Oubangui-Chari : De Fachoda aux ressources naturelles , Gérard Charasse et les constantes géopolitiques .

Publié le 15 Janvier 2014

    A contrario des politicards et des vieilles badernes de l'EM qui invoquent l'" humanitaire " pour justifier l'interventionnisme colonial en Oubangui-Chari [ 1 ] il existe des hommes honnêtes dont il faut souligner la rectitude même si on ne partage pas , loin de là , le point de vue sur cette intervention.

C'est le cas de Gérard Charasse député radical de l'Allier [2] qui est intervenu cet après-midi dans la séance des questions au gouvernement à propos du Centrafrique .

" Tout le monde connaît l'importance historique du Centrafrique , il faut se souvenir de Fachoda ..."

" Cette région aux ressources convoitées..."

" Il faut essayer de briser cet arc islamiste avec Boko-Haram , Aqmi et Al-Quaïda ..."

 

Bon , en clair on n'intervient pas en Oubangui-Chari pour que les n***** ne s'y tuent pas entre-eux à coups de machettes mais bien pour avoir une " place d'armes " [3 ]au Sud de la bande des Soudans , pour l'Uranium , le pétrole et les diamants et pour casser du gnoule ou du négro Mahométan !  Pour ceux qui s'offusqueraient des propos supra ,  ce n'est ni plus ni moins que la traduction en langage compréhensible par tout le monde des propos du député Gérard Charasse. Outre ces éléments , l'Oubangui-Chari est un corridor qui permettra d'évacuer le pétrole Soudanais par l'Atlantique et servira de hub aux projets de lignes à haute-tension d'export de l'énergie électrique produite sur le site d'Inga . [ voir carte ].

[1] http://zebrastationpolaire.over-blog.com/article-un-papillon-aux-ailes-tachees-de-sang-quelques-elements-de-reflexion-sur-l-intervention-neocolonia-121828492.html

[2] http://www.charasse.net/

[3] Au sens du vocabulaire militaire Russo-Soviétique Плацдарм cad territoire permettant une concentration de personnel et de matériel avant leur projection . Territoire utilisé pour le déploiement des forces d'invasion d'un autre État. Ainsi en 1941 , la Pologne et la Roumanie ont été utilisé par l'Allemagne  pour l'invasion de l'URSS . [ Définition de l'Encyclopédie militaire Soviétique - Vol. VI p°353 ]  http://ru.wikipedia.org/wiki/%D0%9F%D0%BB%D0%B0%D1%86%D0%B4%D0%B0%D1%80%D0%BC

 

    routedelenergie0001

 

 

Rédigé par DanielB

Publié dans #Geopolitique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
<br /> The future sources of resources are on the agenda  of many industrial nations: A really new and interesting development:  In 2013 the government of Bolivia started to curb the<br /> subversive activities of NATO-nation NGOs.   -" USAID" had to pack up and leave, now the Danish NGO "Ibis" is being expelled. "Ibis" had organized the resistance of dissident<br /> indigenous groups against the "Tipnis" road. Now all 2000 NGOs active in Bolivia have to renew  and justify their registration. Thus far only 50 have applied. ---- Evidently this impressed<br /> Chancellor Merkel of Germany : "Finally a Macho cleaning up Bolivia for action towards sober development!" Merkel invited Evo Morales to visit in Berlin: Germany wants in on  the lithium<br /> industrialization in Bolivia, where both China and Korea have already become "partners" of Bolivia's state owned entity. Siemens, Ferrostal, Linde and Deutsche Bahn (Federal Railway) are<br /> interested. Bolivian engineers are to be trained by Varta in Germany in the science to manufacture batteries ( for German cars ).  In geopolitics - Germany still has to "partner" with the<br /> U.S. (Military, BND Intelligence) - but Germany and the U.S. are competitors for industrial exports: Thus German interests are split between being a "security" and "geopolitical" tool of the U.S.<br /> - while also helping German industry to compete against the U.S.<br />
Répondre
D
<br /> <br /> Hello Jan ,<br /> <br /> <br /> Very sharp analysis once more ! I'm not a specialist of this issue but i know that the Bundesverband der Deutschen Industrie sometimes clashes with the German govt on foreign affairs<br /> issues like Russia . I guess it's the same thing on Bolivia . <br /> <br /> <br /> Best regards<br /> <br /> <br /> Daniel BESSON<br /> <br /> <br /> <br />