Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 02:15

Cet après midi je suis donc allé regarder le film Cristeros au cinéma Les Variétés . L'audience était de 40 à 50 personnes pour une salle pouvant contenir une centaine de personnes . De nombreux jeunes parmi cette audience .

Regarder ce film permet de comprendre sa dangerosité pour le pouvoir actuel en France et permet d'expliquer le fait que la France soit le pays où il est particulièrement sous-distribué . L'occasion ici de renouveler le soutien au courage des propriétaires de ce cinéma .

Le film commence par le discours du Président Mexicain Plutarco Elías Calles qui annonce la mise en œuvre des lois anticléricales . Immédiatement l'amateur d'histoire ne peut que se remémorer les discours des Conventionnels appelant la répression du soulèvement Vendéen : Dans les deux cas les catholiques sont présentés comme des " agents de l'étranger ". L'objectif de ce discours est de dénier aux insurgés et aux rebelles la qualité de  "compatriotes " et légitimer la violence et l'emploi de la force militaire par une lutte contre " l'ennemi extérieur " . Ce qui est une répression intérieure et une guerre civile qui enlèverait la légitimité des chefs politiques est transformé en une résistance contre une agression extérieure qui légitime ceux qui la mettent en oeuvre .L'anti-américanisme du président Calles , sa défense de la souveraineté des ressources pétrolières du Mexique ne seront qu'un " joujou patriotisme " puisqu'il demandera aux Etats-Unis à défaut d'une intervention militaire directe , une aide militaire et financière .

L'autre élément qui explique la dangerosité du film est la proximité du Président Plutarco Elías Calles avec les chefs politiques Français " de gauche " des années 1900-1930 et même ceux de notre époque . Plutarco Elías Calles n'aurait en effet pas juré dans le personnel politique de la IIIéme République ou de la IVéme République Française . Jugez en : Instituteur , inspecteur de l'éducation , il est devenu militaire et a participé à la lutte contre le révolutionnaire Pancho Villa , autre icône de la gauche radicale . Selon la science politique il pourrait être défini comme un Radical-Socialiste ou un socialiste  S.F.I.O. Sur le plan physique, au delà d'une parenté idéologique ,  il passerait inapperçu a côté d'un Emile Combes ou d'un Edouard Herriot . [ voir photo ]

 

Le troisième élément de dangerosité c'est la modernité de ce Mexique de la fin des années 20. Si bien sûr l'intérieur du Mexique , là où le soulévement a pris corps dans les états du centre les plus peuplés : Jalisco rural, Michoacán, Colima et Zacatecas. [  lien ] , est encore le Mexique des estancias , des déserts avec des cactus et des cavaliers avec cartouchières et sombreros , la ville de Mexico comme les grandes capitales provinciales sont éclairées à l'électricité , on y circule en voiture et en tramways , on communique par téléphone et les discours du Président sont radiodiffusés . C'est un Mexique urbain avec des industries modernes et des champs de pétrole , des raffineries . Un Mexique avec ses stars de cinéma reconnues internationalement comme Dolores Del Rio ou Katy Jurado et ses sportifs  [ voir photos ]

Signalons ici , le film ne le montre pas , l'arme aérienne fut largement utilisé [ plus de 60 avions ] contre les Cristeros par l'armée Mexicaine dans des missions de reconnaissance , mitraillage et bombardement , y compris d'agglomérations habitées par des populations civiles . [ lien ]  

 

 

Mais cette " modernité  "de l'utilisation de l'arme aérienne n'a pas effrayé les Cristeros , en majorité très jeunes [ plus de 70 % ont moins de 45 ans ] et ils affrontent les bombardements aériens et les mitraillages - straffing - plus crânement que les armées de la seconde guerre mondiale : Ils se dispersent à découvert au lieu de se regrouper pour se cacher , déroutant ainsi les agresseurs :“Los cristeros de El Borbollón, jóvenes casi en su totalidad –muchachos de 15 a 22 años casi todos–, se burlaban alegremente de los aeroplanos, de las balas de sus ametralladoras, y de las terribles bombas explosivas. Generalmente, cuando se avistaba a lo lejos como pequeños pájaros grises y principiaba su peculiar trepidación, los cruzados de Cristo, en lugar de esconderse en el bosque, corrían a esperarlos a campo descubierto. Así, decían ellos, se podía ver la bomba al desprenderse y había modo de escapar de ella […] De esta manera llegó a constituir aquello una verdadera diversión”.

