Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 13:08

Le succés des scientifiques Russes au lac Vostok sur le continent Antarctique n'a pas l'heur de plaire à la " communauté scientifique internationale" et plus particulièrement à la petite coterie scientifique Française des questions polaires et de glaciologie qui gravite autour de l'Institut Polaire Français - IPEV , du CEA , du laboratoire de glaciologie du CNRS de Grenoble et de l'association Rocardienne " Le Cercle Polaire ".

Curieusement cette " communauté scientifique " garde le silence quasi-total sur les forages Britanniques et Etasuniens en cours .[ lien ]

 La Russie est ainsi accusée à demi-mots d'être une " puissance polaire sale " pour avoir utilisé du kéroséne comme liquide de forage . [ lien ] , [ Lien ]  et [ lien ]  

L'objectif de cette propagande est bien de déligitimer la présence Russe en Antarctique , tout comme ce fut le cas dans un rapport du Département d'Etat Etasunien qui accusait la Russie de " polluer l'Antactique " en y construisant ...une chapelle Orthodoxe en bois  sur la base de Bellinghausen...

 

 

Les objectifs de la mission Russe au lac Vostok sont travestis : Les scientifiques Russes sont accusés d'avoir voulu faire un " coup mediatique " ou un " coup politique "  alors que cette " communauté scientifique internationale" connaît très bien , et feint de les ignorer de manière publique, les enjeux de telles recherches qui sont liès à la géopolitique des ressources . C'est la découverte de micro-organismes qui pourraient révolutionner la " chimie basse-température " , un marché qui se chiffre à plusieurs dizaines de millards , voir plusieurs centaines de milliards de dollars , de la lessive " qui lave plus blanc que blanc à partir de 30°C " à la synthèse organique  grande consommatrice d'énergie . Les scientifiques Russes envisagent aussi des applications dans le domaine médical , un autre marché de plusieurs dizaines de milliards de dollars .

Les Russes d'ailleurs ne s'en cachent pas comme le montre la " doctrine Antarctique Russe " publiée en novembre 2010 .

« La Terre doit encore abriter de nombreuses niches de vies parallèles qui ont pu évoluer à l'abri du monde et développer des stratégies de survie inédites », déclare ainsi l'un des principaux  contempteurs Français de l'exploit des scientifiques Russes au lac Vostok , le glaciologue Jean-Robert Petit .[ lien ]  

 

 

Le déchainement Russophobe de la " communauté scientifique et d'experts " Française , et plus particulièrement celui de MM Jean Jouzel du CEA [ page FB ] et Jean-Robert Petit du CNRS [ biographie ] , [ lien ] et [ lien ]   , peut tout simplement s'expliquer aussi par le retard que la science Française  va prendre dans ces domaines ... On ne s'étonnera pas non-plus des artricles de la presse Neo-Zelandaise sur ce dossier . [ lien ] 

 

Le Premier-Ministre Russe Vladimir Poutine qui a reçu un échantillon de " l'eau du lac Vostok  "de la part du ministre de l'écologie et des ressources naturelles M. Iouri Troutnev a demandé à ce que les scientifiques Russes qui ont pris part à cette découverte soient décorés .Ils le méritent !

 

 

 

Le succés Russe au lac Vostok , la doctrine Antarctique Russe , " le trépan  et le goupillon " , feront l'objet d'un article dans le prochain numéro de La lettre d'Ice Station Zebra a paraître le 12 février 2012.

 

 

Nota : Vous vous en doutez , mais mon commentaire sur l'article de " Le Point " a été censuré !

 null

 

 

 Les chercheurs russes de la station de Vostok le 5 février, le jour où ils ont atteint le lac sous une couche de 3 769 mètres. 

