Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 09:30

 

Les opérations militaires Françaises en Côte d'Ivoire , en Libye et au Mali signent le retour des projets de colonisation globale de l'Afrique .

 Il convient donc de décrypter ces projets géopolitiques : La guerre du Mali ce n'est pas une

" guerre pour l'Uranium " mais une " guerre pour l'Uranium et l'évacuation de l'Uranium" .

 Ces projets colonialistes ont été stoppés par les indépendances des années 50-60 mais ils redeviennent d'actualité .

 L'extrait suivant est tiré de " Droit dans le mur " - Essais sur l'exception Française de Jacques Delay et est conscaré au Mediterranée-Niger .

 

Comme le souligne Michel Foucher ,directeur des études à IHEDN , dans le spécial " l'Histoire " conscaré à la géopolitique du Sahara * : La maîtrise des flux ( qui permettent d'exporter les richesses du sous-sol ) et des points de passage obligés importe plus au Sahara que celle des surfaces .

 

C’est en 1873 que Soleillet ramenait la conviction qu’une voie ferrée reliant Alger à El Goléa pourrait être réalisée. Premier tronçon d’une ligne continue entre l’AFN et le Soudan. L’ingénieur Duponcel, de retour de mission, publiait en 1878 la première étude détaillée sur le Transsaharien et ralliait Mr Freycinet, ministre des Travaux publics, à ses conclusions. Dès lors, les Pouvoirs publics prenant position, l’extension de l’idée à des couches plus larges de l’opinion était assurée.

En 1879, trois missions sont envoyées sur les lieux : Pouyanne, Choisy, Flatters [2] .

La querelle des tracés s’engage. Elle ne s’éteindra que cinquante ans plus tard.

 

De 1879 à 1890, l’opinion publique ne cessera d’être alertée par les massacres impunis de nombreuses expéditions scientifiques. À l’issue d’une campagne foudroyante,  

Brazza atteint cependant le Niger en 1883. Le Sahara, hostile à la pénétration directe, se laisse contourner, absorber progressivement dans un vaste ensemble de territoires africains.

 

 

Coup sur coup, en 1890 et en 1891, le Prince d’Aremberg et l’économiste Leroy-Beaulieu fondent le « Comité de l’Afrique Française »  et la « Société d’Etudes d’une voie ferrée Biskra-Ouargla et prolongements ».  

     

 Cette date historique situe le début d’une controverse purement économique qui mettra en présence jusqu’en 1929, les avantages respectifs du rail, de la piste, de la route aérienne et de la voie maritime. L’automobile ni l’avion n’étaient alors suffisamment fiables pour affronter les 2 000 kilomètres d’aventure qui séparaient Biskra, porte du Sud, de Tombouctou, point de mire semi-séculaire des explorateurs africains. Ces échecs répétés joints aux arguments d’ordre économique qui seront plus tard mis en musique, renforcent la position des partisans du rail. En 1913, Berthelot fonde la « Société d’Etudes du Transsaharien ».

Trois missions, Maitre-Devallon, Nieger, Cortier qui pour la première fois reconnaît la piste caravanière entre le Touat et Tombouctou, relèvent avec précision les tracés Oriental et Occidental

   ...

L’idée du Transsaharien se prêtait opportunément aux circonstances. Ressurgie des dossiers poussiéreux où la IIIe République l’avait enfouie, elle vint à point nommé alimenter une fierté nationale que l’Etat français avait à coeur de ranimer. Comme on le voit, cette grande affaire ne manquait pas de mobiles. Les interminables palabres de ses promoteurs s’étant tus, et alors que la France ne disposait plus que de moyens de fortune, elle déboucha en peu de temps sur le décret du 21 avril 1941  par lequel était créée la Compagnie du « Chemin de fer Méditerranée Niger » connue par la suite sous le nom de MN. À partir de là, les choses furent menées tambour battant : le premier tronçon Bou-Arfa/Colomb-Béchar inauguré le 8 décembre 1941 et le premier train Oujda-Kénadza mis en circulation fin janvier 1942. Le rêve allait donc se réaliser.

 

 ...

Mais le plus dur restait à faire. Il fallut cinq longues années pour venir à bout de l’étude du tracé Colomb-Béchar-Gao ainsi que de la conception des prototypes d’un matériel roulant adapté au Sahara.

 ...

  

 

L’étude du tracé réalisée, la faisabilité technique prouvée et la rentabilité de l’entreprise démontrée [2], c’est l’intérêt stratégique qu’il fallait démontrer. Il emporta la décision de l’Assemblée Nationale qui vota le budget de construction en 1952. Le projet qui à l’origine ne visait qu’à relier l’AFN et l’Afrique noire, puis à rehausser l’image de la France meurtrie, s’était considérablement amplifié entre-temps pour l’artère nourricière d’un immense territoire appelé à devenir ce qu’on dénommera la Zone stratégique n° 1 . Ce qui revenait à mettre en place l’épine dorsale d’un ensemble d’activités industrielles à partir des vastes ressources vivrières (huiles, viande) et minières (uranium, charbon, tungstène, or, cuivre, plomb, [3] zinc, fer, manganèse, etc.) qu’on avait mises à jour de part et d’autre du tracé. Tirant la leçon de notre capitulation de 1940, le pouvoir politique avait été séduit, dans l’hypothèse d’une nouvelle invasion de la Métropole, par l’idée d’une position de repli [4]  

articulée sur la voie ferrée transsaharienne. Nous étions en pleine guerre froide et l’Afrique du Nord ne bougeait pas encore. La réalisation de ce projet grandiose fut confiée au Résident Général du Maroc, Erik Labonne...

