Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 00:20
L'hypothèse que j'avais soulevé dans les colonnes de ce blogue , et qui m'a valu moultes remarques ironiques tant de la part des mediats du système que de la blogosphère de gôche comme de drouâte , à savoir un financement étranger des groupuscules violents au Brésil connus sous le nom de black-blocs [ lien vers article ] [ lien vers article ] [ lien vers article ] , [ lien vers article ] vient d'être confirmée par un reportage paru dans l'hebdomadaire EPOCA . [ lien ] [ lien ]  
Le journaliste Leonel Rocha a pu se rendre dans un camp d'entrainement paramilitaire d'un black-bloc dans l'intérieur de l'Etat de Sao-Paulo ou il lui a été confirmé que le mouvement des black-blocs bénéficie de l'appui doctrinal , technique et financier d'ONG's  et d'institutions étrangères .
Parmi les entités identifiées figure en Suisse La Maison des Associations Socio-Politiques [ site ] ainsi que Les Idées liée au député écologiste Suisse Jean Rossiaud .  [ CV ] [ lien ]  
Jean Rossiaud a été candidat pour le groupe Europe Ecologie Les Verts hors de France Suisse-Lichtenstein lors des élections législatives de 2012 . [ CV ] [ profession de foi ] On s'étonnera toujours de pouvoir s'étonner M. Jean-Vincent Placé et Mme.Cécile Duflot !  
    Jean Rossiaud est le représentant Suisse à la coordination Européenne et mondiale des Verts et n'a jamais caché ses idées globalistes , sansfrontièristes , cosmopolites et anti-nationales [ lien ] .  
Le groupe d'une trentaine de subversifs Paulistes aurait reçu cette année  une somme d'environ 100 000 Euros *, ce qui lui a permis d'acheter des véhicules pour augmenter leur mobilité face aux forces de l'ordre et pouvoir disposer d'une base de repli dans le hinterland Pauliste après des actions de guérilla urbaine en centre-ville .    
Plus troublante serait la participation de la hiérarchie Catholique Brésilienne au financement des black-blocs. Ceux-ci auraient reçu de l'argent de la CNBB- Conférence Nationale des Evêques du Brésil - au travers du programme du Fonds National de Solidarité. [ lien ] . La CNBB a agi de manière consciente dans le cadre d'une stratégie de déstabilisation de la présidence Rousseff , à l'insu de son plein gré ou trompée par une ONG écran ?
 
* Le salaire minimum dans l'état de Sao-Paulo est à l'heure actuelle de 755 Réais- Réaux soit environ 245 Euros . [ lien ]
 
La subversion est une action qui regroupe l'ensemble des moyens psychologiques ayant pour but le discrédit et la chute du pouvoir établi sur des territoires politiquement ou militairement convoités (Volkoff, 1986 ; Durandin, 1993). Elle vise à susciter un processus de dégénération de l'autorité pendant qu'un groupe désireux de prendre le pouvoir s'engagera dans une guerre "révolutionnaire" (Mucchieli, voir Volkoff, 1986). Un état peut utiliser la subversion afin de créer le chaos dans un pays étranger soit pour des raisons politiques ou militaires . Elle est la base du terrorisme et de la guérilla. 
TREINAMENTO Leonardo Morelli, da ONG Defensoria Social, e três dos participantes do encontro. Ele influencia os Black Blocs com suas causas (Foto: Leonel Rocha/ÉPOCA)O sítio black bloc 1. Sem sinal de animais ou lavoura, dois dos três casebres usados pelos ativistas são encobertos pela vegetação 2. Fachada da única casa habitável. Lá, tudo precisa de reparos 3. A mesa comprida chega até a cozinha. É usada para reun (Foto: Leonel Rocha/ÉPOCA)Capa - Edição 807 (home) (Foto: ÉPOCA)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

n 15/11/2013 04:49


2014 will test the stability of Brazil's center-left government and its road to a more social Brazil within the multi-party democracy. The U.S., Britain and the Vatican have many NGOs
which funnel funds to "false left"  groups in Brazil  which  lure Brazilians into a confrontation - with the aim to force a coup by the Right which would destroy Brazil's standing
as an independent geopolitical pole.  There are four different political sectors in today's Brazil: Two on the Right and two on the Left - 1. The nationalistic Right - traditional
conservatives, some in the military, the agro-industry, Brazil's industry. 2. The "Entreguista" Right - who want Brazil as a protectorate of the USA - like Mexico: The big media - GLOBO, ESTADAO,
FOLHA, Catholic Bishops.  On the LEFT: 1. The democratic Left that endorses electoral democracy - PT, PCdoB, PDT who agree with the nationalism of the nationalistic Right on geopolitics, but
not on social philosophy. 2. The Ultra-Left - PSOL, PCB, PSTU - Trotskists and Maoists and the Anarchists that are influenced and financed by "false flag operations" from Europe's "False
Ultra Left"-as well as by U.S. "foundations" whose governing boards consist of U.S. millionaires that seek influence in the Left in order to manipulate against the "independent" (from the U.S.
and NATO) left-populist governments in Latin America . - It is a bit complicated - there are communist and right-wing military in Brazil who tacitly agree on the strategic danger of the U.S. and
NATO - while there ara elements in the "entreguista" media and the Catholic Bishops,  who secretly hope that the "Ultra-Left" and the anarchists destabilize the
"independent"government in order to prepare a coup for another government that "cooperates with the U.S." (protectorate of the U.S. and NATO).

DanielB 01/12/2013 20:21



Deat Jan ,


One more time a great thanks for all your informations !


