Radio Svoboda se déchaîne contre le " bétail " d'Ekaterinbourg !

Publié le 29 Janvier 2012

La manifestation du 28 janvier 2012 des ouvriers du CMI de l'Oural à Ekaterinbourg semble avoir atteint ses objectifs : Le site " Radio Svoboda " , financé par le congrés Us , y consacre plusieurs articles , " critiques " vous vous en doutez  ![ lien ]

 Le danger géopolitique pour " l' opposition démocratique " que j'évoquais y est parfaitement pris en compte : L'opposition grandissante entre le " monde ouvrier des périphéries Russes " et l' " élite urbaine Moscovite " .

Quand à la blogosphère anti-Poutine encensée par nos plumitifs , elle reste fidéle à sa ligne éditoriale : Aprés avoir traité les ouvriers de " bétail " , Nadejda Babkina y est qualifièe de " sale pute " , " vieille pute " , " vieille peau " ,.....

C'est le parler de l' " élite urbaine et démocratique Russe " soutenue par l'Occident !

 

 

Rédigé par DanielB

Publié dans #Guerre de l'information

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D

D'ailleurs , le drame de la Russie poutinienne , c'est de n'avoir pas écouté Soljénytsyne , quand il en était encore temps .Cela dit , Poutine , je lui tire mon chaperau . Mais la Russie a perdu
beaucoup de temps et beaucoup de forces ds l'aventure désastreuse Eltsyne . Il est vrai que Soljénytsyne a mis beaucoup trop de temps à revenir . Et quand il est revenu par l'Extrême-Orient ,
plus personne ne songeait à lui . 
Répondre
D

'Y peuvent pas la fermer  , cette radio soit disant "liberté" ?  Moi , quand j'entends le mot "liberté" ...Le type même de la fausse valeur . Il n'y a de civilisation que s'il y a des
limites ."C'est la liberté qui opprime , et c'est kla loi qui délivre"  , disait Lamennais , si ma mémoire est bionne ...Une société sans limites , càd dans l'hubris , comme les sociétés
démocraSSouillardes "occidentales" , est une société de jungle . Seul y compte le rapport de forces . Ou comment la liberté érigée en valeur absolue conduit au fascisme . paradoxal , non ?
 En tous cas , les dirigeants russes actuels feraient bien de veiller au grain , mais à la base , càd là où se forment les consciences : école , famille , Eglise .Sinon , en moins de dix ans
, ils se retrouvront otages d'une opinion formatée par les grands groupes financiers par le biais d'une presse aux ordres de ladite finance totalement cynique et amorale .Comme ici . Avec
décadence miorale et décadence des moeurs à a clef . Et là , il faut compter au moins 50 ans pour s'en relever .
Répondre