Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 20:15

Le 8 novembre 2011 a été inauguré le premier tronçon du gazoduc Nord-Stream qui relie la Russie et l'Allemagne , et au delà l'Europe , via la Mer Baltique . Cette inauguration s'est faite en présence du Président Russe Dmitri Medvedev , de la Chancelière Allemande Angela Merkel , du Premier-Ministre Français François Fillon et du Premier-Ministre Hollandais Mark Rutte, du commissaire Européen à l'énergie Günther Oettinger et du président de Gazprom Alexei Miller. Ce gazoduc permet d'éviter le transit des hydrocarbures Russes via des " pays à risques " comme l'Ukraine et la Biélorussie et sa mise en service constitue un échec géopolitique et géostratégique majeur pour les Etats-Unis .

Dés l'annonce du projet la diplomatie Etasunienne en coopération avec les diplomaties Baltes et Polonaises et certains cercles diplomatiques Suédois et Finlandais a tout fait pour essayer de contrecarrer ce projet . Les autorités Etasuniennes considèrent qu'une Europe dépendante un tant soit peu en énergie de la Russie aura tendance à ne pas se ranger du côté des Etats-Unis en cas de tensions diplomatiques .

Voici ce qu'écrivait un analyste Etasunien à propos des hydrocarbures de la Caspienne mais qui est tout à fait transposable au Nord-Stream :[ Jeff M. Smith  dans une analyse de l'American Foreign Policy Council ( The Journal of International Security Affairs ) datant du 20 novembre 2009 . ]  [ lien ]  

" The Caspian energy battle is really one for the future of Europe and
its political orientation.
Washington understands full well that a Europe beholden to Russia for light and heat is more inclined to follow Moscow’s lead when United States and Russian interests collide.
That is why successive administrations have made energy diversification for Europe a top priority, generating friction with the Kremlin in the process. It remains to be seen whether President Obama will follow suit
."

  

On ne peut être plus franc !

 

  Les Polonais perdent autant que les Ukrainiens quand à leur capacités à usufrir de leur rente géographique d'état de transit des hydrocarbures Russes en même temps  qu'ils essayent de développer leurs ressources en gaz de schistes ou leurs capacités GNL  pour s'affranchir des approvisionnements Russes : Ils pouront , si les découvertes sont à la hauteur de leurs espoirs - ce qui est loin d'être acquis -  être indépendants des approvisionnements Russes mais perdront une très grande partie de leurs capacités de nuisance à intérférer dans les approvisionnements Russes vers l'Europe ! Les déclarations des chefs politiques Polonais  [ lien ] et Ukrainiens [ lien ]  niant ce fait ne peuvent rien changer à cette réalité géopolitique nouvelle !

 

Ce 8 novembre 2011 est à rapprocher du 1er janvier 1984 qui a marqué la première livraison de gaz Sibérien vers l'Europe . [ Lien vers article ] 

Il y a déja plus de trente ans nos " amis Américains " ne voulaient pas de ce projet et ont instauré - en vain - un embargo sur des technologies comme les compreseurs et les poseurs de tuyaux . Il faut ici signaler que déja l'Allemagne [ RFA ] et l'Italie ont fait preuve d'indépendance en ne s'associant pas à cet embargo .

 

Ronald Reagan vociférait quand à lui : " Ce ruban d'acier va vous étrangler ! "

L'histoire a montré tout le contraire . Durant plus de 35 années le gaz de Sibérie , qui est bien Russe malgré les affirmations de certains activistes Finno-Ougriens basés en Finlande et en Estonie , chauffe et éclaire l'Europe .

 

 La Russie représente aujourd'hui le tiers des importations de gaz de l'Europe des Vingt-Sept devant la Norvège (30 %), l'Algérie (15 %) et le Qatar (10 %). A l'avenir, cette part  va nettement s'accentuer, pour atteindre 50 % à l'horizon 2030, selon Capgemini. Un phénomène lié en premier lieu au déclin de la production en Mer du Nord. La production Britannique a chuté de près de 7 % par an depuis 2000. de la même façon, les volumes de gaz naturel extraits au Danemark et en Allemagne sont en recul. D'ici à six à sept ans, les réserves de gaz devraient être épuisées outre-Rhin.

Les décisions Allemandes et Belges de sortir de l'atome auront aussi un impact. L'été dernier, le vice-Premier ministre russe, Viktor Zoubkova évoqué un possible accroissement de 30 à 35 % de la demande Allemande de gaz suite à l'arrêt du nucléaire outre-Rhin. Moscou a même suggéré d'ajouter une troisième conduite au gazoduc Nord-Stream.



La presse financière Anglo-Saxonne qui s'est opposée à ce projet , citons The Economist , The Wall Street Journal qui a inventé l'expression - il y a deux ans le 9 novembre 2009 , jour pour jour - " gazoduc Molotov-Ribbentrop " sous la plume d'un "expert" s'exprimant dans une feuille de chou électronique Atlantiste[ lien ]  , est restée , et on la comprend , relativement discréte . L'édition Allemande du The Financial Times titrant : " L'Europe fête sa dépendance au gaz Russe " tout comme La Tribune de Genêve . [ lien ]

 Le traître et espion  Alexandre Nikitine désormais stipendié par l'association écologiste Novégienne Bellona - on s'étonne toujours de pouvoir encore s'étonner - essayait encore lundi de nous effrayer avec des fantômes imaginaires en affirmant que " le désastre écologique allait durer des années " ...

C'est ce monsieur qui prétendait que le projet d'installer un câble de fibres optiques le long du gazoduc était destiné en fait à cacher un système d'hydrophones pour la surveillance du trafic maritime militaire Occidental dans la Baltique...

 

Je ne me suis jamais caché d'être un fervent partisan de ce projet et j'avoue que j'aurais du mal à cacher ma satisfaction à l'annonce de cette mise en service . Je me rapelle qu'en 1985 lors de mon Service National en RFA , monColonel faisait aux appelès son laïus sur la " menace Soviétique " et avait évoqué ce " gaz de la honte " qui commençait à affluer de Sibérie . Lors des questions [ en fait il n'espérait pas des questions et encore moins des remarques ! ] , j'ai osé - déja à l'époque - , lui signaler que ce gaz nous était nécessaire et que le discours Etasunien sur cette " menace Soviétique " était destiné à nous tenir dans la dépendance vis à vis des sociètés pétrolières Anglo-Saxonnes . Vous imaginez la réaction alors de monColonel qui , si Dieu lui a prêté vie , est certainement aujourd'hui monGénéral !

J'espère qu'il lit cet article et qu'il apprécie à sa juste mesure l'inauguration du gazoduc Nord-Stream !

 

 Je tiens aussi à rendre hommage ici à l'avocat Canadien de l'escroc Mikhail Khodorkovsky , Robert " Bob " Amsterdam , à son compère Grigori Pasko ainsi qu'au chroniqueur de la Jamestown Foundation Vladimir Socor qui se sont échinés ces dernières années à bloguer contre ce gazoduc . Tant d'efforts - sincères -  pour un si pitoyable résultat mérite tout de même le respect !

 

 

  Le gazoduc Nord Stream inauguré en Allemagne

   Les gazoducs de Russie

  null

  Nord Stream: en Europe via la mer Baltique

 

null

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Liens