Mythes : Et si l'Iran ne voulait que devenir une puissance multi-maritime ?

Publié le 27 Mai 2010

On a tendance à analyser la politique extérieure Iranienne qu'à l'aune de ses prétendues visées agressives contre Israel . Essayons d'oublier ce " petit pays " [ Je sais c'est TRES difficile mais essayons ! ]  un instant pour analyser les développements de la politique extérieure  Iranienne sous un aspect plus géopolitique .

 

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad se rendra en Géorgie a annoncé le 21 mai dernier l'agence News Georgia citant le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast, qui effectuait une visite à Tbilissi au sein d'une délégation de journalistes iraniens .

Le ministre iranien de Affaires étrangères Manouchehr Mottaki est attendu en Géorgie en juin prochain. Ensuite une réunion de la commission intergouvernementale irano-géorgienne se tiendra en Iran avec la participation du premier ministre géorgien  Nika Guilaouri, a indiqué Ramin Mehmanparast.[ 1 ]

 

La Géorgie permettera donc à l'Iran d'avoir , via l'Arménie , un débouché maritime sur la Mer Noire particulièrement pour les exportations énergetiques Iraniennes .[ 4 ]

 

L'Iran est baigné par trois espaces maritimes  :

- Le Golfe Persique

- La Mer Caspienne

- La Mer d'Oman et au delà l'Océan Indien .

 

Deux des ces espaces  ne permettent pas une réelle projection de l'Iran puisque la Mer Caspienne est une mer fermée et le Golfe Persique n'est qu'en partie controlé par l'Iran .

 [ Il faut ici d'ailleurs réfuter ce mythe du " blocage " du détroit d'Ormuz par l'Iran alors que ce détroit d'Ormuz est la pierre angulaire des stratégies visdant à asphyxier l'Iran par un blocus maritime ]

Le soutien au Hezbollah au Liban et au Hamas dans la bande de Gaza pourraient s'interpréter au delà de l' " anti-Israélisme primaire "  comme  un moyen pour l'Iran de se projeter en Mediterranée de la même manière que  le resserement des liens avec la Géorgie n'aurait pour objectif qu'un accés à l'espace Pontique . Or au delà de sa présence sur les rives orientales de la Mediterranée et de la Mer Noire , c'est vers l'Europe que l'Iran cherche manifestement un débouché pour ses productions energétiques . Une Europe qui emboite malheureusement  le pas de l'axe Washington Tel- Aviv à chaque décision interrnationale concernnant l'Iran .

 

De la même manière si l'actualité ne parle que du programme nucléaire ou du programme de missiles Iraniens , l'Iran a developpé ces dernières années un important programme naval militaire [ surtout défensif , il ne s'agit pas d'une marine de projection ]  MAIS AUSSI en ce qui concerne la marine Marchande  .

Celle-ci comprend un peu plus de 100 navires et subit une profonde modernisation avec par exemple la commande en cours de 10 vraquiers . En 2009 le président Iranien Mahmoud Ahmadinejad a instauré le moratoire d'achats de navires de certaines catégories à l'étranger pour favoriser l'industrie nationale . [ 2 ]

  Dans le domaine militaire l'Iran a conçu des torpilles hypervéloces , un submersible et récemment un destroyer  [ Jamaran classe Mowj admis au service actif le 19 février dernier  ] . Ces réalisations si elles paraissent modestes n'en sont pas moins le témoignage de l'importance accordée à la défense des approches maritimes de l'Iran .Les avaries infligées à la frégate Israélienne Hanit par le Hezbollah en juillet 2006 peuvent être aussi analysée comme une défense victorieuse , par procuration , de ce point d'appui maritime de Beyrouth dans le cadre de la stratégie de multi-maritimisation de l'Iran .

 

Cette volonté de " s'ouvrir sur la mer " explique aussi pourquoi l'un des principaux leitmotiv des traineurs de sabres contre l'Iran est l'instauration d'un blocus maritime et pourquoi les " sanctions " visent en premier l' IRISL . On assiste de la part de l'auto-proclammée " communauté internationale " à un " déni de mer " pour l'Iran de la même manière que  cette " communauté internationale " cherche à lui imposer un " déni du nucléaire " ou un " déni spatial " . Or le désenclavement d'un état  s'il passe par le désenclavement maritime ne peut se passer aujourd'hui d'un accés à l'espace cad d'un désenclavement spatial : Deux choses refusées à l'Iran ![ 3 ]

 

 

null

Site :

 

Lignes maritimes de la République Islamique d'Iran

 

 

Liens :

[ 1 ] Mahmoud Ahmadinejad se rendra en Géorgie (médias) - Depêche de Ria Novosti du 21 mai 2010.

[ 2 ] Regards sur les industries navales iraniennes - Article de La Revue deTeheran de décembre 2008 .

[ 3 ] La compagnie maritime iranienne face aux sanctions américaines

 US targets Iran's shipping lines

 

[ 4 ]  Railway to link Iran, Armenia to Black Sea

 Iran reaching Georgian Black Sea Ports via Armenia

 

Rédigé par DanielB

Publié dans #Geopolitique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
<br /> <br /> Tout à fait, Daniel !<br /> <br /> <br /> Deux poids, deux mésures.<br /> <br /> <br /> Quod licet Jovi, non licet bovi.<br /> <br /> <br /> Mais le temps de la grande puissance des mers, l'Angleterre, est passé.<br /> <br /> <br /> "The sun never sets over the British Empire"<br /> <br /> <br /> The sun still sets every night, but the British Empire is no more, and a good riddance, too.<br /> <br /> <br /> Cordialement<br /> <br /> <br /> Olivia Kroth<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
O
<br /> <br /> "US targets Iran shipping lines" ?<br /> <br /> <br /> Je constate avec joie que les sanctionneurs et blacklisteurs n'ont pas assez de soutien international pour instaurer un blocus de l'Iran commes ils l'ont<br /> fait contre le Cuba dans les années 1960.<br /> <br /> <br /> Il y a des limites, et leur pouvoir est en déclin.<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Bonsoir ,<br /> <br /> <br /> Il faudra voir quels seront les sanctions , si il y en a , qui seront adoptées par le CS de l'ONU contre l'Iran et quelles seront leurs portées  . Le blocus commercial contre l'Iran et plus<br /> particulièremment le blocus maritime avait été instauré par les Anglais au moment de la nationalisation des pétroles Iraniens par le Dr.Mossadegh . Curieusement ce sont toujours les nations qui<br /> réclamment la " Liberté des Mers " qui s'employent à la dénier aux autres ! " Nations claiming freedom for themselves  , deny it to the others " disait FDR en 1938 en parlant de l'Allemagne<br /> Nazie . On est en plein dedans !<br /> <br /> <br /> Tres Cordialement<br /> <br /> <br /> Daniel BESSON<br /> <br /> <br /> <br />