Géographie et Géopolitique : Un blogue Brésilien de plus .

Publié le 14 Octobre 2011

Je continue de vous signaler certains blogues concernant la GP et les RI analysées  par une sensibilité Brésilienne . Aujourd'hui il s'agit du blog Geografia  et Geopolitica dont le rédacteur est Lucas Kerr de Oliveira , Docteur en sciences politiques et professeur de géographie , géopolitique et Relations Internationales .[ lien ] et [ CV sur ce lien ] .

 Si j'ai déja parlé de la blogosphère Défense et GP Brésilienne [ voir les liens à droite ] , il faut aussi signaler l'excellence de la blogosphère GP et géographie dont le blog Geografia e geopolitica est un digne représentant .

Dans son blogue Lucas Kerr de Oliveira développe la notion de " géopolitique des ( télé)communications " avec par exemple un sujet abordé sur Ice Station Zebra sur le maillage internet du Brésil .[ lien vers article ] et [ lien ] . [ voir carte 1 ]

 Les cartes des dorsales internet Brésiliennes fournies dans cet article et que je n'avais pas pu trouver permettent de comprendre le rôle de ces dorsales  dans le contrôle de l'espace de cet état-continent . On notera le " vide internet " de l'état d'Amazonas et de certains états frontaliers , et la raison pour laquelle le gouvernement Brésilien cherche à relier par un " lien physique " constitué par les fibres optiques ces états au " corps " du Brésil .

La fibre optique , bien plus qu'une liaison satellitaire , constitue le moyen idéal  tout comme une ligne à haute-tension ou une route Transamazonienne de relier les périphéries Brésiliennes au centre .

Le rédacteur souligne aussi l'importance pour le Brésil et la maîtrise de son espace des liaisons ferroviaires à grande vitesse , tout comme je l'avais fait pour la Russie avec le Sapsan  et les projets de LGV en Russie . [ lien ] et [ lien ]

Lucas Kerr de Oliveira semble aborder  la coopération Russo-Brésilienne dans le domaine de l'armement [ Mil Mi-35 livrés à la FAB ] et spatiale [ Glonass ] d'un point de vue favorable , comme les analystes Brésiliens qu'il cite , et je ne saurais l'en blâmer ! [ lien ]  

 

Les grands projets infrastructurels Brésiliens sont bien-sûr abordés , et d'un point de vue favorable . Lucas Kerr de Oliveira donne ainsi la parole à des universitaires sur le dossier de l'usine hydroélectrique de Belo-Monte  ce qui démontre , à contrario de ce qu'affirme la propagande Raoniste , qu'une grande partie des clercs Brésiliens soutiennent ce projet . De la même manière on y apprend , mais ça vous le saviez déja en lisant Ice Station Zebra , que " Raoni " n'est en rien représentatif de la communauté Amérindienne Brésilienne et que de nombre de ces communautés soutiennent ce projet [ lien ] et [lien ]  et [ video 2 ]

 

Lucas Kerr de Oliveira donne la parole dans son blogue au député Aldo Rebelo [  PC do B ]  qui a été le rapporteur du nouveau " Code Forestier Brésilien " .[ voir video 1  ]  

Le député Aldo Rebelo s'est déja signalé au Brésil en demandant la publication par l'ABIN de son rapport sur le financement par des entités privées ou publiques étrangères des différentes associations " Brésiliennes " qui s'opposent au projet de barrage de Belo-Monte . [ lien vers article ] .

Ce Code Forestier Brésilien a fait l'objet d'une intense campagne de désinformation par les blogosphères environnementaliste et indigénistes Françaises et Anglo-Saxonnes aux premiers rangs desquels les Raonistes . Bien entendu , aucun de ces articles ne détaille les mesures de ce code car la plupart de leurs auteurs ne parlent , ni ne lisent le Portugais et ont encore moins des notions sur la ruralité Brésilienne ! [ exemple ici   , ici  et ici chez nos amis Raonistes  ]

Comme je l'ai signalé dans une réponse à un commentaire d'un des lecteurs de ISZ , il faut que je me trouve un espace de travail pour rétablir la vérité sur ce dossier , du moins pour les Francophones . C'est aussi l'un des objectifs de ISZ .

 

Enfin , geopolitica e geografia nous propose une " géopolitique en bandes-dessinées " qui se passe de commentaires !

[ palavrao = gros mot ]

 

L'institutrice : " Voyons Manolito , un mot qui commence par un * P * "

La petite fille : " Tu vas voir qu'il va le dire ce gros mot "

Manolito : " Politique "

La petite fille : " Il l' a bien dit ! "

 

 La petite fille lisant un dictionnaire " Démocratie ( du grec demos , peuple et kratos , autorité ) - Gouvernement dans lequel la souveraineté est exercée par le peuple "

  null

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par DanielB

Publié dans #BRICS - IBAS

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
<br /> <br /> In RGS  is another academic who is active on geopolitical issues. He seems to be quite conservative and close to the national defense community. But on the issue of the CODICO<br /> FLORESTAL , he (just like Fregapani) has defended and praised the initiatives of Aldo Rebelo . His name is DENIS LERRER ROSENFIELD (with a PH.D. from an university in France). In the internet is<br /> a commentary by Lerrer Rosenfield in which he defends Aldo Rebelo against the campaign by CIMI (created and lead by roman-catholic bishop Erwin Kraeutler from Koblach/Vorarlberg/Austria). <br /> Lerrer-Rosenfield has also written in one of the major newspapers against the U.S. program FARMS HERE FORESTS THERE (see internet under this title.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> In Brazil, Indians with university education, have produced two documentary films for Brazil's tribal Indians to promote the end of the tradition of INFANTICIDE.  See youtube videos:<br /> SANDRA TERENA BREAKING THE SILENCE  - or  SANDRA TERENA QUEBRANDO O SILENCIO, --and HAKANI LEVEND BEGRAVEN (about the Hakani Suruwaha case).<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Hello Jan,<br /> <br /> <br /> Thank you for all these informations . I'm married since 20 years to a Brazilian woman of Amerindian origins . She was born nera Belem (Muaná - PA ) and lived in Manaus where we met . At that<br /> time i was working on the UHE Balbina dam project as a commissioning engineer . She feels herself as 100% , no 10 000% , Brazilian without rejecting her native heritage . As our family and<br /> relatives represents more or less 60-70 persons living in this region , you can understand that this region is at the heart of our preocupations . NOBODY can deny to the people living there<br />  the right to live as human beings . Amazonia is not a place of leisure for westerners , it's a place where millions of people , " native Brazilians " and others , are living , raising<br /> their children , working and they don't want to be a part of an " human zoo " .<br /> <br /> <br /> Best regards , Abraços , Tres Cordialement<br /> <br /> <br /> Daniel BESSON<br /> <br /> <br /> <br />