Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 21:50


Requiem pour plus de 100 000 âmes !


 Au delà de l'aspect stratégique , économique , voir psychologique d'une " terreur aérienne " , ces bombardements s'inscrivaient dans le cadre d'une politique d'anihilation des racines et des référents culturels  de l' " ennemi " :  Les bombardements visaient les vieux quartiers de villes Hansétiques , médiévales et leurs édifices culturels généralement situés en dehors , parfois à des kilomètres , des objectifs stratégiques .

Le philosophe Britannique Anthony C. Grayling dans le livre "Among the dead cities " développe le concept de culturcide pour désigner les objectifs des missions de bombardements alliées sur les citées Hanséatiques , en l'occurence il s'agit de kulturcide !

Ce " Kulturcide " était destiné à détruire la Germanité Médiévale , l'Hanséatisme et le Christianisme sur le territoire de l'Allemagne Nazie . 
Des architectes comme Albert Speer ou Le Corbusier n' y sont pas trompés !
Ils y ont vu une " excellente opportunité " ( ce sont leurs termes ) pour rebatir ces villes , Berlin devenant Germania .
Le  Corbusier souhaitait un bombardement massif de la ville de Paris afin de rebatir la capitale selon ses projets d'avant-guerre et " du passé , faire table rase ".

Ma Mère , toute minotte , se trouvait alors en Allemagne . Je me souviendrais toujours lorsqu'elle me dit un jour : " La pire des choses que j'ai ressentie après le bombardement de Hambourg , ce fut l'odeur de la chair humaine brulée à des dizaines de kilomètres de la ville . J'ai perdu plusieurs amies agées de 10 à 14 ans dans ce bombardement . J'ai encore ce terrible ressentiment aujourd'hui de les avoir respiré .Je pense toujours que j'ai des morceaux de mes copines dans mes poumons ! "

Il faut enfin signaler que le straffing par les chasseurs et les avions d'attaque au sol Alliès des populations civiles fuyant la ville dans les jours qui ont suivi le bombardement de la ville est une réalité historique documentée par des films de cinémitrailleuses . Aujourd'hui niés par les " historiens " , des images de ces meurtres de sang-froid de populations civiles étaient exhibées en boucle à l' Imperial War Museum dans les années 70 . Ma maman et ma grand-mère en ont subi un près de Berlin en 1945 !

 

DRESDE : NI PARDON ! NI OUBLI !

dresde 2.jpg

   


 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Liens