Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 01:40

 

 

Les articles de Ice Station Zebra n'ont pas la prétention d'être des études sociologiques. Comme le montre l'illustration du titre ,  ce blogue est surtout une antenne qui capte des signaux et un centre de traitement de données.

J'avais dans un précédent article évoqué la décision courageuse du Ministère Public de l'Etat de Rio de Janeiro de mettre au ban public un couple de personnes qui ont profané des objets du culte Catholique lors de la visite du Pape. [ lien vers article ] J'y voyais la marque de l'arrivée d'une vague conservatrice , ou plus modestement d'une réaction conservatrice de la société Brésilienne face aux dérives libéral-libertaires de ces dernières années.

C'est désormais dans le domaine musical que l'on note un retour du conservatisme et plus particulièrement un retour du samba comme élément identitaire de la Brasilianité face à un style de musique afro-centré et associé aux milieux des gangs des favelas Carioques : Le Funk-Carioca ou Baile-Funk . Le site Autres Brésils s'est livré en 2012 à une analyse très complète de ce style musical.[ lien ] Malheureusement cette analyse très pertinente illustre parfois cet " Hexagonal " de la " technostructure " duquel se moquait avec talent Robert Beauvais :

" Ce mouvement prend notamment la forme d’une véritable radicalisation, qui peut être interprétée comme une réaction identitaire à la popularité grandissante du style, et qui se traduit par une intensification de la violence dans les lieux où cette musique était écoutée "...Ouf !

Pour un public Français on peut  comparer le Funk Carioca sur le plan des thématiques abordées , de la rythmique et du visuel des clips à Nique Ta Mère et son inénarrable Didier Morville aka Joey Starr : Le 9-3 ; tirer sur des flics , niquer - enfin faire" zoom zoom zang  "©™ -  dans des tournantes avec des adolescentes à peine pubères et de préférence " faces de craie ", gagner du fric y compris en vendant de la drogue , boire du champagne et (re)faire " zoom zoom zang  "©™ avec le bumpa ©™ d'une adolescente à peine pubère habillée ( ? ) de sous-vêtement fluos sur la banquette arrière d'une Benz , Benz , Benz ! Bref le fantasme afro-centré d'un notaire sexagénaire et libidineux du Rouergue... Les clips et les baile-funk sont ainsi accompagnés de mimes d'actes de copulation " en levrette " ou de léchage de bumpa ©™, la plupart du temps entre Afro-descendants ou un Afro-descendant " couvrant " une jeune fille de race blanche  ! [ voir photos ci-dessous ]

Le film de deux réalisateurs Finlandais " Moro no Brasil " de 2002 a donné une vision déformée et idyllique de ce style musical aux publics Européens en le plaçant dans la lignée de la MPB [ Frevo,  Maracatu,  Coco, Embolada,  Forro et  Samba ] et en prenant pour groupe représentatif Funk n' lata jouant du James Brown dans un décor de guérilla urbaine.

Un  jeune " national " Brésilien ,Artur Dias  s'exprimant dans les colonnes de El Hombre , a décidé de relever le défi du combat culturel en opposant cette musique exogène - issue du Miami bass et du gangsta rap Etasuniens - à la tradition nationale-populaire du Samba. [ lien ]

Les complices et prosélytes du Funk Carioca  sont aussi désignés par leur noms : Les " intellectuels  "de la Bourgeoiso-Bohémie Carioque et Pauliste [ sociologues , anthropologues , économistes , avocats , ...] et autres faiseurs d'opinions qui cherchent à imposer aux Brésiliens cette musique et qui l'intellectualisent et la socialisent alors qu'il ne s'agit que de recettes commerciales qui terminent dans les coffres des multinationales ou dans ceux des chefs des gangs mafieux des favelas. Le samba est par contre l'archétype de la richesse de la culture multi-raciale Brésilienne aux mélodies et thématiques multiples par opposition à la pauvreté mélodique du Funk Carioca comme des thèmes qui y sont abordés.[ relations sexuelles non consenties avec des mineures et violence dans les favelas].Bien sûr , et on s'étonne de pouvoir s'étonner , le Funk-Carioca bénéficie sous nos latitudes des mêmes soutiens qu'au Brésil et pour les mêmes raisons : Du moment que ce sont des musiciens ( sic ! ) Afro-descendants et issus de " ghettos sociaux " , leurs productions sont qualifiées d' " art " . Même si l'on y parle de relations sexuelles non consenties - des viols pour les non comprenants - avec des mineures. De la même manière il ne faudra pas s'étonner si l'action de la Policia Militar à l'intérieur des favelas , principalement au travers des Unidades de Polícia Pacificadora , qui a réduit le crime organisé et réduit la fréquence des baile-funk est critiquée par les ONG's Occidentales .

Le comble du ridicule qui semble avoir généré ce " retour du pendule " neo-conservateur fut le diplôme de Maîtrise délivré en avril 2013 à Mariana Gomes par le département " Cultures et territorialités " de l'Universidade Federal Fluminense - UFF - de Niterói pour son mémoire " Mon pussy est pouvoir - La représentation féminine à travers du funk de Rio de Janeiro : Identité , féminisme et identité culturelle ". Le sujet d'étude de ce mémoire de maîtrise était la funkeuse Valesca Popozuda et ses " textes politiquement engagés " [ Maintenant je suis une petite pute - Ma chatte , c'est mon pouvoir - Ce avec quoi je me fais défoncer ,... ] [ Voir photo de la grosse blondasse qui montre son arrière-train et video ].