 

 

 

null

Coffret JOUEF Autorail Transsaharien Alger-Tombouctounull

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jan z. 02/02/2013 07:21


Somehow - the operation against the insurgents in Mali - seems also a "window of opportunity" for U.S. & Britain & France - to diminish the "independence" of Algeria.  Feb. 2.13
New York Times: "In nurtuting warlords Algeria....", explain the "influence" Algeria had and used in Mali and Sahara for its own strategic independence. + Feb.2.13 "China Daily": "Britain and
Algeria reach security...": Cameron and MI6 director John Sawyer have already visited and concluded an "intelligence cooperation agreement" Britain=Algeria. This all means: U.S.-Britain-France -
waited for the opportunity to push the influence of Algeria from the Sahara. The loser in the Mali intervention is Algeria - the strongest remaining independent Arab nation...

DanielB 02/02/2013 10:24



Hello Jan ,


Responding to your 2 comments : The " Sahara " itself was given to Algeria by French negotiators during the last weeks of the Evian agreements of 1962 which ended the Algerian war.It's obvious
that Algeria has its own geopolitical agenda in Africa and even in latin-America  as you wrote .  I's also obvious that Algeria is the next target of the NATO agenda in Africa . The
Algerian issue is still a key issue for a great part of the French military which has not acknowleged it's retreat from Algeria in 1962 . There is also a " neo-colonial mentality " among the top
brass of the French military even among persons who weren't born at that time . Colonel Michel Goya is this kind of person who only refers in his analysis to the French intervention against
 Ghadaffi in Chad in the 70-80's . This part of the French military can be compared to a" French neo-colonial Linha-Dura " whose target is to destruct the Algerian FLN state .


There are links between the Algerian " deep state " and the former GSPC and " AQMI " . During the war in A-stan , Soviet " deep state " ( SVR and GRU ) asked the Algerian " deep state " to gather
intelligence on the recruits of the " freedom fighters " © in North-Africa . This was made without the political agreement of the FLN chiefs . Some Algerians infiltrated the Mujahideens in A-stan
and gave informations to the Soviet services throught the Algerian services . 


After the war and the collapse of the SU they were " orphans " and  then were among the elite forces of the 90's islamist insurgency in Algeria . The remaining survivors joined the GSPC
but the " links " of the A-stan era were not totally broken with the Algerian " deep state " . I also agree with you with the fact that  Mali is a " good opportunity " to encircle Algeria
and push back to the north its sphere of influence . According to Mehdi Taje an atlanticist but rather honnest analyst , some fractions of the Algerain military are trying to " trap " France in
the region by providing a safe place for the " islamists "in  Algeria  :


http://www.lindependant.fr/2013/02/02/sahel-les-francais-ne-s-en-sortiront-qu-en-s-appuyant-sur-les-touaregs,1723912.php


 


 


Abraços


 


Daniel BESSON


 



jan z. 31/01/2013 03:48


Where does Algeria fit into the contemporary scenario in the Mediterranean-North Africa-Musllim-Arab world ?  When Bolivia nationalized foreign oil& gas, the Algerians immediately
sent engineers to help the Bolivians. The same assistance may have occured from Algeria during the oil strike in Venezuela 2002. Also - Algeria is one of Russia's most important long term arms
customer. Also there had been hints, that Algeria has been purposely "opaquely" involved with several of the "movements" in the Sahara-Sahel. There  seem to exist some very discreet
relations between Brazil and Algeria - the common interest propably would be each nation's interest to remain "independent" and reject being forced to become a formal NATO "security
partner".  Thus, what may be the role/interest/position of Algeria ???

vilistia 31/01/2013 01:16


Non à la privatisation du domaine public par la Bibliothèque
nationale de France !


http://www.mleray.info/article-non-a-la-privatisation-du-domaine-public-par-la-bibliotheque-nationale-de-france-114898134.html

DanielB 02/02/2013 10:25



Bonjour ,


Merci ! C'est en effet un véritable scandale .


 


Tres Cordialement


Daniel BESSON



vilistia 30/01/2013 21:46


J'ai oublié ceci dans l'axe après le Tchad , le Soudan...


 Mali colonisation - Il faut rajouter ceci - le Soudan très riche meilleures terres d'Afrique


Il faut rajouter ceci toujours dans la ligne droite et c’est pour cette raison que l’Egypte est arttaquée durement actuellement suite à ceci :


http://www.vilistia.info/mali-vilistia-pepe-la-colonisation-hypocrite-du-bobo-68-citoyen-du-mon-a67641311


 


On reprend la carte : mali.fr.ms/ ?page_id=171


"Le projet « Passage africain » clef de voûte d’une renaissance africaine"
http://stationzebra.net/?p=11003

vilistia 30/01/2013 20:47


« Islam Otan » = Islamisme et Etats-Unis, une alliance contre l’Europe ?


http://mali.fr.ms/?s=Islamisme+et+Etats-Unis%2C+une+alliance+contre+l%E2%80%99Europe+%3F

Liens