Géopolitique du colonialisme : Le Sahara et l' O.C.R.S.

Publié le 13 Février 2013

Je découvre tout un pan de l'histoire coloniale Française à l'occasion de l'agression en cours au Mali . Un ami universitaire géographe Brésilien , on semble s'intéresser de plus en plus à l'histoire coloniale Française au Brésil  , m' a fait parvenir un lien ou il est question de l' O.C.R.S. Cette abréviation  surgie des tréfonds de l'histoire coloniale Française signifie : Organisation Commune des Régions Sahariennes .

Il prouve en tout état de cause que la " question ethnique " dans les états post-coloniaux a été pensée , mais à l'aune des intérêts économiques du colonisateur .Il est en de même de l'" initiative Pan-Sahel " de l' AFRICOM dont le projet reprend , c'est certainement loin d'être un hasard , les grandes lignes de l'OCRS .

Un autre fait qui est certainement loin d'être un hasard est la prédominance des Sociaux-Démocrates Français  [ S.F.I.O et Rad-soc's ] proches des Sionistes Israéliens dans les structures ayant soutenu la création de l'OCRS et dans son administration : Max Lejeune , Gaston Deferre , Maurice Bourgès-Maunoury , Guy Mollet , ...

  On pourrait même parler du gratin du colonialisme Socialiste des années 50 dont François Hollande est le descendant en ligne directe .

 

J'ai retrouvé sur un page unioniste Bamakienne une description assez concise et intéressante de ce géoconstructivisme .[ lien ]   [ lien ]

La consultation des larticles " Sahara , clé de voute de l'ensemble Eurafricain Français " par Jean-Michel De Lattre dans " Politique étrangère " - Année   1957   lien Volume   22   lien Numéro   4 lien pp. 345-389 et  " L'infrastructure de départ du Sahara et de l'Organisation Commune des Régions Sahariennes (O.C.R.S.) " par Yvan du Jonchay   lien Revue de Géographie de Lyon   lien   Année   1957   lien Volume   32   lien Numéro   32-4   lien pp. 277-292 est également instructive .[ Persée.fr ]

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/polit_0032-342x_1957_num_22_4_6196

 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geoca_0035-113x_1957_num_32_4_2186

 

Ce projet ambitionnait de détacher des espaces territoriaux de l’Algérie, du Soudan Français [ le futur Mali] , du Niger et du Tchad, des zones réputées riches en ressources minières au bénéfice de la puissance coloniale. Le corollaire évident était d’obtenir l’adhésion des populations, de miroiter aux yeux des ethnies blanches, la promesse de ne pas subir le « commandement des anciens esclaves noirs».

En quoi consistait ce projet ? Depuis le début du 20ème  siècle des hommes avertis avaient pressenti que le Sahara, désert et infertile en apparence, pourrait bien devenir un jour, grâce à ses ressources minières, un territoire très riche.

Mr Erik Labonne, ancien résident de France au Maroc avait proposé à son  pays de construire un grand ensemble industriel au Sahara.

En 1952, une mission de l’Assemblée de l’Union Française avait conclu à la nécessité d’y créer un nouveau Territoire d’Outre-Mer [ TOM ]  et dès les premiers jets de pétrole à Edjélé et à Hassi Messaoud - en Algérie ,  le Gouvernement Français de l’époque a déposé à l’Assemblée Nationale, un projet de loi tendant à faire du Sahara, relevant de collectivités territoriales et ministères différents, «un territoire autonome». .[ lien ]   [ lien ]

 

Nota : Ce projet géoconstructiviste transparaît dans une scéne du film " 100 000 dollars au soleil "

null 

nullnull

Rédigé par DanielB

Publié dans #Interventions coloniales en Afrique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
N'importe quoi lol... On sent que le blogeur est arabe...
Répondre