 

 Flag Russian Antarctica company.svg 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Noela 29/10/2015 19:40

merci pour l'article

jan z. volens 12/02/2012 18:42


In reference to the very diplomatic discussion between you and reader M. Bordeau-Chesnel: If you study the map, you notice a long chain of Britain's islands in the South Atlantic - from Ascencion
in the tropics southwards to the shores of Antartica. I called it "Britain's South Atlantic Empire" - in one of my reader-commentaries after an article in "Foreign Policy": Implications relative
to the 1982 "Law of the Sea" - and the maritime exclusive economic zones, as well as the geopolitical-security implication for nations on both sides of the South Atlantic. The U.S. and Britain
have already some forms of bases on some of the islands. The U.S. 4th Fleet, reconstituted 2008 after disbandment 1946 - stands on the northwest of the South Atlantic, and the U.S. 6th Fleet, now
in the Mediterranean - has been offered to Angola as maritime contingency "security provider". The Germans are also interested to provide military assistance to Angola and
already militarily "assisting" Cabo Verde. And Germans through the "Konrad Adenauer Foundation" in Rio de Janeiro, maintain a continous effort to infiltrate Brazil's military structure to enhance
expansion of NATO into the South Atlantic on behalf of the U.S.. ---Somehow my reader commentary in "Foreign Policy" was picked up and created attention among bloggers in Vietnam, China,
Phillipines - who applied it to the situation in the South China Sea disputes. It even was noted in "Pakistan Defense Forum" and in Venezuela. The point: The South Atlantic, the nations on both
of its shores in South American and West Africa, as well as its southern terminal in Antacrtica - are now a multi-nation  geopolitical battle-field, with the U.S. and its NATO "Partners" on
one side, and the nations of South America and West Africa on the other side.

DanielB 12/02/2012 21:57



Hello Jans ,


Once more time i totally agree with you . This British " String of pearls "in the Atlantic is a maritime and aerial motorway for the access to Antarctica and its riches . It also acts
as a " curtain " between Latin America and Africa which are natural partners , especially now. The Brits also wanted to invade Brazilian possessions like Martin-Vaz in the XIX th century . Now as
Bazil is trying to introduce " area denial " strategies in the South-Atlantic to protect its off-shore oil fields like Pré-sal  , some Atlanticists circles consider this  as a
" threat " to their expeditionary forces and projection forces . I'm very happy to see that South-American states stand now by Argentina on the Malvinas issue , much better than they did in 1982
, even if some Carribean states like Antigua and Barbuda are still reluctant . But when you were and you are still de facto a  British colony , it's difficult to emencipate yourself
from the " master ":O( Like for servile little doggies , you can still see  the shape of the collar on the neck even after it was removed ! Abraços Daniel BESSON



Petit Jean Robert 12/02/2012 08:31


Je ne partage pas votre analyse , mais cela vous annoncez qu'elle n'est pas objective.Mais vous me citez, et vous trompez en me mettant une étiquette de Russophobe.


 Si vous étiez quelque peut honnête, vous vous seriez demandé vous pourquoi depuis tant d'années  je continue encore de collaborer  avec les Russes, monter des projets, former des
étudiants  en co-tutelle.. oui des jeunes . ?


La franchise fait partie des valeurs humaines qu'echangent des amis et dans lesquelles ils se reconnaissent.


Jamais un blog ne permettra de dire les vérités droit dans les yeux comme on peut  le faire face à face. Alors au diable votre esprit pervers et dévoyé. Nous ne partageons pas les mêmes
valeurs. 


 


 

