Brésil - Subversion - Rolézinhos - Coupe du Monde : Le major Eduardo de Oliveira Fernandes parle .

Publié le 1 Février 2014

 

La proximité de la Coupe du Monde 2014 au Brésil va voir se multiplier les articles savants sur le " petit peuple " Brésilien qui refuserait cet événement sportif. Un événement qui traduit aussi la manifestation du soft power Brésilien et qui donc gêne beaucoup certains états. 

 

Ces articles seront  commis non seulement par les sempiternels plumitifs du Monde , Libération et du Figaro et leurs blogs " Latino-Américains " mais aussi par de doctes experts , civils et mêmes militaires , qui nous distilleront leurs analyses dans la blogosphère Défense & GP Française .

La plupart du temps ils citeront des " chercheurs " , " sociologues " , et autres " intellectuels encartés " d'une université Carioque , Pauliste ou du Mato-Grosso du Sud . On verra aussi peut-être au détour d'une analyse un syndicaliste de la Policia Militar en rupture de ban avec sa communauté et certainement l'immanquable mise en abyme avec la presse Française citant incestueusement un " journaliste Brésilien critique " !

  J'invite les personnes intéressées par la problématique des émeutes urbaines au Brésil et des phénomènes de groupe comme les rolézinhos  à se tourner vers le site  Defesanet  qui livre depuis un an les analyses du Major Eduardo de Oliveira Fernandes de la Polícia Militar do Estado de São Paulo - PMSP .  [ CV  LinkedIn ]  

Le Major Eduardo de Oliveira Fernandes est l'auteur d'un ouvrage traitant des liens entre le crime organisé et le terrorisme politique. Il faut ici rappeller que la criminalité organisée dans les favelas Carioques sous sa forme violente et hiérachisée actuelle est née de la renconte entre des subversifs gauchistes et des criminels de droit commun, principalement des trafiquants de drogue ,  avec le tristement cèlèbre Comando Vermelho. [ lien ] [ lien ]  . Celui-ci est aussi à l'origine de la diffusion massive des Baile funk et du Funk Carioca dans l'objectif de s'attirer la sympathie , et l'argent , des classes moyennes ! [ lien vers article  ]On comprendra que ces faits historiques parfaitement documentés sont toujours occultés par les " experts" et " journalistes " Français , mais aussi Brésiliens , qui traitent des questions de sécurité publique au Brésil.  [ lien ]      

  
Le major Eduardo de Oliveira Fernandes est non seulement un praticien de la sécurité publique au Brésil dans le cadre de la Policia Militar mais aussi un universitaire bardé de diplômes , ce qui doit pour la première fonction certainement constituer aux yeux  des analystes Français une tare majeure .  

 

 Je n'ai pas bien-sûr le temps de traduire ses articles mais avec l'aide d'une tierce personne ou du traducteur automatique de Google on peut mesurer le fossé qui sépare les " analyses" publiées en Français sur ces dossiers depuis mai 2013 et le point de vue de la communauté analytique Brésilienne . La grande partie de celle-ci est désormais persuadée que tous ces mouvements , Black Blocs , Rolézinhos,...rentrent dans le cadre d'un processus de déconstruction de l'autorité [ du pouvoir fédéral et en particulier de la Présidente Dilma Rousseff ] [ lien ] ; c'est à dire dans le cadre d'un processus subversif ! La question reste désormais de savoir au profit de qui , cui bono ?  

A titre d'illustration je vous propose une video réalisée dans le couloir d'attente de l'UFRJ lors de la projection du film Tropa de Elite en octobre  2007 : Une caricature de caricature ! Il faut dire que le film est sans concessions sur ces " intellectuels de la sécurité " - issus pour la plupart d'entre-eux de la bougeoisie Brésilienne  ... et les autres .[ voir 3éme video ]  [ lien ]

Je vous propose aussi un détournement - 2éme video - assez sympa du film Tropa de elite : La scène du cours sur la corruption supposée de la Policia Militar  à l'université est transformée en une discussion sur la mode et sur la " danse du sac d'Elite " , l'agence de mannequins ! C'est aussi une allusion aux " sacos " , les " bourses " des " couillus " dans une danse des favelas qui consistait à écarter ses cuisses et à secouer les gesticules © ™  !

      

Novas Manifestações Democráticas e Antigas Dificuldades Republicanas

http://www.defesanet.com.br/riots/noticia/11360/Novas-Manifestacoes-Democraticas-e-Antigas-Dificuldades-Republicanas/

Os Falsos Anarquistas e as Máscaras da Impunidade / http://www.defesanet.com.br/riots/noticia/12171/-Os-Falsos-Anarquistas-e-as-Mascaras-da-Impunidade/

O terrorismo midiático e factual dos black blocs

http://www.defesanet.com.br/riots/noticia/12952/O-terrorismo-midiatico-e-factual-dos-black-blocs/

Dos Black Blocs aos Rolezinhos: a desconstrução de Autoridade

http://www.defesanet.com.br/riots/noticia/14009/Dos-Black-Blocs-aos-Rolezinhos--a-descnstrucao-de-Autoridade/

 

 

 

 

Rédigé par DanielB

Publié dans #psyops - guerre secrête

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
<br /> Correction: Should read "2013 Soccer League Contests" - not 2003.<br />
Répondre
N
<br /> "Nothing is ever that what it seems to be!" Machiavelli "The Prince" 1513 (The "National Security Manual" dedicated to  Lorenzo de Medici ). The "protests of June 2013" had been<br /> prepared   since 2011 by Brazilian trotskyist-anarchists,  and London-manipulated environmentalists TOGETHER WITH: German "False Left" agents, and NGOs financed by certain<br /> geopolitical-action "foundations" of  U.S. billionaires and millionaires . Even the "CIA-knowing" former NY Times Brazil corrrespondent C. Rohter expressed surprise that "this time the<br /> increase of a minor amount in bus fares in Sao Paulo has produced this sudden wave of protest". Of course - the urban redevelopment related to the preparations for the Soccer Championship had<br /> produced reason for protest by the those  uprooted from some locations in a few cities, who were left without sufficient support  to reorganize their condition. But the names<br /> of the founding  conspirators for the protests, and their German "False Left" contacts, as well as the dates of travel to Berlin are known and documented. And the money for<br />  that travel from the "grants" by German Foreign Ministry and German Development Ministry which are "orietated" by the U.S. Embassy in Berlin: In 2009, the national chairman<br />  of Germany's "False Left" Gregor Gysi went to the U.S. Embassy in Berlin and assured Ambassador Murphy that all the "anti-Nato propaganda by his Left Party was only for show and<br /> not serious, and that only he is in charge of the foreign policy of the German "Left" see: "wikileaks.org/cable/2009/11/09BERLIN1504. html" (or try"wikileaks gregor gysi"). Thus there is a<br /> combination: The preparations by Brazil's trotkyist-anarchists and London-manipulated environmentalists - financed by NGOs supported by U.S. "foundations" - the infiltration of German "False<br /> Left" agents since 2000  into Brazilian universities and NGOs (financed by German Foreign Ministry under guidance by U.S. Embassy) timed precisely before the 2003 Soccer Leagues Contests.<br /> Actually German agents were organizing among the Yanomamis as early as late 1980's, and in Rio favelas as early as late 1990's: Lutz Taufer, the  German Extremist Terrorist -had<br /> been condemned to two life sentenced, then was"pardoned" -then came to Brasil to "organize" in Rio favelas between 1999 and 2011: Now he advises Germany's "False Left" about how to<br /> "help" the protest movement in Brazil. Not even Machiavelli could have contrived this scheme ! <br />
Répondre