Des cibles civiles et des monuments religieux furent aussi systématiquement bombardées par l'aviation tout comme les " colonnes infernales " procédérent en Vendée à une  politique de destruction systématique des calvaires . Citons le cas la statue du Christ rédempteur du Cerro del Cubilete . C'est donc une guerre moderne , une guerre totale et sans merci qui est menée par l'Etat Mexicain laïc Radical-Socialiste contre sa population Catholique .

 

 

 

 

 


   

File:Dolores del Rio from Stars of the Photoplay.jpg

Le quatrième élément de dangerosité est qu'il montre  la participation active de l'armée Mexicaine et en particulier du corps des officiers à la répression contre les catholiques .Ceci détruit le mythe gôchiste-libéral des forces armées latino-américaines inféodées à la grande bourgeoisie terrienne ou industrielle et à l'église Catholique .

Tout comme en France avec l' " affaire des fiches " , la Franc-Maçonnerie Mexicaine a pris la précaution de nettoyer l'Offizer Korps des federales de tous les élément affichant leur foi religieuse . Il ne s'agit pas ici de conspirationisme puisqu'en 1929 le Frère Emilio Portes Gil [lien ] devenu Président  déclarait publiquement " Au Mexique , ces dernières années l' Etat [ la classe politique et l'armée ] et la Maçonnerie c'est la même chose  : Ce sont deux entités qui marchent de concert , par ce que les hommes [ civils et militaires ] qui ont été au pouvoir ces dernières années se sont toujours solidarisés avec les principes révolutionaires de la Maçonnerie " En México, el Estado y la Masonería en los últimos años han sido una misma cosa: dos entidades que marchan aparejadas, porque los hombres que en los últimos años han estado en el poder han sabido siempre solidarizarse con los principios revolucionarios de la Masonería "  [ lien ]

C'est donc dans un Mexique Radical-Socialiste  où circulent des voitures , des locomotives , où l'on écoute la radio et où l'on va au cinéma , où volent des avions , un Mexique où l'on fabrique même des voitures et où l'on raffine du pétrole que l'on va massacrer et détruire des villages entiers , que l'on va pendre par milliers des personnes aux arbres ou aux  poteaux télégraphiques et électriques , que l'on va crucifier . Des personnes qui n'avaient commis le seul crime que de croire en Dieu et de vouloir continuer à vivre leur foi . C'est dans ce Mexique que des chefs politiques provinciaux , des représentants de la police et de l'armée vont torturer et exécuter un enfant de 14 ans , José Sanchez del Rio , qui avait rejoint les rangs de la rébellion et qui a refusé d'abjurer son credo !

Le militant du groupe " Les Veilleurs " qui est intervenu à la fin du film ne s'est d'ailleurs pas gêné pour souligner des liens avec la situation actuelle en France en comparant le rejet d'une pétition de 2 millions  de Mexicains [ sur une population de 15 Mio d'habitants ] au Président Calles  et le rejet de la pétition de 700 000 Français au Président Hollande sur le " Mariage pour tous " .

Le cinquième élément de dangerosité est que ce film montre , comme je l'avais signalé dans mon post précédent  , le rôle des femmes dans la révolte des Cristeros . C'est le lien mythique dans l'idéologie gôchiste-libérale  entre catholicisme et machisme dans les sociétés latino-américaines qui est ici détruit . Les femmes Mexicaines combattirent au sein de " brigades de femmes " mais jouèrent aussi un rôle essentiel dans la logistique en acheminant au nez et à la barbe des federales des munitions pour les rebelles . Elles furent aussi les infirmières qui soignèrent les blessés et reconfortèrents les mourrants, quelquefois leurs pères , leurs époux ou leurs fils . Si il y a bien une armée nationale-populaire selon les critères de l'historien Albert Soboul , spécialiste de la Révolution Française , ou de l'historien John Keegan ce fut celle des Cristeros !

Enfin je terminerais cet article par deux remarques :

1- Superbes interprétations de Andy Garcia , Eva Longoria et Peter O 'Toole pour son dernier rôle . Saluons aussi leur courage d'avoir accepté de tourner dans ce film .

Andy Garcia donne toute sa Rabelaisianité au personnage du général Enrique Gorostieta Velarde , cigarillo et tequila , en même temps qu'il montre ses doutes au moment de servir la rébellion et son humanité lorsqu'il apprend la capture de José Sanchez del Rio .

