Libye : Par la force des baïonnettes de l'étranger .

Publié le 31 Mars 2011

Comme je l'ai écrit , je me refuse à faire tout commentaire sur l'aspect "militaro-militaire" des opérations en cours en Libye mais aujourd'hui je ferais une exception .

Voici ce que j'ai pu relever dans la presse :

 L'armée restée fidèle au dirigeant libyen a, dans un premier temps, tendu une embuscade à un convoi hétéroclite de pick-up et de voitures particulières rebelles devant Syrte avant de les déborder dans le désert à l'occasion d'une manoeuvre demandant la sorte de discipline
qui fait entièrement défaut aux insurgés.

Les localités de Nofilia, Bin Djaouad et Ras Lanouf sont ainsi rapidement tombées l'une après l'autre dans le cadre de la contre-offensive éclair de l'armée de Mouammar Kadhafi.

Les rebelles n'ont apparemment pas essayé de tenir à Brega, la ville située après Ras Lanouf, et ont poursuivi en direction d'Ajdabiah où certains d'entre eux se sont regroupés. Des dizaines de pick-up équipés de mitrailleuses se tiennent à la sortie ouest de cette ville où la confusion paraît grande.

Interrogé sur ce qui se passe, un insurgé répond: "On ne sait pas. Ils disent qu'un groupe de partisans de Kadhafi est peut-être en train d'arriver en provenance du Sud."

Cela voudrait dire un autre mouvement latéral important à travers les immensités désertiques."  [ Il s'agit des tactiques de Rommel pour contourner les défenses Britanniques - NDLR ]

  null

A ceci s'ajoute la perte de Ras Lanouf par les dits " insurgés " qui , n'ayant pas lu Pierrette et le pot au lait , comptaient exporter à partir de ce port du pétrole dés la fin de cette semaine  !

 

Ceci m'amène aux constatations suivantes :

- Les " insurgés " sont incapable de tenir les villes " libérées  "tout simplement par ce qu'ils n' y bénéficient pas d'un soutien populaire .

 

- L'appui aérien , le " Shock and awe " , des Chevaliers du ciel Sarkozyens et de leurs Rafales  montre ses limites , y compris dans le désert ! C'est " à terre " que se réglera la guerre civile Lybienne .

 

- Compte tenu des capacités trés limités des " insurgés " dans l'art de la guerre , cela passera donc nécessairement par une intervention terrestre " Occidentale "que ce soit sous forme d'instructeurs ou dans une participation directe aux combats . Il est en effet peu probable qu'une livraison d'armes suffise : Comme le souligne le correspondant de vesti.ru Andreï Baranov les munitions s'épuisent très vite dans les mains des insurgés qui passent leur temps à tirer en l'air !

 

- Cette implication plus grande de l' " Occident " , ou une intervention Egyptienne , feront que le futur pouvoir Libyen n'aura qu' UNE SEULE légitimité : Celle de la force des baïonnettes de l'étranger ! Il ne bénéficie d'aucun consensus populaire sur le littoral du Golfe de Syrte et dans la partie Occidentale de la Libye et il n'aura pas la légitimité que procure une victoire  militaire comme ce fut le cas lors de la Guerre de Sécession ou de la Guerre d'Espagne .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par DanielB

Publié dans #Defense

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A


http://krig42.livejournal.com/244627.html 



Répondre