Question d'Orient : Qui défendra les Chrétiens de Syrie ?

Publié le 12 Février 2012

Réponse : La Russie et Vladimir Poutine !

 

Alors que le Pape Benoit XVI - on pourraît écrire Benêt XVI - vient de prendre position en faveur des extrémistes Islamistes Syriens [ Lien ] et de la " communauté internationale "  , la Russie demeure comme au XIXéme siècle la seule et unique " protectrice des Chrétiens d'Orient " !

La Papauté et le " Roi de Rome " s'unissent ainsi comme lors de la Guerre de Crimée à la France , l'Angleterre et à la Turquie  pour s'opposer à la Russie . [ Voir la " Lettre sur la question d'Orient " de Lacordaire ] .[ lien vers article ] et [ vers article ]

 

La France « protectrice des Chrétiens d’Orient » n’a d’ailleurs été qu’un aimable mythe. Depuis le XVIe siècle, elle a eu une politique musulmane et non point une politique de protection de communautés religieuses. Cette protection a été un prétexte au XIXe siècle pour augmenter son influence et justifier ses ambitions coloniales sur le Liban et la Syrie, face à sa grande rivale, la Grande Bretagne, devenue puissance navale Méditerranéenne supérieure à celle de la France depuis l’échec de l’expédition de Bonaparte en Egypte. Cette politique donnait en plus un avantage à la France catholique sur l’Angleterre protestante dans leurs rivalités en Méditerranée, le protestantisme n’ayant commencé à se développer au Proche-Orient que vers la fin du XIXe siècle.

Cette rivalité féroce entre ces deux puissances Européennes dans la région a eu d’ailleurs pour conséquence les massacres entre la communauté maronite sous haute influence Française et celle des Druzes sous protection Anglaise et Ottomane au XIXe siècle (1840-1860). De plus, les promesses non tenues des puissances européennes, France et Angleterre en tête, vis-à-vis des Arméniens et des Grecs de l’Empire ottoman ont préparé le terrain aux massacres et déplacements forcés de population par l’armée turque que l’on connaît (1899-1905-1918-1919). [ lien ]

 

Voir aussi cet excellente analyse d'Antoine Sfeir :La France ne défendant plus les chrétiens d’Orient,la Russie a pris le relais

 

  

MOSCOU, 8 février - RIA Novosti

 

Le premier ministre russe Vladimir Poutine s'est engagé mercredi à classer la protection des chrétiens persécutés parmi les priorités de la politique étrangère russe en cas de victoire à la présidentielle 2012.

Lors d'une rencontre entre le chef du gouvernement et les représentants de différentes confessions, un membre du Patriarcat de Moscou a évoqué le problème de la persécution des minorités chrétiennes dans certains pays, notamment, en Irak, en Egypte, au Pakistan et en Inde. Il a exhorté M.Poutine à faire de ce problème l'un des axes de la politique extérieure du pays.

"N'en doutez pas", a répondu le premier ministre avant de souligner l'importance de résolution de ce problème au niveau international.

 

 

La Russie a fait de la chrétienté d'Orient une diplomatie parallèlle.

 

Le premier ministre russe Vladimir Poutine

 

 

 

 

 

Rédigé par DanielB

Publié dans #La Russie dans le monde

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article