec vous et sans décision judiciaire.  Je garantie votre sécurité. Je vous demande de cesser de partager l'enfant. Cela sera une tragédie pour tous.

C'est complexe, mais il existe une autre voie qui permettrait à Elise de vivre une vie normale et non-partagée dans les années qui viennent. Laissez Elise à sa mère dans sa famille, et vous-même, pour le bien de l'enfant, partez dans l'ombre. Quand elle atteindra sa majorité, il sera possible de lui raconter toute la vérité et elle pourra elle-même prendre une décision concernant son avenir. Je puis dire avec une quasi-certitude que son choix en votre faveur sera plus que probable.

Et, finalement, dernière question. Il faut résoudre le problème financier, celui de la pension alimentaire. En cas d'absence d'accord raisonnable entre vous, je vous propose mon aide personnelle pour Elise.

 Respectueusement,

Léonide Rochal, Pédiatre du Monde .

Note de l'Editeur : Le Dr Leonid Rochal est intervenu lors de la prise d'otages de BESLAN .
Face aux mensonges des mediats " libres " occidentaux  et plus particilièrement  des mediats Français  , il a organisé une conférence de presse à Paris ou il a mis en avant le courage des forces anti-terroristes Russes soulignant qu'un des Spetnatz est décédé dans ses bras aprés avoir fait de son corps un bouclier pour protéger les sauveteurs .
A la fin de la conférence de presse , il a demandé aux journalistes présents d'associer dans une minute de silence toutes les victimes , sauveteurs et Spetnatz compris . La plupart ont refusé .
A l'issue de cette conférence de presse , il a eu cette remarque terrible :
" Desormais pour moi tout journaliste , et plus particulièrement un journaliste Français , est desormais un menteur en puissance " .

Rédigé par DanielB

Publié dans #Opinions

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


bonsoir,je suis heureuse de votre reponse assez rapide,mais j'ai vraiment besoin qu'une personne me vienne en aide.j'ai toujour voulue etre maman et avoir mis au monde mes deux bout'choux m'a
confirmée ce choix.je vous raconte rapidement et si vous pouvez me venir en aide,c'est avec tout mon émotion que je vous parlerais de mon histoire.tout à commencé dans mon pays d'origine(la cote
d'ivoire) ou j'ai rencontrée celui qui allait devenir le père de mes enfants.nous avons vecu durant presque 9 ans,son comportement de vouloir toujour tout controlé sur ma vie m'a effrayée.et j'ai
demandée par la suite le divorce à l'ammiablevoir la garde alternée pour nos enfants.mais lui ne voulais pas de ce divorce,il me disait sans cesse qu'il n'a pas ramené une jeune femme pour
qu'elle lui écharppe des mains.bref j'ai veçu l'enfer,n'ayant pas de famille ici j'ai du subit ses menaces.il repetait que lorsqu'il en aura fini avec moi je regretterais d'etre venu en
france,j'ai pourtant du caractère mais j'avoue que ce battre loin de sa famille dans un pays ou je connaissais à peine m'effrayais.nous avons lancés la procedure de divorce,et à ma grande
surprise l'ordonnance de non reconciliation me demandais de quitter la maison de mr en laissant là mes enfants.la suite à été dur,j'ai été jeter comme une mal propre d'ou j'avais vecu en laissant
mes enfants.perdu j'ai fini dans des foyers seul sans mes enfants,depuis 2007 je viens tout juste d'etre divorcée de lui.j'ai insister auprès de mon avocat pour qu'une enquete sociale soit faite
car je n'ai rien à cachée .tout ceci m'ai trop dur parfois je me demande comment j'arrive à me levée le matin pour aller au travail.j'ai très mal et j'aimerais que tout ceci s'arrete enfin que je
puisse vivre une vie normal.merci de me lis


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 



Répondre
L


bonjour à mr Léonide Rochal pour cette lettre adressée ouvertement à ce papa.je respect ce homme pour sa franchisse,j'aime les gens frang qui dise sincerement ce qu'il pense.je suis une française
d'origine ivoirienne,je suis actuellement separée de mes deux jeunes enfants depuis uen ordonnance de non reconciliation ordonnée par un juge.je trouve tout ceci injuste que nous les femmes
ètrangères dès que nous demandons le divorce les papas se precipitent pour nous rendres la vie dures,voir meme faire de fause attestation pour que la justice nous retires le droit d'etre maman.en
ce qui consernent mon histoire,je continue de croire qu'un jour mes enfants seront avec moi.


 


 


 


 



Répondre
D


Madame ,


Je souhaite de tout coeur que vous puissiez revoir vos enfants et ceci le plus rapidement possible .


Affectueusement


Daniel BESSON