Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 09:27

L'économiste Jacques Sapir  tient une tribune pour Ria Novosti . Il revient sur le " Florange finning " , la " découpe de Florange " à l'image de la " découpe des ailerons de requins " [ lien ] , que le financier transnational Lakshmi Mittal a entrepris à Florange .

Il souligne qu'avant le choix financier de Mittal , le groupe Russe SEVERSTAL s'était porté candidat pour l' OPA sur ARCELOR . A l'époque les plumitifs , les économistes et les politiques Français s'étaient distingués par leurs déclarations Russophobes  - et Mittalophiles - allant jusqu' à parler d' " argent sale " !

 Il est ainsi fort probable , Jacques Sapir n'évoque pas cette possibilité , que la dernière décision du gouvernement Français sur Florange  ait été motivée par une crainte de voir le groupe SEVERSTAL accéder avec des financements Européens aux technologies UCLOS . [ lien ] et [ lien ]

Mais pour paraphraser Coluche , les hauts-fourneaux de Florange n'émetteront plus de CO2 car ils seront arretés !

 

L'article est particulièrement intéressant car Jacques sapir y parle de politique industrielle en descendant jusqu' à la couche technique , ce qui est la nature même de la sidérurgie ! 

 

Alors qu’il est beaucoup question d’accords économique entre la France et la Russie, les derniers événements à Florange laissent planer un doute sur le sérieux avec lequel le gouvernement français traite ces questions.

Florange restera, et avec raison, dans les mémoires comme l’un des plus grands échecs du début de quinquennat de François Hollande. Les ouvriers se sont sentis trahis et abandonnés. Mais cela a été aussi un mauvais coup porté à la collaboration économique Franco-Russe.

Les négociations entre le gouvernement français et MITTAL au sujet du site de Florange ont accouché  de l’un des plus mauvais accords que l’on puisse imaginer. Il revient à faire confiance au groupe MITTAL pour investir sur une période de 5 ans 180 millions d’Euros (mais dont 127 millions étaient déjà programmés), alors que ce groupe n’a pas exactement bonne réputation sur ce point. La manière dont le groupe MITTAL s’est brutalement désengagé du projet à hautes technologies européen ULCOS, qui devait être mis en œuvre à Florange, prouve que ce groupe n’a nullement l’intention d’investir dans le long terme.

Par ailleurs, si MITTAL s’engage à reclasser les salariés de la « partie chaude » du site de Florange le gouvernement français a très peu obtenu de MITTAL(1), qui va pouvoir continuer de se désengager de son activité de production d’acier pour se désendetter et continuer de se tourner soit vers l’amont (les mines) soit vers l’aval (l’utilisation des métaux).

Il y a avait pourtant une autre solution, représentée par un groupe de repreneurs potentiels de l’ensemble du site, parmi lesquels on comptait le groupe belge Cockerill Maintenance et le groupe russe SEVERSTAL. Une fois encore, un gouvernement français a fait un choix purement financier, au détriment de ceux représentant une logique industrielle. Rappelons qu’en 2006, SEVERSTAL avait cherché à reprendre ARCELOR, pour se voir devancer par MITTAL.

 

La suite sur Ria Novosti : http://fr.rian.ru/tribune/20121215/196922183.html





Partager cet article

Repost 0

commentaires

christian 20/12/2012 22:42


Guy Dollé, le dernier PDG d'Arcelor précise dans Challenges (6 décembre2012) que dés 2003 ils avaint commencé á entrevoire et prévoire la fin de Florange. Donc Severstal n'aurait pas forcément
fait mieux.

DanielB 22/12/2012 03:07



Bonjour ,


Je viens de lire cette intervention et elle concernait en effet tout les " sites intégrés continentaux " du groupe , cad ceux qui ne sont pas de la " sidérurgie sur l'eau " ! ( Dunkerque et
Fos ).Cela semble même une des lignes directrices de sa stratégie : Desinvestissement des sites " continenatux " au profit des sites " maritimes " .  Or Severstal à
Tcherepovets est le modèle même d'un site intégré continental .   Tcherepovets présente tous les défauts structurels cités par M. Guy Dollé http://www.lefigaro.fr/social/2012/09/27/09010-20120927ARTFIG00780-florange-une-disparition-programmee-il-y-a-deja-dix-ans.php


et en particulier celui de nécessiter des ruptures de charge du minerai  et du charbon . Or le site de Tcherepovets  est rentable ! http://www.severstal.com/eng/businesses/russian_steel/steel/chermk/


http://wikimapia.org/139260/OAO-Severstal-Cherepovets-steel-mill


Ce n'est pas par ce que quelqu'un ne sait pas faire quelque chose que les autres sont censés ne pas le savoir faire !


  Ps : C'est un sujet qui m'intéresse d'autant plus qu'une personne que j'ai connu lors d'un voyage en Serbie , aujourd'hui malheureusement décédée , travaillait sur la livraison de charbon
cockéfiable du Kouzbass vers la Chine pour la " sidérurgie sur l'eau " . Le départ de la cargaison devait se faire obligatoirement par train ( Kouzbass ) et se terminer par navire ( Chine ).


Tres Cordialement


Daniel BESSON



Liens