Du Kossovo à Gaza , l'émergence d'un nouveau droit international .

Publié le 1 Juin 2010

DDV hier soir dans " Mots Croisés " évoquait un " changement d'époque " bien qu'il soit possible qu'il n'envisageait pas le problème en dehors du cadre du conflit Israelo-Palestinien .

Dans le cadre du droit maritime international et au delà dans le cadre du droit international , il y a bien un " changement d'époque " !

 

 

L'agression de l'OTAN contre le Kossovo en 1999 et sa non-condamnation , pire la reconnaissance d'un changement de frontières obtenu par la force , a définitivement renvoyé aux " poubelles de l'histoire " les accords d'Helsinki sur l'intangibilité des frontières issues de la SGM en Europe .
En 2008 , c'est en se basant sur la  " jurisprudence Kossovo " que la Russie reconnaît l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie apres une guerre avec la Géorgie .

Les affreux " nationalistes Serbes " l'ont d'ailleurs bien compris puisque dans une publication datant de 2007 ils soutennaient l'intangibilité des frontières de la Géorgie et qu'ils le font encore .
De nombreux analystes sont convaincus que d'autres modifications de frontières de la " carte normative " de l'Europe sont à prévoir au cours des prochaines années , y compris par la force .
Pas besoin d'aller bien loin , il suffit de regarder ce qui se passe en Belgique ou le divorce risque de ne pas se faire " à l'amiable " cad sans pertes humaines .

  

En matière de politique internationale , le " bon docteur " Kissinger avait l'habitude de dire :

" Occupation is 90% of the law ! " C'est desormais l'état du droit international aussi bien dans les territoires occupés , Chypre ,  le Kossovo , l'Ossétie du Sud ou l'Abkhazie .

 

En agressant la " Flottille de la Liberté " battant pavillon neutre et ne transportant ni " contrebande de guerre " , ni produit illicites dans les eaux internationales alors que l'action du forçage de blocus n'était pas constituée , c'est une partie de la convention de Montego Bay et du Manuel de San-Remo qui sont desormais " caduques " pour employer une expression célèbre dans la région . Car il est plus que probable qu' au delà des condamnations verbales , Israel s'en tirera comme toujours avec une " grosse réprimande " mais sans autres conséquences comme un embargo commercial maritime [ Je ne parle pas de blocus , Horesco referens , on nous ressortirait le Ghetto de Varsovie !  ] qui serait une sanction minimum à appliquer contre Israel apres les " événements " d'hier .
Ce n'est pas bien sûr la première fois qu' un acte de " piraterie d'état " [ la piraterie sui generis ne concerne que des acteurs privés ] est commis par Israel en Mediterranée , que ce soit de la piraterie maritime ou aérienne d'ailleurs .
Mais comme il n'y a pas eu de pertes humaines c'est passé inapperçu de la même manière que la France n' a pas eu a subir les conséquences de l' " Affaire Ben Bella " ou de l'arraisonnement du " Lidice " durant la guerre d'Algérie .
Israel a réalisé hier l'exploit de ramener le droit maritime international à l'époque des torpillages et des arraisonnements du commerce neutre par la Marine du Kaiser dans les eaux internationales .
*

En retenant des passagers neutres capturés dans les eaux internationales , Israel reprend à son compte la politique du gouvernement Nationaliste Espagnol apres l'arraisonnement du " Mar Cantabrico " .
Il y aura donc , car Israel ne sera pas condamné par le CS de l'ONU , une " jurisprudence Gaza " cad que la prochaine fois qu'un état enverra sa Marine arraisonner un navire battant pavillon neutre dans les eaux internationales et bien la " communauté internationale " devra se taire .

De la même manière , la création d'un tribunal pénal international pour les actes de piraterie qui est une proposition de la diplomatie Russe n' a desormais plus aucune raison d'être !

 Pour paraphraser le geopolitologue Viachestlav Nikonov , desormais pour faire valoir son droit sur la mer un état aura de moins en moins besoin de juristes spécialisés devant les juridictions internationales mais de plus en plus de submersibles , de missiles mer-mer , de corvettes , de frégates ou de torpilles hypervéloces car tel est desormais l'état du droit international maritime : La primauté de l'usage de la force armée .

  *Le 4 février 1915, l’Allemagne déclare les îles britan­niques en état de blocus. Les neutres protestent et, le 19 février, ordre est donné d’épargner les bâtiments américains et italiens : les premiers parce que les Etats-Unis sont trop puissants, les deuxièmes parce que l’on s’efforce d’empêcher l’entrée en guerre de l’Italie aux côtés des alliés. En avril, à la suite de l’émotion provoquée par le torpillage du vapeur hol­landais Katwick, ordre est donné d’épargner tous les navires neutres.

Durant prés de deux ans partisans [ la Marine ]  et adversaires [ le Kaiser ] de la guerre sous-marine à outrance s'opposent .

 Le 1er février 1917 l'Empire allemand annonce qu'il mènera une guerre sous marine sans restrictions dans une large zone navale entourant le Royaume-Uni.