2- Ce film est l'occasion de redécouvrir l'œuvre de l'historien Franco-Mexicain Jean Meyer qui au cours des années 1960-1970 a ressorti cette guerre de l'oubli , à la fois pour les Mexicains et les Français . Pour sa thèse il put interroger de nombreux témoins encore en vie de cette guerre civile et par rapport aux historiens des années 2000 qui ne travaillent que sur des documents ceci lui donne une crédibilité accrue . Son travail de thèse doté d'une iconographie conséquente , plus de 300 photos , a d'ailleurs servi à l'écriture du scénario du film . On s'en doute les travaux de Jean Meyer n'eurent pas l'heur de plaire à la coterie des historiens universitaires Marxistes Français dont un des membres de son jury de thèse , Pierre Vilar . Ce sont les mêmes qui aujourd'hui pétitionnent pour le maintien d'une " Place Robespierre " à Marseille .

Ps : Un bonjour à Konstantin ! Permalien de l'image intégrée 


Partager cet article

Repost 0
Published by DanielB - dans Kulturkampf
commenter cet article

commentaires

n 21/05/2014 01:00


Today a huge scandal in Mexico's news: A Catholic Priest in the city of San Luis Potosi is under investigation - by the Vatican and by the Mexican authorities, because he may have
perpretrated sexual crimes on an estimated one hundred children.  This may become the biggest scandal involving the Catholic Church  sincce  the "Legion of Christ" affair
involving the Mexican  Fr. Maciel. ---- 2011 in the State of Oregon/USA, the Catholic Church was sentened to pay $ 66 million to 504 Native Americans (Indians) and Inuits (Esquimaux) who had
been abused in their childhood by Jesuits priests. --- The is a Catholic monestary in Mexico that in our days - now - that  offers retreats with self-mortification and
self-flagellation....  THE MEXICAN ARMED FORCES FOUGHT THE RIGHT WARS AGAINST THE 'CRISTEROS' IN THE LATE 1920's TO DRIVE THE CATHOLIC CHURCH AWAY FROM MEXICO.

n 19/05/2014 06:40


The 1950's and early 1960's were  the era of the romantic Mexico. The finest film ever produced in Mexico, "DANZON" produced  near the turn of the century, portrays this era
which in the artistic sense ended around 1967 with the death of Agustin Lara and Javier Solis. The whole film can be pieced together from the sections which are available in youtube videos.
Search unter PELICULA DANZON. (The "Danzon" is a musical genre that was created in the 1870 in Cuba but found its home in Mexico where it is still practiced as a traditional-classical genre by
many clubs of aficionados.  In our time, the "Danzon" has become the most prominent new genre in philharmonic music - due to the Simon Boliviar Youth Orchestra of Venezuela and its tour of
Europe. Search under youtube video title "DANZON No. 2" (Composed by  the Mexican Arturo Marquez).

n 19/05/2014 05:06


The most interesting saga of the post-revolutionary period in Mexico (after 1920) - ist the legendary history of FELIPE CARILLO PUERTO (a Mestizo in the Maya-populated region YUCATAN) and
the blond ALMA REED (daughter of a progressive Irish-American lawyer in San Francisco/California). And the classic composition "PEREGRINA". In the California of 1910 Mexicans and
Mexican-Americans suffered the same racism as did African American in the "South". The beautiful blond Alma Reed became a leader in the defense of the rights of  Mexicans and
Mexican Americans. She also became a journalist for the New York Herald Tribune. President Obgregon invited Alma Reed  in the early 1920's to Mexico City, where she met Felipe Carillo
Puerto who was then governor of the region Yucatan. It ignited an immediate passion.  When Alma Reed stepped of the ship which at that time connected the port of Vercruz to Yucatan -
musicians welcomed her with the rendition of "Peregrina" which Felipe Carillo Puerto had commissioned to be composed about her. (Half of all classic romantic composers of Mexico were Yucatecos).
Alma Reed returned to the United States to prepare her marriage to Felipe Carillo Puerto. Felipe Carillo Puerto had been a  progressive  revolutionary who struggled for the emancipation
of the native Maya from the quasi feudal control of the planters of the "henequen" - the plant which produced  the fiber for packaging string, and he had  innovated  social reforms
including the right of women for pregnancy termination.  The regional army commanders were induced by the planters to remove Felipe Carillo Puerto and fusillated him, his brother and
associates. Alma Reed became later archeology correspondent for New York newspapers in Italy. When she died in 1966, as per her testament, her remains where burried next to the grave of Felipe
Carillo Puerto in Yucatan. You can interesting details in the youtube item titled: ANTONIO AGUILAR PEREGRINA. Or search for PELICULA PEREGRINA.  (Mexicans are the most interesting of
all Latin Americans because they primarily descend from the advanced pre-colombian cultures. Very few "white" women ever produced children in Mexico. For that reason virtually all Mexicans have
some indigenous ancestry. This explains the Mexican philosophical humor and also the philosphical fatalism: The Day of the Dead is celebrated at the ancestral graves with a fiesta - music, food,
drink. )

