Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 22:18

Les garde-côtes Japonais ont accusé aujourd'hui trois patrouilleurs chinois d'être entrés dans les eaux territoriales nippones, à proximité d'îlots au centre d'un différend territorial avec la Chine, entraînant une joute verbale entre Tokyo et Pékin.
Les trois navires Chinois se sont approchés de ces îles de mer de Chine orientale, appelées Senkaku en japonais et Diaoyu en chinois, tôt mercredi matin, après avoir été repérés par un bateau des garde-côtes nippons, ont précisé ces derniers. Identifiés par les garde-côtes comme les Yuzheng 202, Yuzheng 204 et Yuzheng 35001, les navires chinois ont dans un premier temps refusé d'obtempérer à l'ordre des garde-côtes de quitter la zone.
"Nous opérons dans des eaux chinoises. Ne vous en mêlez pas. Quittez les eaux territoriales chinoises", ont lancé les équipages chinois aux garde-côtes nippons. Quelques heures plus tard, les patrouilleurs chinois ont toutefois quitté la zone considérée par les Japonais comme faisant partie de leurs eaux territoriales, tout en continuant de croiser non loin. Cette nouvelle péripétie intervient quatre jours après que le Premier ministre japonais, Yoshihiko Noda, a annoncé un projet gouvernemental de nationalisation de ces îlots inhabités, administrés par le Japon mais revendiqués par la Chine ainsi que par Taïwan.

Le 5 juillet dernier le premier ministre Russe Dmitri Medvedev s'est déclaré indifférent quant à la réaction de Tokyo suite à sa récente visite sur une des îles Kouriles faisant objet d'un litige territorial Russo-Japonais, a rapporté un correspondant de RIA Novosti à Petropavlovsk-Kamtchatski.

"En ce qui concerne la réaction de nos partenaires japonais, j'y suis indifférent à tel point que je n'ai pas envie de perdre mon temps à répondre à cette question", a indiqué le chef du gouvernement Russe devant les journalistes.

"Qu'est-ce que nous avons à discuter avec eux? La présence du chef du gouvernement Russe sur le territoire Russe? Comme ça on risque d'aller trop loin", a estimé M.Medvedev.


C'est don bien un Axe Moscou-Pekin qui est train de se mettre en place en Asie face à Tokyo comme je l'ai déja évoqué sur ce blogue , ceci malgrè des projets energétiques communs Russo-Japonais , en cours de réalisation ou planifiès ![ lien ]

 

Cet axe repose sur les piliers suivants  :

  

1- La coopération énergétique : La Russie est loin de réorienter vers le Japon de manière significative par des terminaux LNG ou des terminaux pétroliers sa coopération " gazoducière " et " pipelinière " avec la Chine . Cette coopération Russo-Japonaise s'ajoute mais ne substitue pas à la coopération Russo-Chinoise .

  

2- La coopération sécuritaire et diplomatique  : Russes et Chinois sont tous deux en conflits de souveraineté avec le Japon . [ voir supra ]

  

3-  La coopération stratégique  : Pékin rejoint la position de Moscou sur la question de la DAMB  : Les destroyers AEGIS Japonais visent par exemple aussi bien la capacité de dissuasion Russe que Chinoise ! Pekin soutient aussi la position de Moscou sur la DAMB en Europe .

  

4 - La coopération mémorielle : Russie et Chine , quelque soient les régimes , luttent côte à côte contre l'Empire du Japon depuis la fin du XIX éme siècle . Tous deux conviennent de dénoncer le " révisionnisme " [ Japonais ] . [ lien vers article  ] et [ lien vers article  ]  

 

 

 

Vu de Pékin , ces interets communs sont partagés , en particulier sur les questions de souveraineté face au Japon !

Du point de vue stratégique cette alliance " prend en tenaille " le Japon par le Nord et le Sud ...

Comme l'explique stolietie [ lien ] la position de la Chine sur la souveraineté des îles Kouriles a évolué au gré des relations Sino-Soviétiques puis Sino-Russes . A partir du milieu des  années 60 Pékin a ainsi soutenu la position de Tokyo . Désormais Pékin se réaligne de nouveau , que ce soit au niveau des diplomates que des analystes , sur la position Russe  . Lorsqu' il est question de la mise en valeur de l'archipel , il est question de la Russie , de la Corée du Sud , de la Chine mais le Japon est ignoré ! C'est le cas par exemple de ce partenarait Sino-Russe pour un projet d'élevages de.... " concombres de mer " qui n' a pas l'heur de plaire à Tokyo  ...[ lien ] 

 

 

 

 

Le cuirassé russe Petropavlovsk

null

null

 null

null

null

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jan z. volens 12/07/2012 04:49


An interesting idea that seems to have been discussed by the Argentines with the Chinese: - To use the example of the reversion of Hon Kong to chinese sovereignity, while retaining its "systemic
autonomy" - as a possible solution for the return of the Malvinas to the sovereignity of Argentina, while retaining it's own systemic autonomy.  

Liens