Kulturkampf : L'Iran réglemente les coupes de cheveux masculines .

Publié le 25 Septembre 2010

Sur quoi peut on ne pas critiquer l'Iran ?

La décision prise par le Ministre de la Culture Iranien au début du mois de Juillet lors du festival du Voile Islamique et de la Chasteté de réglementer les coiffures masculines et d'interdire certains styles de coiffure , comme le " mullet " , pour promouvoir des " coiffures islamiques " donne l'occasion aux mediats Occidentaux de lancer une nouvelle campagne de dénigrement contre l'Iran .

Or il n' y a rien d'étonnant aprés tout qu'un état essaye de reglementer ce qu'il peut considérer comme un " impérialisme culturel "  celui de l' " Occident " en l'occurence . Comme je l'ai déja signalé dans ce blogue , que ce soit pour la Russie ou pour le Groenland , l'habillement et la mode peuvent être des marqueurs identitaires et apres tout la coiffure peut - et a été - être aussi un marqueur identitaire .

Si bien sûr dans un blogue consacré en premier lieu à la Russie j'aurais pu prendre l'exemple de Pierre le Grand obligeant ses boyards à se raser la barbe , j'ai préféré prendre deux  exemples plus contemporains pour montrer que l'interdiction d'un type de coiffure ou la promotion d'une autre peut être perçu comme un aspect de la lutte identitaire et en fin de compte n' arien à voir avec l' "Islamisme"  !

Le premier est celui du leader Afro- Americaniste Marcus Garvey  un des fondateurs du mouvement Rastafari  et du Panafricanisme qui lança le solgan  : "  « Don't remove the kinks from your  hair . Remove them from your brain. » en faisant allusion à la mode en vigueur chez les Afro-Americains cherchant à s' Americaniser  de défriser leurs cheveux .

Le deuxième est celui des patriotes Japonais qui luttaient à la fin des années 30 et au début des années 40 contre ce que Karl Haushofer a appellé le transit culturel  Japonais à savoir l'occidentalisation à marche forcée du Japon depuis l'ère du Meiji qui se télescopait avec la culture traditionelle Japonaise .

Un de ces aspects du combat identitaire des nationalistes Japonais a été la lutte contre les permanentes , les  Bobs   et les coiffures garçonnes  adoptées par les mogas  , les "garçonnes Japonaises " . dont la plus célèbre représentante fut l'actrice Takako Irie qui lança la mode des " moga movies " [ Voir video ] .

Cette mode " occidentale " atteindra son sommet durant l'ére Taisho [ 1912 - 1926 ] durant laquelle le Japon a essayé d'adopter les standarts politiques , économiques et culturels Occidentaux .

Tres vite les " mogas " furent assimilées au ... Bolchevisme et considérées comme " dangereuses " pour la société au delà d'être perçues comme des femmes de " petite vertue " .

 Ces coiffures " Occidentales " , et surtout Americaines ,  de mêmes que les revues musicales , les moga movies  , le Jazz et le Charleston furent interdits en 1940 et ce jusqu'en 1945 !

 

 

 

null

null

 

 null

null

 null 

null

Rédigé par DanielB

Publié dans #Kulturkampf

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article