L'article d'Arthur Dias et la multipication de blogues hostiles au Funk-Carioca sont-ils les prémices d'un mouvement comparable à celui du " Disco SUCKS " [ Long live Rock' n' Roll ] qui est apparu à la fin des années 70 [1978-1979 ] aux Etats-Unis et qui a été l'un des marqueurs du début de la révolution conservatrice Reaganienne ? [ lien ] Il est trop tôt pour le dire ! On peut noter toutefois que ce mouvement n'est pas le fait des caciques quadras et quinquas du conservatisme " institutionnel" au Brésil , Atlantiste et mondialiste , qui s'exprime par exemple dans les colonnes de Veja et des mediats PiG . Ce néo " néo-conservatisme" s'exprime plutôt sous la plume de jeunes universitaires qui seraient à priori  un public hermétique au samba et à la Brasilianité qu'il véhicule.

  A funkeira Valesca Popozuda é patronesse da turma de Estudos de Mídia da UFF (Foto: Alexandre Durão/G1) 

 

 

 

   

3041018

Partager cet article

Repost 0
Published by DanielB - dans Kulturkampf
commenter cet article

commentaires

n 23/12/2013 19:40


The international media is stuck on "Samba" as the music that characterizes Brasil: This is wrong! In our time,  Samba is strictly a genre in the Rio de Janeiro region,
also for demographic reasons it has a following in Sao Paulo city. The univeral music across Brazil - in our time - (outside the Rio de Janeiro metropolitan area) is MUSICA SERTANEJA !!! You can
find a great variety in youtube videos. Samba is today a music reserved for "Carnaval" and for the public in the Rio-SP metropolitan areas that admire it today as an art form - try the youtube
video titled SAMBA INSENSATO DESTINO (with Zeca Padoginho and Almit Guineto)- or for the popular concert public - look for FUNDO DO QUINTAL. - The MUSICA SERTANEJA  is the popular music
in the vast rural expanses and small towns and provinvial cities in Brazil.  There is a video with a cattle drive with some typical rural music - search as BOIADA NO ESTRADAO .

n 23/12/2013 19:05


Where "black music" is really going: Into the Philharmonic Halls! London Symphony Orchestra recorded an entire album of compositions from composers of the Dominican Republic. Title "Treasurers of
the Caribbean" or "Caribbean Treasures". For example try the youtube video titled FANTASIA MERENGUE. Also the complete "Concierto para Saxofono" by BIENVENIDO BUSTAMANTE (a Dominican composer of
the second half of the 20th century). To get into the New Year party mood try the three versions of the Third Movement of the Concert for Saxophone by BIENVENIDO BUSTAMANTE, search youtube videos
titled SANDY GABRIEL TERCER MOVIMENTO (Sandy Gabriel the musician - not the 'model" by the same name!), and REMY VARGAS TERCER MOVIMENTO. Both with philharmonic orchestras of the Dominican
Republic. A Dominican saxophonist with an philharmonic orquestra of Chile - MIGUEL VILLAFRUELA TERCER MOVIMENTO BIENVENIDO BUSTAMANTE.

Jiheu 23/12/2013 17:44


Bonjour,


Je trouve que vous avez écrit un très bon article mais je me permets de rectifier une petite chose. Non pas que je veuille vanter la "qualité" de la musique de sieur Morville mais vous faites une
petite erreur. La violence envers les "face de craies" n'ont pas été développé par NTM. Lui et son acolyte Kool Shen (qui est blanc) sont des enfants des années 80 ayant une verve assez
"marxisante" de lutte sociale en banlieue, tabassage de flic, lutte contre le racisme etc etc en tout cas à leur début (génération Jean-françois Richet réalisateur de l'inutile M6T va
Crack-er). Par la suite comme chacun sait il sont devenu des soudards bling bling, de purs représentants de ce que fait de pire le mixe banlieue et "esprit d'entreprendre" mais malgré
ceci ils n'ont pas été en première ligne du rap à revendications ethniques qui prônent le tabassage de blancs. Ce dernier vient juste après eux au début des années 2000 où là effectivement les
exemple foisonnent. Ils ont "juste" créé la brêche de la débilité musicale où des miliers d'enfants terribles de la république se sont engoufrés, avec la complicité d'universal
et consort, pour créé la pire des musiques bas de gamme ayant, pour certains, des paroles dignes de Legion 88.


 

DanielB 23/12/2013 18:31



Bonsoir ;


Rendons à Legion 88 ce qui est à Legion 88 et à Môssieu Morville ce qui est à Cézigue ! Je vous avoue que ce n'est pas trop ma tasse de thé ;0)


Joyeuses Fêtes de Noël à vous et à votre famille , à tous ceux qui vous sont chers.


Cordialement


Daniel BESSON


 



Liens