Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 16:43

L'élection du nouveau Président Iranien Hassan Rohani aurait pu laisser croire à un basculement géopolitique et à un rapprochement de l'Iran vers l' Occident aux dépends de son alliance avec la Russie et la Chine mais il est fort probable qu'il n'en sera rien ou alors ce sera un phénomène marginal selon des analystes Russes comme Vitaly Naumkin cité par l'ambassadeur M K Bhadrakumar  [ lien ]  

 Les pays membres de l'Union européenne viennent ainsi de  refuser l'invitation de Téhéran à assister à l'investiture du nouveau président Iranien prévue pour le 4 aout 2013 et il est fort probable que les seuls délégations de haut niveau seront envoyées par ce que je nommerais l'" autre communauté internationale" : Russie , Chine , Vénézuela ,Arménie ... La Russie sera trés probablement représentée par l'ambassadeur Russe à Téhéran .  

    Selon certaines sources diplomatiques Russes * le Président Russe Vladimir Poutine se rendra en Iran les 12 et 13 aout prochain , devenant ainsi le premier chef d'état à effectuer une visite officielle au nouveau Président Iranien [ lien] . La dernière visite de Vladimir Poutine à Téhéran date d’octobre 2007 quand il avait participé au sommet Caspien en marge duquel il avait rencontré le président de l’époque Mahmoud Ahmadinejad et le guide spirituel Iranien, l’ayatollah Khamenei. Avant cela aucun autre dirigeant Soviétique ou Russe ne s’était rendu en Iran depuis la Conférence de Téhéran de 1943.

 

Si le dossier des négociations sur le nucléaire Iranien prévues pour septembre 2013 sera certainement abordé , les dossiers spécifiquement Russo-Iraniens ne manquent pas : Construction de nouvelles centrales nucléaires et acquistion par l'Iran d'un système de défense anti-aérienne .

Lors de sa visite à Moscou le 2 juillet dernier dans le cadre d'un sommet des pays producteurs de gaz naturel le Président Iranien avait manifesté son souhait que les entreprises Russes participent aux appels d'offre pour la construction de nouvelles tranches du programme électronucléaire Iranien . L'agence Russe Rosatom souligne toutefois que la coopération Russo-Iranienne dans le nucléaire se cantonne à la finalisation du projet de la centrale de  Bouchehr .

 

L'autre dossier central des relations Russo-Iraniennes sera la livraison d'un systéme de défense anti-aérienne à capacités anti-balistiques HIMAD à l'Iran et à la liquidation du contentieux Russo-Iranien sur le dossier des S-300 . Aprés que Moscou ait décidé sur décision du Président Medvedev de ne pas honorer un contrat portant sur la livraison de systèmes S-300 le gouvernemlent Iranien a décidé de poursuivre la société Rosoboronexport devant les juridictions internationales en réclammant une pénaltié de 4 Milliards USD . Une offre de substitution portant sur la livraison de systémes SHORAD  TOR M-1 ayant été refusée par Téhéran , le gouvernement Russe pourrait désormais proposer le système  Antey-2500 . [ lien ]  

 L'excellence des relations Russo-Iranniennes malgrès le refroidissement consécutif à l'annulation du contrat sur le système S-300 s'est manifesté à Moscou lors de la visite du Président Mahmoud Ahmadinejad . Je reproduis ici l'unique article sur cette visite de la blogosphère Francophone que je m'honore d'avoir écrit .[ lien ]  

Lors de cette visite le Président Iranien a en particulier tenu à rassurer les personnalités Russes rencontrées sur la poursuite par la future administration Iranienne de la non-ingérence Iranienne dans le Caucase .

 

 Aprés quelques échanges diplomatiques peu amènes sur une " répression Stalinienne  " d'un côté et un " soutien au terrorisme islamiste " d'autre part en 1994-1995 , les relations Russo-Iraniennes se sont réchauffées à la suite de la visite du MEA Iranien Ali-Akhabr Velayati à Moscou en mars 1996 qui marque le véritable début du rapprochement avec l'Iran . Ce rapprochement Russo-Iranien a été facilité par plusieurs facteurs :

 

1- Le limogeage du MAE Occidentaliste Andreï Kozyrev - Monsieur " Da " -  et son remplacement par l'Eurasiste Evgueni Primakov . Andreï Kozyrev a toujours pointé l'Iran comme une " menace " contre la Russie et s'est fait l'avocat d'une alliance , y compris sur le plan militaire , avec l'Europe et les Etats-Unis .