n 18/05/2014 23:12


Forgive me for offering a somewhat different opinion: By 1910 the dictatorship of Porfirio Diaz had become completely under the control of U.S. interests. The Catholic Church is one of
the major reasons for backwardness in Latin America: 500 years of Catholic dominance - just as in certain countries in Europe - has delayed the social and economic development of Latin
America. (Notice the new business class in Latin Amerca is turning towards the protestants). 1810 began Mexicans' War of Independence from Spain (the Spaniards first landed in 1517 in Yucatan).
1821 Mexico became independent. At that point, the Catholic Church owned an overwhelming percentage of the land in Mexico and dominated society. In the 1840's mostly under the leadership of
Benito Juarez began the "REFORMA"  which gradually reduced the power and influence of the Catholic Church. This led to domestic wars in the 1850's. In 1861, France used a commercial dispute
to issue a number demands. 1862 France and its Austrian allies landed the Foreign Legion. Benito Juarez as President led the war of resistance - which led to the defeat and withdrawal of the
French military and the end of the war in 1867. The Austrian Archduke Maximillian of Hapsburg had been imposed by France as "Emperor of Mexico" - and in 1867 he was executed by the government of
Mexico. Porfirio Diaz was one of the generals who had lead the defeat of France. But by 1910 he had been "de facto" dictator since decades and become a pawn of U.S. financial and geopolitical
interests. The "revolucionarios" did find inspiration in some philosophical theories from France and Europe - but the key element was a nationalist interest (Mestizos & Indios) for
economic and political independence (from Spain, France, United States), plus an ego-show by some "caudillos". The "revolucion" ended finally in 1920 with the defeat of the "federales" who had
been backed by the United States and the Catholic Church.  Then began a period best described as  "LIBERTARIAN COOPERATISM" which did draw some inspiration from marxism, anarchism,
cooperative theories, and anti-clericalism. It did create a cooperative-statist system which influence universities, labor unions, and social services to our time in 2014 (Mexico's federal health
insurance and medical services (hospitals) remain very efficient and qualified: U.S. retirees (with $means !) of whom tens of thousands are living in Mexico - buy medical insurance from the
Mexican federal health insurance for treatment in the federal hospitals. $ 300 a year premium. The Federal Government subsidizes the system. Search "real estate puerto vallarta" and "real estate
san miguel allende" - thousands of Americans reside there in luxury and safety!). The "Cristero Wars" in the 1920 were defeated by Mexico's Army. The system of the "revolucionarios" kept Mexicans
reasonably well during the depression and led the "Golden Decades" of stability, low crime and economic growth from 1938 (nationalization of oil) to the massacre at Tlatelolco 1968. The
Catholic Church is again a political problem in Mexico due to its doctrines.  But the protestant "pentecostales" and other protestant denominations are steadily reducing the influence
of the CatholicChurch - in Mexico and all of Latin America, including the USA.  The "revolucion" - fought with music (Mexico !) - created the genre CORRIDO REVOLUCIONARIO  (influenced
by polka brought by German immigrants to Texas in the 1840's).

DanielB 18/05/2014 23:24



Hello Jan ,


Why " forgiving " you ? Your commentaries are ALWAYS well documented and your opinions are ALWAYS explained . Frankly speaking , i was waiting for your comments !


This blog is a " free speach " blog dear Jan your comments are wellcomed .


With all my friendship Jan. 


Abraços


Daniel BESSON



OWT RUSSIA 18/05/2014 21:15


PAR CE SIGNE NOUS VAINCRONS!


 


oui!merci de l avoir rappelle l ami:dans cette periode terrible c est notre seul recours!

DanielB 18/05/2014 23:25



Bonjour ,


Je rajoute : Mes amitiès à toi et à toute ta famille .


Amicalement


Daniel BESSON



Liens