Brésil - France : L'IEP allume un contre-feu .

Publié le 19 Février 2013

L'escalade verbale entre Paris et Brasilia et la dégradation des relations Franco-Brésiliennes en raison de l'interventionnisme colonial Français en Afrique *  dont je rends compte désormais régulièrement sur ce blogue [ lien vers article ] [ lien vers article ] a poussé l' IEP a allumer un contre-feu .En fait le Quai d'Orsay a certainement mandé un enseignant-chercheur  de l' IEP à commetre ce billet . .[ lien ]

Ce contre-feu a pris la forme d'un article d'une enseignante de l' IEP dans le journal  Le Monde  .[ lien ]

 

On y notera trois points intéressants :

 

1- La " Responsabilté En Protégeant " - Responsability While Protecting   , thése développée par la diplomatie Brésilienne n'est pas citée par son nom et est présentée comme une version light de la " Responsabilité De Protéger" - Responsability To Protect .Il s'agit bien ici d'une escroquerie intellectuelle .

 

2- Une tentative pitoyable de désolidariser les états membres du BRICS , et en particulier le Brésil , sur la question des interventions militaires extérieures . On se demande d'ailleurs pourquoi uniquement cela ? Ici rien de neuf sous le soleil puisque cela a déja été tenté par l'ambassadeur Français au CS de l' ONU , Gérard Araud , dans un article de O Estado  . [ lien ] 

 

C'est écrit de manière alambiquée et diplomatiquement correct mais c'est clair : " Au contraire, afin de mieux les promouvoir, il faudrait davantage tenir compte des nuances au sein des BRICS pour trouver des dénominateurs communs avec certains d'entre eux et, de la sorte, montrer plus d'égard envers la résolution de conflits qui se perpétuent sur le terrain . "

 

Quand à l'expression " au nom de la défense de nos postures et intérêts" , on aimerait tout de suite savoir quels sont ces " intérêts " : Pétrole , Or , Uranium ?

 

3- Une fois de plus on note la suffisance Française en matière de praxis diplomatique y compris au niveau des analystes . La Présidente Dilma Roussef , le MAE Antonio Patriota , le MD Celso Amorim s'expriment de manière régulière sur les positions , et non pas les " postures " , du Brésil . Il suffit de les écouter et une " redite " sur le site de l' Itamaraty , voir une " correction " ou une " modération" ,  n'est pas nécessaire .

 

* Une dégradation qui m'est aussi confirmée par certains de mes correspondants Brésiliens !

  Document : Le Brésil, l'Europe et les équilibres internationaux, XVIe-XXe siècles

Consultable en partie sur : http://books.google.fr/books?id=83hJAzZF-mAC&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false

 

 

Rédigé par DanielB

Publié dans #Geopolitique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B

ce qui fait vraiment mal au coeur c'est que les pays arabes et musulmans ont aider la france dans cette guerre ,surtout le Maroc et l'Algerie !!!


la france a déclarer cette guerre rien que pour ses intérêts dans les pays voisins ( L'uranium du niger ) !!!
" bien sûre" l'amerique va profiter de cela en installant une base militaire dans cette zone d'afrique .


malheureusement tous les maliens ( musulman et chrétien ) vont payer tout cela .
Répondre
D


Bonjour ,


Le fait de circonvenir des pays Arabes et Africains dans cette croisade fait parti de la stratégie Française : Il s'agit de les " mouiller  "dans cette prétendue " guerre contre le
terrorisme " pour ensuite essayer de les controler . Il est évident que la France travaille pour les intérets des puissances Anglo-Saxonnes en Afrique mais elle ne pourar pas maitriser le
processus enclenché ! Vous prechez un converti ...


Tres Cordialement


Daniel BESSON



J

Brazil like the other BRICS are an "issues alliance" whose primary interest is the opening towards a "multipolar world": The termination of the global geopolitical dominance of the USA with
the assistance of it's NATO "partners".  Since France's increasing aggressive participation in NATO interventions, such as against Lybia, the former "romance" between Brazil and France has
ended in matters of geopolitics (although continues in most other spheres): France has become an aggressive NATO interventionist - and NATO (and the USA) are the geopolitical "adversary" of the
"independent" governments in South America. Also: Brazil's "area of special relations with Africans" borders on France's area of control in Africa. Brazil has big plans for a special relationship
between South America and Southwest Africa. ---From an interview given by GREG OXLEY of the left wing of France's CP: 1. The bulk of the french CP membership does not support the pro-intervention
position of the french CP leadership. 2. Long term, the control of France over it's ex-colonies will be taken taken away  by the USA ( as I have also stated recently). 3. (Interesting
puzzling statement) 1. Quatar (Katar) supports the islamists jihadists in the north of Mali, while the Saudis support the intervention by France. (Could there really be a divergence of
geopolitical activities between the Saudis and Quatar ?  Perhaps the monarchies want to be represented in all factions).
Répondre
D


Hello Jan ,


One more time a very sharp analysis . I totally agree with you when you write that France is working for Us interests in Africa or like we say in French " tirer les marrons du feu pour quelqu'un
d'autre " , acting for the Us and even British imperialism !


Abraços


 


Daniel BESSON