Le Vatican , l'Europe et le Reich . Annie- Lacroix Riz à Marseille .

Publié le 30 Octobre 2010

Voilà ! Je reviens de la présentation de la nouvelle édition du livre d'Annie Lacroix-Riz à la librairie L'odeur du Temps à Marseille  : Le Vatican , l'Europe et le Reich .

La première chose à signaler c'est qu'une conférence ou la promotion d'un ouvrage par Annie c'est un voyage . Des le début on se cale dans sa chaise et on part pour un voyage dans le temps et dans l'espace car cette universitaire est aussi une formidable " bête de scéne " :  Un exemple pour tous les enseignants quand à la manière de captiver un public . Si de temps en temps on échange à voix basse quelques propos avec son voisin , c'est par ce que l'évocation d'un thème , la destruction des archives  ou la mainmise sur le pétrole Irakien en 1941 , fait " TILT " dans votre tête .

Ce sont des anedoctes innoubliables comme la manière dont elle a réussi à prouver la complicité Française dans le vol des réserves d'or de la banque de Belgique en 1940 en allant consulter les archives de la Monnaie de Prusse qui fondit les lingots livrés par la Banque de France à la Reichsbank .

C'est aussi la manière enjouée dont elle nous décrit l'arrestation du nonce apostolique nu comme un ver dans le Bois de Boulogne à la fin des années 20 et comment il fut reconnu par le prefêt Chiappe .

Au delà de ces anecdotes il reste le travail de fond de l'universitaire , cad l'influence du Vatican sur les Relations Internationales en Europe de la période qui couvre le début de la Première Guerre Mondiale aux débuts de la Guerre Froide avec un thème récurrent : Comment aprés avoir parié sur le II éme Reich Allemand et l'avoir soutenu durant toute la Première Guerre Mondiale y compris en formulant des propositions de paix favorables aux Empires Centraux , le Vatican favorise la prise de pouvoir des Nazis pour enfin accompagner les élites Européennes pro-Allemandes dans leur conversion de la Pax Germanica à la Pax Americana et ce dés l'automne 1941 - les archives le prouvent - ou les analystes Vaticans [ Qu'Annie qualifie des meilleurs du monde !] constatent que les opérations militaires Allemandes en URSS ne suivent plus la planification initiale et que la défaite - cela prendra du temps - de l'Allemagne Nazie est inéluctable , fin précipitée par l'entrée en guerre des Etats-Unis déja évoquée au Vatican .

On rejoint l'histoire contemporaine puisqu'  Annie nous livre ses dernières pistes de recherches :Le rôle de cet axe Romano-Allemand dans la destruction de la Yougoslavie .

Une thèse que j'ai deja écouté chez mes amis Serbes lors de mon voyage à Belgrade l'année dernière .

Lorsque l'on lit le livre on consate que cette politique " Yougophobe " du Vatican n'est que la mutation de sa politique Serbophobe qui prend naissance au milieu du XIX éme siècle . Une politique marquée par l'opposition bec et ongles de la Curie à la création de l'état Yougoslave en 1919 .

Elle travaille aussi sur les réseaux " stay-behind " mis en place par l'OTAN en Europe , leur constitution avec les exfiltrés puis " reinfiltrés " de l'Allemagne Nazie du " Réseau Odessa " auquel le Vatican a contribué notamment au travers du Croate Ante Pavelić .

La thése d'Annie est que ces réseaux n'étaient pas destinés comme le prétend l'historiographie officielle à servir de forces de résistance et de sabotage dans le cadre d' une éventuelle invasion des forces du Pacte de Varsovie mais bien d'un instrument de coercition politique opérationnel - et " admis au service actif "  en Grêce - au service de la Pax Americana .

 

Vous l'aurez compris ce livre d'histoire est aussi un formidable livre de géopolitique !

En effet je n'ai pas pu résister à la tentation de lire les 50 premières pages de ce livre qu'elle m' a si gentiment dédicacé pour constater effectivement que c'est un livre de géopolitique si on prend pour définition de celle-ci l'étude des luttes d'influences pour le contrôle des peuples et des populations .

C'est confirmé par l'introduction  ou l'auteur prend le parti de traiter la question de l'histoire du Vatican non pas comme relevant de l' histoire religieuse mais du Vatican considéré en temps qu'entité étatique , une institution politique Italienne selon ses propres termes dont elle veut éclairer la stratégie Européenne durant cette période cruciale .

Apres avoir montré comment le Vatican a soutenu les ambitions des Empires Centraux contre la Serbie , l'Empire Russe et la France , Annie décrit les pièges des propositions de paix Vaticanes de 1917 et comment celles-ci s'inscrivent dans le cadre des " buts de guerre " des Empires Centraux et même comment ceux-ci sont coordonnés avec les opérations militaires .

Le chapître qui suit - De la défaite des Empires Centraux à la Paix de Versailles - évoque le partage de l'Europe aprés la première guerre mondiale et la naissance de cet axe Germano-Américain soutenu par le Vatican qui s'attachera à priver la France du juste usufruit de sa victoire militaire . Cette politique se poursuivra aprés la Guerre en Orient ou le Vatican tente de récupérer à son profit les " Capitulations " et les "Echelles du Levant " d'un Empire Ottoman demembré tout en oeuvrant contre la France  en Syrie .

  La Russie - que ce soit celle des Tsars ou l'URSS - ennemie héreditaire et historique du Vatican à l'Est comme la Serbie est aussi évoquée avec la description de la politique de " contrôle de la Russie par les périphéries [ Baltique et Ukraine ] " , une stratégie qui nous ramène vers le " Drang nach Osten " de l'OTAN .