DanielB 12/02/2012 14:08



Bonjour ,


Je vous remercie pour votre réponse que j'espérais . En effet , comme le dit si bien M.Bordeau-Chesnel " Nous ne partageons pas les mêmes valeurs ". Je doute quand à vos veritables motifs pour
discréditer de manière si basse ceux avec qui vous avez travaillé sur ce projet . J'espère au moins  qu' au nom de la franchise que vous revendiquez , vous leur avez envoyé des extraits de
vos prises de position ! Soit vous êtes un préservationniste sincère , et dans ce cas comme tous les " Khmers Verts "  ces propos sont à mettre sur le compte de votre engagement ( sincère )
, soit vous feignez d'ignorer ce qu'un spécialiste comme vous se doit de savoir . Je pense que dans votre entrevue à " Les Echos " vous étiez parfaitement conscient de l'enjeu
économique de ces " créatures de l'extrême " , de même vous ne devez pas ignorer la doctrine Antarctique Russe publièe en novembre 2010 ( Une partie a été traduite en Français ) http://government.ru/gov/results/12869/qui précise que l'exploration de l'Antarctique pourrait avoir d'immenses retombées en termes économiques . Je
pense que comme la plupart de vos confrères " Occidentaux " vous maniez l'hypocrisie en cachant derrière la " preservation " l'idée de thésauriser des ressources potentielles pour les sociètés
Occidentales et d'empêcher  l'accés de ces ressources aux " emergents "  . La plupart des analystes Latino-Americains ( Bresiliens , Argentins , Chiliens ) ,  Russes et
Chinois sont plus francs : La lutte pour les ressources ( hydrocarbures , minerales , halieutiques , biologiques ) et même l'eau douce de l'Atlantique-Sud et de l'Antarctique a commencé et ces
pays veulent aussi  " leur part du gateau " de la même manière que les beati possedientis Français , Anglais , Norvégiens, Etasuniens ...  ! Nous ne sommes peut-ête pas des " amis"
, mais je sais aussi être franc et transcrire la franchise de mes amis Latino-Americains et Russes ! A titre d'info , je vous livre cette analyse du 8 février 2012 de Gabriel de Paula du Centro
Argentino de Estudios Internacionales : http://www.abc.es/agencias/noticia.asp?noticia=1099812 


Je pense qu'en tant que spécialistes des questions polaires vous ne devez pas  ignorer les thèses de la géopolitologue Brésilienne ( théorie de la defrontaçao )  , aujourd'hui
décédée , Therezinha de Castro sur l'Antarctique ! Je vous invite enfin à lire la position du MD Brésilien Celso Amorim concernant l'Atlantique-Sud , cad aussi l'Antarctique , dans la dernière
livraison de la Revue de la Défense Nationale . http://www.defnat.com/site_fr/sommaires/sommaire-detail.php?cid_revue=759#9069


Vous parlez de " collaboration avec les Russes . Je pense que celle-ci n'est motivée que par   l 'idée d'usufrir de leurs compétances afin de , le moment voulu , les laisser sur la
touche ! Certains analystes Russes en sont d'ailleurs conscients et remettent en cause l'idée de partager l'expérience de la Russie dans des domaines aussi variès que le spatial , l'aéronautique
( exemple du Tu-144 et des ékranoplanes avec Boeing ) et la recherche polaire ! Dans ce dernier domaine et aprés vos déclarations , ils seront au moins " vaccinés " !


Cordialement


Daniel BESSON


 



jan z. volens 12/02/2012 07:57


This is off-theme: The U.S. historian-writer-journalist Colin Woodard, has written a book titled "American Nations" (2011) - which explains the mystery of political and social thinking of U.S.
Americans and Canadians, according to regional history: Woodard holds, that the political and social ideologies were implanted by the original waves of settlers in the 17th and 18th century - up
to 1830 - those ideologies  were adopted by subsequent waves of immigrants during their process of their integration. He examines the influence of the Puritans in New England, the Dutch in
New York, the English colonial investors in Delaware and Virginia, the second sons of britisch sugarplanters from Barbados in the South, the Quakers and German protestants in
Pennsylvania, the Scotch-Irish in the Appalachian region, the North Mexicans in the Southwest, the French in Eastern Canada and New Orleans - and how their  different political and social
ideologies acted and still act on the political, social and geopolitical  events in and from the USA. This book should be read by everybody who analyses the global geopolitical
influence of the USA.

DanielB 12/02/2012 14:15



Hello Jans ,


Once more , THANK YOU VERY MUCH for your references .


Sincerely Yours


Daniel BESSON



Liens