Autopsie d'un crime de guerre ordinaire de la France et de l'OTAN en Libye .

Publié le 2 Avril 2011

L'annonce de cette " bavure " de l'Organisation Terroriste de l'Atlantique Nord au cours d'une de ses " activités cinétiques " © pourraît presque prêter à se tapper les mains sur les cuisses tant elle revèle la bêtise des " insurgés " : Au passage d'une patrouille aérienne de l'OTAN , un groupe de "rebelles" tire en l'air pour manifester sa joie , aussitôt la dite patrouille sans apparement procéder à l'identification de la cible répond par un bombardement ! Bilan : 10 morts ...

Intérieurement , je vous l'avoue , j'ai même bien rigolé sur le coup  : Apres avoir fait sauter un dépot de munitions à Benghazi , descendu leur unique avion de combat , voilà que la propension des rebelles à tirailler à tout va en l'air leur attire la foudre de ceux qui étaient censés les protèger . A se pisser dessus !

Cela me faisait penser au troisième jour de l'agression de la coalition contre l'Irak ou l' Us Air Force bombardait une colonne Kurde , des " alliès " , près de Mossoul : 30 morts ...

 

Mais en regardant de plus près ce " dommage collatéral " pour employer l'expression devenue célèbre depuis l'agression contre la Serbie en 1999 , on constate comme il est representatif du modus bellum des Etats-Unis , de l'OTAN et aujourd'hui de la France dans les guerres d'agression qui sont menèes depuis une vingtaine d'annèes de l'Afghanistan à la Libye en passant par l'Irak et la Serbie .

Le convoi bombardé était uniquement composé de véhicules civils dont une ambulance présentant toutes les marques caractéristiques de sa fonction . Si de nombreux " experts " soulignent la " civilinisation " des forces gouvernementales Libyennes avec l'emploi de plus en plus fréquent de " technicals " et de véhicules civils - une tactique de guerre d'ailleurs parfaitement licite dans le cadre d'une guerre ... civile - celle ci devrait inciter la soldatesque de l'OTAN à plus de vigilence dans l'identification des cibles et non à procéder comme de coutume : Bombarder sur tout ce qui bouge ...

Eh bien non !

Il est desormais admis que les marqueurs parfaitement identifiables d'un vehicule sanitaire n'empêchent pas ces soudarts d'ouvrir le feu .

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article