Kouriles: la position du Japon est inadmissible , mais ......(Lavrov)

Publié le 15 Décembre 2009


MOSCOU, 14 décembre - RIA Novosti
La position de Tokyo qualifiant les îles Kouriles de territoires occupés est inadmissible, a déclaré lundi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.[ 1 ]

"Les déclarations du parlement et du gouvernement japonais sur le statut de "nos" îles, les qualifiant de territoires occupés, ne peuvent ne pas provoquer le rejet. Cela est inadmissible. Nous n'accepterons jamais de négocier sur la base de la réécriture des résultats de la Seconde Guerre mondiale, et nous comprenons très bien la position de nos parlementaires", a indiqué M.Lavrov à l'issue d'auditions au Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

Toujours est-il que le chef de la diplomatie russe a espéré que des conclusions adéquates seraient tirées de la situation présente.
Au même moment , le MAE Russe a indiqué que Moscou était disposé à conclure un traité de paix avec Tokyo [ 2 ]

"Quant au traité de paix, notre position est connue, nous sommes prêts à régler ce problème sur la base solide du droit international, qui est notamment fournie par les documents fixant les résultats de la Seconde guerre mondiale" [ Le Révisionnisme Japonais concernant les îles Kouriles , y compris dans les manuels d'histoire ,  est un des élèments clefs mis en avant par la diplomatie Russe [ 7 ] - NDLR ]
M.Lavrov a souligné que les bonnes relations avec le Japon étaient une des priorités de la politique extérieure de la Russie.

"Nous entretenons une étroite coopération avec le Japon concernant divers problèmes au sein du G20, du Forum de coopération Asie-Pacifique (APEC) et en Extrême-Orient. Nous voudrions débarrasser nos relations de vestiges du passé afin de pouvoir développer notre coopération sur la base du plan d'actions russo-japonais", a précisé le ministre russe.

Le dialogue russo-japonais est dans l'impasse, mais cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas le poursuivre, ont déclaré  des experts russes lors d'une conférence de presse le 8 décembre dernier [ 3 ]

L'ancien vice ministre russe des Affaires étrangères, ancien ambassadeur russe au Japon, Alexandre Panov estime que depuis ces dernières années, rien n'a changé la position  japonaise, Tokyo ne faisant que répéter ses exigences.

Un autre ancien vice-ministre russe des Affaires étrangères, Georgui Kounadze, estime lui aussi que "les négociations sont au point mort"

"Depuis les années que nous discutons le problème des Kouriles, le Japon n'a pas su intéresser la Russie au point qu'elle change de position, alors que Moscou, à son tour, n'a pas su non plus intéresser le Japon au point de l'inciter à réfléchir sur l'opportunité de sa position", a déclaré M.Kounadze.

Toutefois, l'expert russe affirme qu'il faut continuer de négocier. "On ne peut pas rayer ce problème de l'ordre du jour. Pour les politiciens Japonais, poser ce problème à la Russie est une question de prestige et de soutien de l'opinion publique, alors que pour Moscou la réponse  génère, elle aussi, un certain soutien de la population russe. Ce n'est pas la peine de se faire des illusions - les positions des gouvernements des deux pays sont largement soutenues par la population", a ajouté l'ancien vice-ministre.

M.Kounadze a évoqué la possibilité de ne pas subordonner le traité de paix au sort des Kouriles du Sud, c'est-à-dire exécuter la déclaration de 1956, tout en léguant le problème des deux autres îles aux générations futures, lorsque les relations entre les deux pays se seront améliorées. Pour cela, la Russie a déjà proposé de conclure deux traités, un traité de paix et un  traité sur la frontière commune.

Il est vrai que, si le Japon rejette toutes les propositions russes et insiste opiniâtrement sur la  restitution de l'ensemble des îles, on pourra difficilement trouver une issue à l'impasse, estiment les experts russes.

La signature du traité de paix entre la Russie et le Japon butte sur la question des Kouriles  du Sud (îles Shikotan, Itouroup, Kounachir et Habomai), que Tokyo considère comme des territoires occupés par la Russie. Moscou estime que les îles sont devenues soviétiques suite à la défaite nippone lors de la Seconde Guerre mondiale et refuse de voir sa souveraineté mise en doute.

Le développement des relations économiques  serait il le moyen de normaliser les relations entre les deux pays ?
 C'est ce qu'estime le président de la Commission des relations internationales du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), Mikhaïl Marguelov.[ 4 ]
"Plus nos systèmes économiques seront entremêlés, plus les liens unissant nos pays seront étroits", a-t-il affirmé.

M.Marguelov est persuadé que le développement des relations économiques bilatérales entraînera la formation d'un lobby projaponais en Russie et d'un lobby prorusse au Japon. [ Curieusement , c'est aussi l'avis d'experts Etasuniens qui souhaitent développer les relations économiques Russo-Japonaises pour * éloigner * la Russie de la Chine [ 8 ]  - NDLR ] .Ces groupes de pression réuniront des "personnes dynamiques prônant une approche pragmatique envers les rapports entre Moscou et Tokyo", estime le parlementaire. Selon lui, il s'agit d'une "approche totalement dépourvue d'émotions ".

Dans le domaine énergetique , le Japon se fournit déja en GNL auprés du gisement de Sakhaline II [ 5 ] et envisage d'investir dans l'arctique Russe , dans le projet de Chtokman plus précisément [ 6 ]

Liens :
[ 1 ]
Kouriles: la position du Japon est inadmissible (Lavrov) - Depêche de Ria Novosti du 14 décembre 2009 .
[ 2 ]
Moscou disposé à conclure un traité de paix avec Tokyo (Lavrov) - Depêche de Ria Novosti du 14 décembre 2009 .
[ 3 ]
Kouriles: le dialogue avec le Japon doit continuer (experts) - Article de Ria Novosti du 8 décembre 2009 .
[ 4 ] Relations Moscou-Tokyo: priorité à l'économie (sénateur russe) - Depêche de Ria Novosti du 14 décembre 2009 .

Articles associés :
[ 5 ]Sakhaline : une nouvelle donne énergétique mondiale
[ 6 ] Feu vert pour Goliat , des Japonais dans la Mer de Barents .
[ 7 ]Kouriles: Moscou condamne la déformation de l'histoire dans les manuels japonais (MID)
[ 8 ]La haine en Heritage.org : Affronter la Russie ( et la Chine ) en Eurasie .

Rédigé par DanielB

Publié dans #Kouriles et Kamtchatka

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article