Pétrole dans l'arctique Russe : BP et Rosneft créent un centre de technologies arctiques et signent un accord de partenariat stratégique .

Publié le 15 Janvier 2011

LONDRES, 15 janvier - RIA Novosti

Les géants pétroliers russe Rosneft et britannique BP créeront à Saint-Pétersbourg un centre de technologies arctiques, a annoncé aux journalistes à Londres le vice-premier ministre russe et président du conseil d'administration de Rosneft, Igor Setchine.

Le centre sera créé en vertu des accords signés par les deux compagnies sur l'exploration du plateau continental arctique.

"Evidemment, l'exploration du plateau continental sera effectuée en tenant compte de la nécessité de protéger l'environnement", a indiqué M. Setchine.

Selon lui, le centre travaillera en commun avec les meilleurs instituts de recherche russes et étrangers.

La sécurité énergétique de l'extraction du pétrole et du gaz sera garantie en raison de l'expérience acquise par BP lors de la liquidation de la marée noire dans le golfe du Mexique en avril 2010, a souligné le président de Rosneft, Edouard Khoudaïnatov.

Le 22 avril dernier, la plateforme pétrolière Deepwater Horizon gérée par BP a coulé dans le golfe du Mexique après 36 heures d'incendie et une puissante explosion qui a fait 11 morts. L'accident a provoqué une fuite de pétrole. La marée noire s'est formée à la surface de l'eau et a porté un grave préjudice aux régions riveraines (Louisiane, Alabama, Mississipi et Floride.

 

Note de l'Editeur

 

Au delà de la présence du groupe TNK- BP en Russie , j'avais déja évoqué l'attraît de BP pour l'Arctique Russe dans cet article : Le groupe pétrolier BP veut s' implanter dans l'arctique Russe ...pour sauver la Grande-Bretagne de la pénurie énergetique .

  Voir aussi :Hydrocarbures: Exxon et BP souhaitent accéder au plateau continental russe (Setchine)

  Comme le soulignent de nombreux commentateurs économiques , si BP ne se désengagera pas des EU après la catastrophe de la plateforme Deepwater Horizon , ses perspectives de croissance reposent désormais en grande partie sur ses possibilités d' accés au plateau continental Russe Arctique  .

  Cet accord est assorti de participations croisées aux termes desquelles Rosneft entrera à hauteur de 5% dans le capital de BP, la compagnie Britannique devant détenir 9,5% de Rosneft.
L'accord entre BP et Rosneft a sucité de nombreuses critiques aux EU ou certains parlementaires comme Edward Markey  qui y voient une " menace pour la sécurité nationale " veulent que cet accord  soit analysé par le " Committee on Foreign Investment in the United States ”  et par le Département d' Etat . BP a été en 2009 le principal fournisseur en carburant des forces armées Etasuniennes .[ Lien ]   

 L'accord porte dans un premier sur trois blocs EPNZ-1 , EPNZ-2 et EPNZ-3 acquis par Rosneft dans la Mer de Kara entre la péninsule du Yamal et la Nouvelle-Zemble mais pourrait s'élargir à d'autres régions de l' Arctique et au raffinage en Europe  . [ Voir dossier de presse BP ] . Ces trois blocs ont une superficie de 125 000 Km2 soit la taille approximative du secteur Britannqiue de la Mer du Nord .Selon Robert Dudley le début de la production pourra commencer d'ici 5-10 ans .[ Lien ]

M. Robert Dudley a aussi souligné lors de la signature de l'accord que celui-ci était " le premier échange d'actions d'importance entre une société privée et une Pétrostatale de l'histoire de l'industrie pétrolière . C'est la première alliance du XXI éme siècle conclue sur les promesses du futur et non pas les héritages du passé " . [ Lien ] et [  vidéo ] .

  Cet accord est en tout cas un camouflet cinglant  pour ceux qui pronnnaient en Occident un boycott des investissements dans l' Arctique Russe et des transferts de technologies off-shore vers la Russie , d'autant plus que Rosneft a bénéficié de la liquidation de la société Ioukos de l'escroc Mikhail Khodorkovsky .

 

Rédigé par DanielB

Publié dans #petrole et gaz dans l'Arctique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article