 

 

  " What a red rag is to a bull - the Red Cross is to the Hun "

Rédigé par DanielB

Publié dans #Geopolitique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
<br /> <br /> Hum... Si on pousse la logique plus loin, et si des bateaux russes "s'égarent" dans les iles du Nord du Canada, Moscou pourrait procéder à une rectification des frontières ?<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Finalement, tout le monde va comprendre ce qu'un enfant de quatre ans a déjç compris : ce qui compte, c'est le poing dans la gueule !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Bonjour ,<br /> <br /> <br /> Concernant la situation Russe , je pensais à la Mer Noire ou les autorités Russes peuvent intercepter un navire transportant des armes à destination de la Georgie ou mettre fin manu militari aux<br /> trafics qui s'y livrent . Ces autorités Russes peuvent aussi empêcher en haute mer l'interception par la Garde Côtière Géorgienne du trafic à destination de l'Abkhazie et même à faire des<br /> opérations préventives comme la destruction des moyens maritimes dans les ports Georgiens . Comme l' a souligné Viachestlav Nikonov le 28 aout 2008 , la Russie s'est toujours conformée au droit<br /> international mais si celui évolue vers la primauté de l'usage de la force , la Russie suivra cette évolution pour garantir ses intêrets .<br /> <br /> <br /> Concernant Israel , on est en plein dans la logique du bac à sable : L'impunité accordéee par  la " commuauté internationale "  aux actes répétés de piraterie d'Etat maritime<br /> d'Israel dans la Mediterranée Orientale avec par exemple l'interception de cargos au large de Chypre a conduit Israel à se permettre  ce que l'on a vu . En matière de droit international ,<br /> c'est la " Tolérance Zéro " qui doit être de rigueur .Or en ce qui concerne Israel on en est bien loin ! [ PS : Commentaire censuré sur Le Figaro ] .<br /> <br /> <br /> Tres Cordialement<br /> <br /> <br /> Daniel BESSON<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
T
<br /> <br /> Bonjour Daniel,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Je trouve que cette conception du Droit International a bougé depuis le Kossovo de 1999 et le 11 septembre 2001. Il s'agissait de renverser et d'un, les régimes "génocidaires", et de deux, les<br /> régimes "adémocratiques". Et donc, c'était surtout faire entrer dans le droit international la "morale" ou tout du moins, un modèle imposé. Selon le mythe bien connu, la démocratie ne provoque<br /> pas la guerre. C'est historiquement faux mais il en est ainsi.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Et donc, l'affaire israélienne et ce coup de buttoir au Droit International n'en est que la conséquence finale. Le problème d'une démocratie, c'est qu'il faut convaincre les foules. Il faut de<br /> l'émotion, des raisons "légitimes" d'agir. Attaquer l'Irak et l'Afghanistan pour recomploser le Moyen-Orient, ce n'est pas "vendeur". Mais "libérer" deux pays du joung de la vermine communiste...<br /> Euh... Du pouvoir terrible de la vermine verte islamiste, c'est plus vendeur. D'ailleurs, au passage, n'est-ce pas les Etats-Unis qui armait les islamistes contre toutes formes de communismes ?<br /> Et donc, cette usage de la force a pu donc être légitimé. La fin justifie les moyens. C'est d'autant plus facile pour l'Hyperpuissance. Mais, au fil des années où s'amenuise ce pouvoir, comment<br /> faire quand le retour de bâton arrrivera ? Et il va arriver.<br /> <br /> <br /> L'usage de la force est simple. Tout le monde peut prendre un bâton et taper la petite fille pour avoir son jouet. Par contre, dialoguer et construire une relation en vu d'avoir des enfants avec<br /> la femme, c'est un travail un peu plus sérieux. Cela me fait penser à la comparaison de plus en plus faite entre les troupes françaises (ascendant coloniale dans le bon sens du terme) et l'armée<br /> américaine en Afghanistan. Les premières traversent à pied les villages casque enlevé et dialoguent. Les secondent tirent à la grenade 40mm dans les plaines pour ne pas être approché. Ce que je<br /> veux dire, c'est que transposé aux Etats, le leçon actuelle est peut être que l'usage immodéré de la force est un échec déjà connu. Et donc, ceux qui sont habitué au "Majong", à jouer sur<br /> plusieurs terrains, plusieurs niveaux dans des ensembles complexes sont mieux armés pour affronter un monde multipolaire. Un Droit International fondé sur la force sera contrebalancé et vite<br /> abandonné. Les diplomates iraniens et chinois ont déjà montré leurs talents. Pourquoi donc allait contre un monde qui en arrange beaucoup ? Peut être parce que certains ne peuvent y vivre.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Cordialement,<br /> <br /> <br /> <br /> Thibault Lamidel<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Bonsoir Thibault ,<br /> <br /> <br /> " Un Droit International fondé sur la force sera contrebalancé et vite abandonné."<br /> <br /> <br /> Peut être mais c'est l'évolution négative qui est en cours et les chefs politiques doivent s' y adapter et préparer les états qu'ils gouvernent à cette évolution  . Le contraire serait un<br /> crime de  trahison .<br /> <br /> <br /> Tres Cordialement<br /> <br /> <br /> Daniel BESSON<br /> <br /> <br /> <br />