 

2- La dénonciation unilatérale par la Russie de l'accord Gore-Tchernomyrdine limitant la coopération militaire Russe avec l'Iran. Selon cet accord, signé par le Vice-Président Etasunien et le Premier ministre Russe de l'époque, la Russie s'interdisait de fournir des armes conventionnelles à Téhéran. En contrepartie, les Etats-Unis promettaient d'encourager l'exportation de technologies militaires Russes sur les marchés Etasuniens et Européens. Prés de 18 ans après sa signature , un accord Russo-Iranien sur la livraison de systèmes Antey-2500 serait le dernier clou planté et la pelletée de terre sur le cercueil du cadavre en décomposition de ces accords Gore-Tchernomyrdine .

 

3 - La prise de conscience de l'activisme grand-Touranien d'Ankara dans une région s'étendant du Caucase au Sinkiang Chinois . Il faut ici noter que lors de la prétendue " Révolution verte " , les " démocrates Iraniens "© ™ ont conspué la Russie et la Chine sur les dossiers de la Tchètchénie et du Sinkiang et ont accusé  Mahmoud Ahmadinejad de " complicité " . L'alliance stratégique Russo-Iranienne  est bien consécutive à la perception de la menace de l'entrisme Turco-Etasunien dans la région centrale-Asiatique , en particulier dans les régions périphériques Russes [ Caucase ] et Iraniennes [ Azerbaïdjan oriental ]  

4-L'Iran  , un plateau central Perse avec des périphéries non-Perses , est trés sensible sur les questions séparatistes . Le traité de coopération Russo-Iranien de 2001 interdit ainsidés l'article 2 l'accueil  d'opposants politiques et le soutien à des activités subversives et séparatistes . [ lien ]

Статья 2

Каждая из Сторон обязуется не применять во взаимных отношениях силу или угрозу силой, не использовать свою территорию для совершения агрессии, подрывных и сепаратистских действий против другой Стороны.

Tout comme la Russie l'Iran doit faire face à un terrorisme séparatiste soutenu depuis l'extérieur . [ lien vers article ]

 

 5- A l'échelle géopolitique continentale il s'agit de créeer un corridor multimodal Nord-Sud Saint-Petersbourg  Bombay face à l'axe Est-Ouest du GUUAM . La création de ce corridor ne peut que se faire qu'avec l'Iran .              

 

 Une réunion de deux heures s'est tenue le 2 juillet 2013 à Moscou à l'Hôtel Prezident entre le Président Mahmoud Ahmadinejad et quelques "représentants de l'intelligentsia et de l'élite Russe" selon la formule de Mahmoud Ahmadinejad.

Il avait, entre autres, Alexandre Douguine, Mikhaïl Leontiev - journaliste à Pervyi Kanal- , Alexandre Prokhanov de Zavtra, Igor Korotchenko directeur de la revue Défense Nationale, Vyachestlav Nikonov et Serguei Babourine . [ lien ] [ lien ]  .[ lien vers l'article du blog d'gor Korotchenko ]  

Le débat a porté sur les relations Russie-Iran et sur la necessité pour les deux États de collaborer dans la sphére militaro-politique. Mahmoud Ahmadinejad a ainsi confirmé que le changement de direction politique en Iran ne mettrait pas fin à la coopération Russo-Iranienne contre le terrorisme dans le Caucase

Alexandre Douguine a publié un article le 4 juillet sur cette rencontre dans lequel il évoque les convergences Russo-Iraniennes [ lien ] :

1- Convergence des intérêts géopolitiques un peu partout dans le monde.
2- Relations internationales et construction d'un monde multipolaire.
3 - Le systéme politique Iranien n' a pas d'équivalent dans le monde et serait une esquisse de la 4éme théorie politique que la Russie doit adopter.
4- Convergence économique dans la fin du diktat du dollar et de la finance mondiale.
5- Convergence spirituelle. Le Chiisme est une "culture de l'attente" comme la Russe. Les cultures Russes et Iraniennes ne vivent pas pour la satisfaction de l'instant présent mais pour le triomphe du bien sur le mal. 

 

 * La diplomatie Iranienne  et Dmitri Peskov ne confirment  toutefois pas cette visite à la date du 26 juillet 2013 [ lien ] [ lien ] [ lien ]  

 

bibliographie conseillée : Islam In Russia: The Politics Of Identity And Security [ lien ] [ p°368 à 380 essentiellement ]

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ugolin 31/07/2013 14:04


Hélas! "Встреча Владимира Путина и
Хасана Роухани в Иране не состоится"


Amicalement

Liens