Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 19:40

Je vous en ai déja parlé sur ce blogue [ lien ] et je vous en redit le plus grand bien . Cet après-midi je suis allé voir le film de Jean-Jacques Annaud , " Or Noir " .

Contrairement à ce qu'écrivent les pitoyables critiques cinéma de Le Monde  , [ lien ]  et [ lien ] , ce film s'inspire de la " zone neutre " - devenue dans le film " le corridor Jaune " - qui a existée dans le Nord de l'actuelle Arabie-Séoudite et il posséde l'avantage de ne pas être manichéen .

C'est ainsi qu' à la fois le libéral - mais fourbe - Emir Nessib qui met en exploitation les ressources pétrolières du " corridor jaune " par ce qu'il a vu son peuple mourir du choléra et son épouse mourir en couches et le Sultan Amar qui refuse de les mettre en exploitation au nom de l'Islam ont " raison " .

L'hypocrisie  des " docteurs de la foi " qui justifient les décisions de leurs princes respectifs au nom du Coran est superbement dénoncée  . C'est d'autant plus remarquable qu'il s'agit d'un film à capitaux Arabes[ lien ] . La justification du port des lunettes - pour lire ce Coran - est authentique . C'est au nom de la transmission de la parole du Coran qu'Ibn-Séoud parviendra à imposer le téléphone dans ce qui allait devenir la Séoudie .

Les lecteurs de Benoist-Mechin retrouveront le rôle des tribus habitant les rivages du Golfe Persique [ "Ibn- Séoud" ] dans l'odyssée du prince Daouda à travers la " Maison d'Allah " qui rappelle aussi celle de Lawrence dans le désert du Néfoud .

De la même manière on se reportera à Benoist-Mechin pour confirmer l'existence de

" Kahinas du désert " dans l 'Arabie du début du XX éme siècle , des Amazones non-voilées , ce qui montre que le film a été travaillè au niveau du scénario .

La " morale" de ce film réside peut-être dans les habits de l'Emir Nessib aprés la découverte du pétrole dans le " corridor jaune" et ceux de Daouda aprés sa victoire sur l'Emir Nessib , un de ses deux pères [ Qu'il ne tue pas mais envoie comme conseiller auprés de la Texas-Oil  - Texaco * à Houston ] : Coiffé d'un agal et d'un keffieh  , un costume tweed recouvert d'une dishdasha  .Devenant maître du pétrole du " corridor jaune " , Daouda constate qu'il " faut tirer des étrangers des choses utiles pour nous " , tout en restant maître de ses ressources .

Le film comporte deux superbes scénes de bataille , l'une entre des automitrailleuses semi-chenillèes [ type Panhard-Schneider  ] et les cavaliers du prince Daouda et l'autre autour de puits de pétrole . Une fois de plus le film excelle . Si l'on peut penser au mythe de la cavalerie Polonaise affrontant les Panzers de Guderian , de tels combats ont effectivement eu lieu au Proche-Orient dans les années 20-30 et se sont soldés parfois par ...la victoire des cavaliers !

Enfin , pour une fois au cinéma , on voit un avion ne pas s'écraser dans une boule de feu ;0)

 

S'il y aurait des regrets , c'est sur le rôle très discret des " gringos " de la Texas-Oil dans le film qui sont réduits aux rôles de spectateurs des affrontements inter-Arabes et la présence ...d'une guitare andalouse dans un harem de l'Arabie des années 30 !. C'est toute la différence avec le rôle de ces * conseillers *  dans des romans - et la réalité historique - comme Cortiz s'est révolté  ou Intercontinental Petroleum d'Henry Castillou .

  

On peut aussi se poser la question sur la présence de Jerrycans sur les AM , bien que ceux-ci aient été conçus dans les années 30 en Allemagne . Le ravitaillement sur le champ de bataille  par des camions-citernes des AM est par contre conforme .

 

 

Bon film !

 

Nota : Vous comprendrez pourquoi je ne vous invite pas à aller dépenser 9 euros et perdre du temps à aller voir " The Lady " ou " Intouchables " .

" Or Noir " béneficie d'une distribution restreinte - 6 salles sur Marseille et sa banlieue - et c'est dommage ! Le public ne semble pas non plus au rendez-vous : Nous étions sept spectacteurs dont mon épouse et moi cet aprés-midi dans la salle  . Dommage !

Ce film est adapté du livre " The great thirst" d'Hans Ruesch publiè en 1957 .

 

Site officiel : http://blackgold-themovie.com/

 

 

 

 

* Dans la réalité historique Socony-Vacuum Oil Company .

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by DanielB - dans La cinematheque
commenter cet article

commentaires

Liens