Géopolitique des ressources : Le Brésil va cartographier la plateforme continentale Angolaise .

Publié le 18 Avril 2011

Dans la partie d'échecs qui semble s'être engagée en Afrique entre le BRICS et l' " Occident " pour le contrôle des ressources de ce continent , le Brésil vient d' avancer un pion gagnant et pas des moindres .

Lors du salon LAAD 2011 consacré à la défense et à la sécurité qui se tient actuellement à Rio de Janeiro , le ministre de la défense Brésilien Nelson Jobim et son homologue Angolais Cândido Van Dunnen ont signé un protocole d'accord qui accorde au Brésil la supervision technique de la cartographie de la plateforme continentale Angolaise et de sa délimitation en vue de la soumission du dossier Angolais à la Commission des Nations-Unies sur le Droit de la Mer .

L'accord a été signé jeudi dernier en présence de Marcelio de Castro Pereira président d' EMGEPRON - Empresa Gerencial de Projetos Navais - une entreprise publique Brésilienne dépendant du Ministère de la Défense [  Marinha do Brasil ] .

L'accord prévoit aussi la formation de techniciens Angolais dans les universités Brésiliennes .

Cet accord est perçu au Brésil comme une " formidable opportunité " pour l'entreprise PETROBRAS - bien que les données recueillies doivent être tenues confidentielles - d'augmenter sa présence dans l' off-shore pétrogazier Angolais et ceci au détriment de ses concurrents dont TOTAL .

 

 

 

 

 

 

Rédigé par DanielB

Publié dans #Géopolitique des ressources

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
W
En terme de société d'état en géologie marine, citons coté russe rosgeo, coté français le brgm.
Répondre
V


J'ai posé un texte sur le post et ici:


http://vilistia.eu/


Vous me direz si je me suis pas trompée ?



Répondre
D


Bonjour ,


Non ! Cela cadre parfaitement avec le projet de " détacher " le Sahara de la bande littorale Algérienne  ce qui , rappellons le , fut la position Française jusqu'aux derniers instants des "
accords d' Evian " !


Tres Cordialement


Daniel BESSON