Brésil - Défense : Nelson Jobim sur un siége ejectable .

Publié le 5 Août 2011

Le Rafale pourrait perdre un de ses derniers soutiens de poids au sein du gouvernement Brésilien : Le Ministre de la Défense Nelson Jobim . Selon le journal A Folha , la présidente Dilma Rousseff aurait convoqué ce jeudi d'urgence à Brasilia le Ministre de la Défense pour lui signifier que si il ne renonce pas à son poste , elle serait obligé de demander sa démission . Nelson Jobim  a déféré à l'injonction présidentielle en annulant même une réunion prévue avec des militaires .

Dans une interviouve donnée la semaine dernière il avait révélè que lors des dernières élections présidentielles il avait voté pour le candidat José Serra au second tour . L'affaire commençait à se calmer lorsque dans une nouvelle interviouve Nelson Jobim a qualifié une des ministres du gouvernement de " un peu faiblarde " et a reproché à une autre de " à peine connaître Brasilia " .

Selon plusieurs sources le remplaçant de Nelson Jobim pourait être le vice-président d'origine Libano-Brésilienne Michel Temer issu lui aussi du PMDB . A cette occasion il pourrait cumuler les deux postes ce qui n'est pas une nouveauté au Brésil  . En 2004 , José Alencar Gomes da Silva , décédé le 29 mai 2011 , avait déja assumé les deux charges sous la présidence de Lula da Silva . Le PMDB de son côté  estime que le vice-président ne pourrait pas assumer les deux charges et pousse les sénateurs Eduardo Braga (PMDB-AM) et  Vital do Rego (PMDB-PB).

Selon le général ( CR ) Clovis Bandeira 1er vice-président du Clube Militar les déclarations du ministre Nelson Jobim relevraient du suicide politique . " Il a toujours été habile . Il n'a jamais cherché à créer des aspérités . Peut-être est-il en train de créer les conditions pour sortir du ministère ?  "  Interrogé sur la question de savoir si les militaires avaient des préférences , le général a répondu que ce n'était pas une question de personnes mais que les forces armées préférent désormais un militaire comme Ministre de la Défense : " A la Santé , le ministre est un médecin , aux transports c'est un ingénieur et à l'éducation un professeur . Ce que nous voulons à la défense , c'est un spécialiste de la question , un militaire " . Nelson Jobim critiquerait les interventions de la Présidente Dilma Rousseff dans les questions de défense .

Outre le dossier de l'achat d'un avion de combat , le futur ministre devra défendre face aux militaires le dossier de la Commission de la Vérité , sur les crimes commis par le régime militaire au pouvoir entre 1964 et 1985 .

 

 

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article