Churrasco froid et bière chaude pour Dassault : Le choix du Gripen vu par la presse Brésilienne et expliqué par le brigadier Junini Saito.

Publié le 21 Décembre 2013

La propagande Franco-Française vous y avez eu accès jusqu'à plus soif .

Le site Defesanet a fait le résumé des principales unes de la presse Brésilienne.[1] Ce sont bien des critères liés essentiellement à la propriété intellectuelle des transferts de technologie et en particulier sur les systèmes qui seront co-développés par les CMI Brésilien et Suédois qui ont emporté la décision des chefs politiques et militaires Brésiliens au delà des coûts d'acquisition , d'exploitation et de maintenance .

C'est l'explication donnée par le brigadier Juniti Saito [2] [3]:" Le prix ne fut pas un facteur déterminant . Il fut un facteur important. C'est une chose de transférer la technologie d'un système fabriqué et d'expliquer comment il a été fait . C'est autre chose de développer l'aéronef et d'en garder la propriété intellectuelle."

Les entreprises Brésiliennes auront ainsi accés aux codes-sources du système d'armes de l'aéronef tandis que l'entreprise AKAER située à São José dos Campos co-développe déja la voilure et des élèments de la cellule du Gripen avec SAAB et ceci avant l'annonce du choix du gouvernement Brésilien pour le programme FX-2 . [4][5]

 Le CMI Brésilien aura désormais la possibilité de commercialiser le Gripen en Afrique et en Amérique Latine.

Le brigadier Junini Saito a rejeté les déclarations du constructeur Français Dassault sur les performances relatives du Rafale et du Gripen . Il a ainsi fait valoir que le monoréacteur Gripen serait plus furtif que le Rafale et souligné que l'avion de combat le plus vendu au monde , le F-16 , est un monoréacteur.

L'autre capacité qui a particulièrement séduit les chefs militaires Brésiliens est la capacité du Gripen à se poser sur des pistes sommairement aménagées . Alors que le FX-18 et le Rafale nécessitent des infrastructures complètes  le Gripen a été conçu dans l'hypothèse d'un conflit avec l'Union Soviètique pour se poser sur des pistes de dispersion et même des routes. L'objectif était de créer un " réseau de résistance aérienne " éparpillé sur toute l'étendue de la Suède face à une super-puissance militaire capable de s'attaquer à une nombre réduit et identifié d'infrastructures .Le Gripen peut être ravitaillé par une équipe de seulement 5 techniciens en l'espace de 10 minutes.[6]

Les diverses stratégies de défense Brésiliennes " contre une puissance de l'hémisphère Nord agissant seule ou dans le cadre d'une alliance " cadrent parfaitement aux caractéristiques du Gripen , en particulier les contraintes liées à l'espace Amazonien. Les premiers projets d'équipement de la FAB prévoyaient l'acquistion d'une centaine de Gripen éparpillés sur tout l'espace Brésilien.

 

Le brigadier Junini Saito a fait ces derniers mois l'objet d'une intense campagne de dénigrement au sein de la FAB notamment en raison de son âge qui est presque celui du chasseur Japonais " Zero " [ Junini Saito est un Nissei ]. [7]    Il ne serait pas impossible que cette campagne de dénigrement ait pu avoir une " connexion " avec le renseignement Français et la "diplomatie" Française :  La blogosphère Défense et GP Francophone ainsi que certains journalistes " défense " dans la presse Française se sont ainsi plu à relayer les griefs d' " officiers de la FAB " contre le brigadier Saito.   

 

[1]  http://www.defesanet.com.br/fx2/noticia/13556/Capas-dos-Jornais-do-dia-19-DEZ-13/

[2] http://www.defesanet.com.br/gripenbrazil/noticia/13565/SAITO---Propriedade-intelectual-sobre-aeronave-foi-determinante/

[3] http://www.defesanet.com.br/fx2/noticia/13555/Coletiva-Anuncio-F-X2---Transcricao---Leitura-Fundamental/

[4]  http://www.akaer.com.br/eng/

[5] http://www.aereo.jor.br/2012/10/18/saab-e-akaer-ampliam-transferencia-tecnologica/

[6] http://www.aereo.jor.br/2008/10/02/finalistas-do-f-x2-gripen-ng/

[7] http://montedo.blogspot.fr/2013/07/manutencao-de-comandantes-militares-e.html

 

 

 



Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Compre com qualidade, açougue online delivery em São Paulo é na Prime Carnes. Entrega em domicílio. Carnes embaladas à vácuo com o melhor preço.
Répondre
C
Compre com qualidade, açougue online delivery em São Paulo é na Prime Carnes. Entrega em domicílio. Carnes embaladas à vácuo com o melhor preço.
Répondre
C
<br /> Bonjour Vilitsa, article intéressant cependant n'oubliez pas qu'une partie de la technologie du Gripen dépend aussi de l'étranger. Les moteurs sont des General Electric rebadgés (les mêmes que le<br /> F18)<br /> <br /> <br /> Le radar AESA qui est à lui seul un argument de vente est produit par Selex - Plein de composants viennent de droite ou de gauche. Certes, ils ne se lieront pas autant que prévu vis à vis des<br /> USA, ou de Paris, mais on est loin d'une solution "gaulliène d'indépendance nationale ".<br />
Répondre
N
<br /> This commentary has suberb documentation ! Excellent! --- The "German-speaking" Europe - has a population of 100 million (Germany, Austria, and some regions of Switzerland,<br /> Luxemburg, Belgium, Italy) - and it is perhaps more "on the ground" involved in South America, especially Brazil - then any other NATO "partner". (There are 1,300 branches of German industry<br /> in Brazil - alone 800 in Sao Paulo). But emotionally the "German-speaking Europe" probably is also the least sympathetic among all NATO nations towards Brazil. Yet the big surprise about the<br /> choice for the Gripen versus the U.S. F-15 and the French Rafale - was the overwhelming (95%) enthusiastic reaction of readers' commentaries in the press of Germany, Austria, Switzerland.<br /> (One commentary in the Austrian "Standard":" I have to say that as a woman "Finally a nation with .... (vulgar term for male autonomy) that stands up against the U.S.! "-  The most<br /> popular opinion internationally among the media and the readers' commentaries: Brazil chose the Gripen from Sweden because of the NSA's humiliating snooping in Brazil, including the phone of the<br /> President. The issue of France's Rafale was not found of great interest and seemed to be considered marked by the high price and operational costs of the Rafale, as well as the evident common<br /> sense assumption that Brazil wants no "offensive" capacity.  ONE OVERLOOKED FACTOR: Brazil wants to build South America's own defense industry and Brazil defense industry has owners who<br /> descend from the late 19th centry Christian Arab immigration from Syria, Lebanon, Palestine. Sweden has abandoned the manufacture of commercial civilian airliners and is concentration of military<br /> aircraft, while Brazil concentrates on the development of civilian aircraft (1000+ Embraer are serving in over 60 countries, even Switzerland, Germany, and especially inside the USA. )<br />
Répondre
V
<br /> L’aventure brésilienne du Gripen<br /> <br /> <br /> http://www.dedefensa.org/article-l_aventure_br_silienne_du_gripen_21_12_2013.html<br />
Répondre