 

 Bien sûr - inutile de le préciser avec Annie - l'ensemble des thèses développées dans ce livre s'appuie sur une imposante documentation à base d'archives parfaitement référencées .

 

Je termine cet article par une reflexion entammée au travers de la question d'un des auditeurs de cette soirée : Les dénonciations de pédophilie à l'encontre de certains dignitaires Catholiques par certains états ont ils une signification (géo-)politique ?

Annie Lacroix-Riz intarissable nous cite - le sourire en coin - les procés en pédophilie intentés par le Reich Nazi en 1937-38 à l'encontre de certains prêtres Catholiques Allemands dans le but de réorienter la politique Romaine vis à vis de l'Allemagne .

Procés suspendus aussitôt apres que le Vatican eut déféré aux desiderata de la Wilhelmstrasse .

L'histoire nous permet bien de comprendre le présent et cette allusion d'Annie à un précédent historique devrait inciter les analystes à la reflexion beaucoup plus qu'ils ne le font lorsque ce sujet d'actualité est évoqué .

 

 Je vous incite à vous procurer le livre d'Annie Lacroix-Riz et je vais vite dévorer les 50 pages suivantes !

   

" Vive l'histoire critique et indépendante de l'Eglise comme du reste ! "

 

 

Annie Lacroix-Riz interviendra demain samedi 30 octobre à la bibliothèque de l'Alcazar sur l'assassinat du roi Alexandre 1er de Yougoslavie et de Louis Barthou .

 

 

 

Première partie : De la Première Guerre mondiale à Versailles
1. Le Vatican dans la Première Guerre mondiale : la carte des Empires centraux
2. De la défaite des Empires centraux à la Paix de Versailles (1918-1920)

Deuxième partie : 1. Le Vatican dans l’entre-deux-guerres : du soutien des révisionnistes à celui de l’axe
A. De années 1920 à 1933
3. Les relations avec l’Italie : « conciliazione » et contradictions balkaniques
4. L’alliance avec la sphère germanique : des aspects intérieurs à l’usage extérieur (1920-1933)
5. La lutte contre la France : vers la reconstitution du Reich à l’Ouest (1920-1932)
6. Voies et moyens de l’expansion allemande à l’Est (1920-1932)

Deuxième partie : 2. De 1933 à la guerre : le Vatican vers l’Axe
B. De 1933 à la guerre
7. Les relations avec le Reich hitlérien (1933-1939)
8. Vers le Grand Reich et la condamnation des ambitions européennes de l’Italie (1933-février 1939)
9. La tactique contre la reconstitution de l’Entente (1933-1939)

Troisième partie : De la Guerre mondiale à la guerre froide
10. Le Vatican dans la Deuxième Guerre mondiale
11. Le Vatican et la réorganisation européenne de 1945 à la guerre froide : la lutte contre Potsdam après Versailles

Rédigé par DanielB

Publié dans #La bibliothèque

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
Enfin, vu les archives qu'elle utilise dans son Choix de la défaite, notamment les écrits d'ultra-collabos, je doute de l'objectivité et du sérieux du bouquin.
Répondre
J
<br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> <br /> J'avais commencé à lire il y a quelques mois le livre. Quelques remarques :<br /> <br /> <br /> - une documentation monumentale, de ce point de vue, elle écrase de très loin d'autres livres d'histoires d'historiens français.<br /> <br /> <br /> - une formulation des phrases qui demande, pour être comprise, comme configuration recommandée un cerveau, avec i9 QuadriCore 3.8 GHz et 4 Go de mémoire vive.<br /> <br /> <br /> - un défaut déjà signalé à son sujet : le manque de recul par rapport aux informations (mais qui fondamentalement change très très peu la thèse globale, donc défaut mineur). Par exemple, lorsque<br /> sur queqlues lignes, elle met en avant l'alliance entre le clergé orthodoxe et le PCUS en 1925 parce qu'ils ont signé un  papier ensemble, elle fait comme si les deux parties étaient sur un<br /> pied d'égalité. Je veux bien croire que les relations entre les deux parties n'étaient pas si manichéennes, m'enfin, l'EO était sous coercition par rapport au PCUS.<br /> <br /> <br /> Comme je disais, ce défaut dans ce contexte ne change pas grand chose, vu qu'au moment critique de la SGM, on peut considérer comme tout-à-fait vrai la collaboration de l'EO avec l'URSS.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Bonjour ,<br /> <br /> <br /> Vous evoquez l'alliance entre le PCUS et le clegé Orthodoxe .Voici un livre interessant sur le sujet<br /> :http://books.google.fr/books?id=rqQYtmcYUyIC&printsec=frontcover&dq=Stalin's+Holy+war&source=bl&ots=wXsCWE3M4B&sig=ttq1n-gFVXYIZ6z6mMLNbPmFYjc&hl=fr&ei=aqPQTJOZEYzg4AalyJXeBg&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CB0Q6AEwAA#v=onepage&q&f=false<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Je viens d'autre part de trouver dans un vide grenier d'une assoiciation Diocesaine du Var un : L'Eglise et la nation en URSS de Paul B. Anderson datant de 1946 que je n'ai pas encore lu .<br /> Concernant le live d'Annie j'en suis à la phase post PGM avec les tentatives du Vatican de s'immiscer dans les negociations de Paix .<br /> <br /> <br /> Il y aura la diffusion de l'internvention d'Annie demain sur " Radio Galere "<br /> <br /> <br /> Tres Cordialement<br /> <br /> <br /> Daniel BESSON<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />