Géopolitique des ressources : La libye c'est du pétrole mais aussi de l'eau !

Publié le 3 Mars 2011

La question " géopolitique des ressources " lorsqu'elle est évoquée dans le cadre de Libye fait immédiatement référence au hydrocarbures , gaz et pétrole . Mais la géopolitique des ressources Libyenne c'est aussi celle de la maîtrise des aquifères fossiles du Sahara et la " Grande rivière souterraine " , le plus grand projet infrastructurel Africain de ces dernières décennies mené d'une main de maître par le gouvernement du colonel Kadhafi . Curieusement les " experts " oublient tous cet aspect de la question . Ce dossier de l'eau souligne aussi le caractère Pan-Sahelien et Pan-Saharien que pourraît prendre la crise Libyenne .

La Libye c'est aussi un couloir de projection vers le Tchad via  la " Piste N°5 " dans le Fezzan Libyen

 

Les Afriques avait fait le point du dossier en 2009 .

 

 

Il existe, selon l’UNESCO, 273 aquifères souterrains transfrontaliers dans le monde. 38 se situent en Afrique. Leur exploitation est la source de futures tensions géopolitiques. Dans le cas du Système aquifère du Sahara septentrional (SASS) c’est presque déjà le cas.

 

 

Le cinquième Forum mondial de l’eau, qui s’est tenu à Istanbul en Turquie du 16 au 22 mars 2009, a discuté de la meilleure manière « d’établir des ponts entre les divisions pour l’eau », mais n’a pas proposé de solutions concrètes. En Afrique du Nord, un contentieux existant entre l’Algérie, la Libye et la Tunisie sur la gestion des ressources hydriques communes n’a toujours pas été réglé. Ces trois pays se partagent le Continental intercalaire profond qui est l’un des plus grands systèmes aquifères au monde. Il occupe les formations continentales du crétacé inférieur saharien comme le néocomien et l’albien. Il fait partie de ce que les experts appellent le Système aquifère du Sahara septentrional (SASS) dont la capacité est de 60 000 milliards de mètres cubes. Ce bassin englobe des couches aquifères regroupées en deux réservoirs, le Complexe terminal et le Continental intercalaire, le second étant plus ancien et plus profond que le premier. Selon de récentes études, la nappe du complexe terminal CT est plus exploitée dans les trois pays. La sonnette d’alarme a été tirée en Algérie pour rationaliser cette exploitation. La plus grande surface du SASS se trouve en Algérie avec 700 000 km², suivie de la Libye avec 250 000 m² et de la Tunisie 80 000 m². L’Observatoire du Sahel et du Sahara, organisme international, s’occupe de la supervision scientifique du SASS en s’appuyant sur des modèles mathématiques.

  La suite sur : La rivière artificielle libyenne suscite des craintes

   Great Man-Made River Project - Grid map (BBC)

   Sur l'apect de la géopolitique des hydrocarbures dans le cadre de la question Libyenne , se reporter à :

Petroleum and Empire in North Africa. NATO Invasion of Libya Underway

Rédigé par DanielB

Publié dans #Geopolitique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article