Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 00:45

 

 Je reviendrais dessus bien sûr après l'avoir vu  !

 

Malheureusement , mais ce n'est sûrement pas un hasard sous la férule des Belkacem-Filippetti-Taubira-Valls et de la coterie des compagnons de la truelle , ce film fait l'objet d'une censure par les principaux réseaux de distribution en France .

A Marseille il n'est ainsi visible que dans UNE SEULE SALLE ! Heureusement en VO car la coterie Chôbiznesque a certainement refusé de s'associer à la diffusion de ce film par peur de représailles sur le fromage des " avances sur recettes " . On pourra , par exemple , comparer la diffusion de " Cristeros " avec " La vie d'Adéle " ! ...

D'ors et déja ce film pose la question de la " passivité  "des chefs politiques de la droite nationale Française au moment de la promulgation de la loi de 1904 par comparaison aux chefs de l'insurrection Mexicaine .

 

‎2h25mn‎‎ - Classification: Tous publics‎‎ - Drame‎
- Distribution: Andy Garcia, Catalina Sandino Moreno, Rubén Blades, Peter O'Toole, Eva Longoria, Oscar Isaac, Nestor Carbonell, Eduardo Verástegui, Patricia Garza, Adrian Alonso, Raúl Adalid

En 1926, au Mexique, le président Calles décrète que la pratique religieuse et notamment le catholicisme est une menace pour l'Etat. Après une période de résistance pacifique, un certain nombre de soulèvements locaux eurent lieu. La révolte à proprement parler commença le 1er janvier 1927, lorsque les paysans prirent le nom de Cristeros — ils disaient en effet combattre au nom du Christ lui-même. Le militaire Enrique Gorostieta, qui reçut pourtant une éducation laïque et servit dans l'armée fédérale du dictateur contre-révolutionnaire Victoriano Huerta, prit la tête du soulèvement. Grâce à son expérience, les Cristeros remportèrent de nombreuses victoires...
Il faut signaler ici que contrairement à ce qu'affirment les plumitifs laîcards et antichrétiens ce film ne donne pas dans la " violence gratuite " pour en faire un  "western de propagande catholique" . Les exactions dépeintes dans le film ( fusillades , " commandos spéciaux de chasse " ou Einsatzgruppen anticléricaux , pendaisons sur des poteaux le long des routes et en grappes sur des arbres , crucifixions... ) sont la théatralisation , bien en dessous de la réalité , de faits historiques réels parfaitement documentés par des " représentants du concert des nations " - la " communauté internationale " de l'époque - et même photographiés !
Au moment où un groupe d'hystrions gôchistes gavé par le contribuable - se prétendant historiens - lance un appel pour le maintien d'une " Place Robespierre  " à Marseille ce film nous renvoie vers " notre guerre Christère " à nous , la Vendée !
Il existe en effet un lien organique entre les massacres orchestrés par les " colonnes infernales " dans l'Ouest de la France ,  les exactions commises par les troupes fédérales Mexicaines , les massacres de populations civiles  juives durant la campagne de Russie .Le concept d'" unités spéciales " de traque et de répression d'une partie de la population est co-substanciel de ces trois massacres : « L’armée fédérale a mené une guerre sans pitié. Elle ne faisait pas de prisonniers, les civils étaient pris comme otages et beaucoup d’entre eux fusillés. La torture fut systématique, on détruisit d’innombrables villages et hameaux » reconnait le général Luis Garfias dans la revue Epoca du 4 janvier 1933 .

Les " veilleuses " Mexicaines , parfois revêtues de leurs splendides robes " ethniques " Ibéro-Amérindiennes , qui s'opposaient pacifiquement à la Loi Calles [ voir photo ci-dessous ] ont ouvert la voie à nos " Veilleurs " en jeans , blousons et baskets !

Un fait peu connu , et occulté quand il est connu , par ceux qui caricaturent cette rébellion populaire et identitaire est le rôle des femmes . Présentes dés les premiers jours avec des " veillées " elle prendront les armes pour fonder un bataillon féminin  , la brigada de santa Joana d’Arc . Le blog Femmes ad hoc  présente de manière approfondie et érudite le rôle des femmes dans ce soulèvement .

     

El martes me fusilan
a las seis de la mañana
Por creer en Dios eterno
Y en la gran Guadalupana.

Me encontraron una estampa
de Jesús en el sombrero;
Por eso me sentenciaron,
porque yo soy un cristero.

Es por eso me fusilan
el martes por la mañana;
Matarán mi cuerpo inútil
pero nunca, nunca mi alma.

Yo les digo a mis verdugos
que quiero me crucifiquen,
Y una vez crucificado
entonces usen sus rifles.

Adiós sierras de Jalisco,
Michoacán y Guanajuato,
Donde combatí al gobierno,
que siempre salio corriendo.

Me agarraron de rodillas
adorando a Jesucristo;
Sabían que no había defensa
en ese santo recinto.

Soy labriego por herencia,
Jalisciense de naciencia;
No tengo más dios que Cristo
porque me dio la existencia.

Con matarme no se acaba
la creencia en Dios eterno.
Muchos quedan en la lucha
y otros que vienen naciendo.

Es por eso me fusilan
el martes por la mañana.

[¡Viva Cristo Rey!]

 

LES VARIÉTÉS

37 Rue Vincent Scotto - 13001 Marseille

VO st Fr  ‎13:45‎  ‎18:00‎  ‎20:55
Signez la pétition :

    L'insurrection touchera toutes les catégories sociales, dans les villes et dans les campagnes.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by DanielB - dans Kulturkampf
commenter cet article

commentaires

Liens