Best regards


Daniel BESSON



christian 12/11/2013 00:19


Bonjour,


je suis toujours un peu soupconneux avec ce genre d'info. A commencer par le fait que renverser un pouvoir demanderait des dizaines et des dizaines de groupouscules qui seraient coordonnés (par
la CIA ? le FSB ??? le Vatican ???). Il y aurait tellement de personnes dans la confidence que l'agenda secret n'aurait rien de secret. Ensuite, imaginons que je soit un nationaliste ou un
gauchiste patenté. Je pourrais vouloir aider a titre personnel ou collectif des camarades de lutte au Brésil (ou en Ukraine...). Cela ne signifie pas la même chose que si la CIA (ou FSB)
financait une révolution au Brésil.


Autre point, le Brésil a d'après ce que j'ai entendu, une société civile assez dynamique. Sans chercher loin, il doit bien y avoir des mouvements brésiliens qui souhaiteraient en finir avec la
gauche au pouvoir. Sans parler de la crise, qui doit rogner le niveau de vie comme partout ailleurs. 


Enfin, se trouver un ennemi à l'étranger afin de focaliser ses citoyens sur une "vraie menace" est une recette vieille comme le monde. Moscou et Washington pratiquent cela


Pourquoi ne pas croire tout simplement que certains brésiliens seraient un peu à bout, et souhaitent le changement (maintenant). Après tout, en France, sans aller aussi loin dans la violence, on
a un peu le même phénomène. Ou bien on va apprendre que nos vaillants manifestants seraient stipendiés par Moscou et Peking ? 

DanielB 12/11/2013 11:42



Bonjour ,


Les techniques de subversion sont très élaborées et il suffit en l'occurence de fournir les moyens matériels à ces groupes de déstabiliser le gvt Brésilien sans intervenir de manière trop directe
ou trop visible .La " culture Black Bloc " nest pas Latino-Américaine sui generis et même au Chili la contestation n' pas pris un tour si radical ces dernières années .


http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2012/08/24/nombreuses-arrestations-lors-d-une-manifestation-d-etudiants-a-santiago_1750873_3222.html


 


 C'est donc bien qu'il s'agit d'un élèment greffé même au sein d'un jeunesse urbaine mondilaisée .Le fait de faire " basculer " le Brésil hors des BRICS a été tenté par la diplomatie
Française ( Gérard Araud ) et Britannique ( William Hague ) dans le cadre du dossier Syrien , ce qui démontre que sans sa base Latinoaméricaine les Brics ou IBAS sont des coquilles vides .


Leonardo Morelli ( le barbu en photo )  , le responsable de l'ONG qui a permis au journaliste Leonel Rocha de faire son reportage est une personne très connue du milieu associatif anarchiste
Brésilien . Il est désormais accusé d'être un " infiltré " de l" esstrêmedrouâte " Brésilienne ou de milieux policiers ou du renseignement , mais c'est de " bonne guerre " ;0) Compte tenu du
passé du bonhomme , il n'est pas impossible qu'il ait été " retourné " ou qu'il vise des responsabilités au sein d'une " radicalité tolérante " et amenée à partager le pouvoir  ! Aprés
tout Lula en tant que chef syndical lors du régime militaire a eu une belle carrière en " plombant " la gauche Marxiste Brésilienne avec son mouvement ouvrièriste du PT !


 Leonardo Morelli, apresentado pela revista como líder dos Black Blocs e principal fonte da reportagem, é personagem conhecido no mundo anarquista desde o fim dos anos 1980, quando foi
acusado de haver traído o coletivo de ativistas e infiltrado grupos punks no movimento em Campinas. Citado na reportagem como coordenador da ONG Defensoria Social, apresentava-se há 10 anos como
militante do ambientalismo, no papel de dirigente da ONG Grito das Águas e secretário-geral de uma entidade chamada Defensoria das Águas. A suposta liderança dos Black Blocs é a mais recente de
suas múltiplas caracterizaçoes......Ao especular sobre supostas fontes do movimento, a revista apenas repete informaçoes sobre financiadores da carreira de Leonardo Morelli, que esteve
ligado a entidades católicas, foi militante do Partido dos Trabalhadores e aparece entre punks e anarco-sindicalistas. Aos 53 anos, é apresentado como integrante do grupo que originou a Comissao
Pastoral Operária, que foi fundada entre 1970 e 1975, quando o personagem em questao tinha entre 10 e 15 anos de idade


Lire aussi :


 


http://mariadapenhaneles.blogspot.fr/2013/11/fake-e-que-acredita-em-fake-quem-e-o.html


Tres Cordialement Daniel BESSON



vilistia 11/11/2013 12:12


black-blocs vus aussi en Egypte

DanielB 12/11/2013 18:02



Boujour ,


DAMNED ! Ma réponse a sauté !


Oui Vilistia , la " dénomination " " black-bloc "™ joue sur la légende que ce sont des phénomènes non planifiés , non hiérachisés pour rejeter tout lien avec des ONG's ou des institutions . Or au
Brésil tout comme en Egypte il semble bien que la " culture " black-bloc ait été importée , " enseignée " et est soutenue de l'extérieur ! Tout comme Louis Pasteur je ne crois pas à la génération
spontanée , que ce soiit en biologie ou en socilogie des masses ! Si le " milieu de culture  "existe et est favorable à la croissance de tels phénomènes  les spores ne sont pas
Brésiliennes !


 


Tres Cordialement


Daniel BESSON


 


http://www.linternaute.com/histoire/categorie/evenement/99/1/a/54306/pasteur_s_oppose_a_la_generation_spontanee.shtml


 



Liens