Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ICE STATION ZEBRA
  • ICE STATION ZEBRA
  • : Blog initialement consacré à la géopolitique de l'Arctique . Il traite désormais de l'actualité politique , economique , socio-culturelle , historique et militaire et présente des analyses " non conformistes " .Il ne pretend pas à l' " objectivité " mais presente un point de vue alternatif , en opposition avec les pretendues " analyses " syndiquées des " mediats libres " des " democrassies occidentales "
  • Contact

Recherche

25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 22:19

Face à la montée en puissance des actions  subversives dirigées par Tbilissi et Ankara et visant à déstabiliser le Caucase Russe dans la perspective des JO de Sotchi en 2014 au travers de la " carte Circassienne " , la communauté analytique Russe lance la contre-offensive .

Le RISS - Российский институт стратегических исследований ou РИСИ - Institut Russe d'Etudes Stratégiques , [ site ]  a tenu le 16 mai 2012 une conférence consacrée à " La question Circassienne et le facteur étranger " . Sans avoir les chevilles qui enflent , je pourrais écrire que tout ce que j'écris sur ce dossier dans ce blogue a été développé lors de cette conférence qui a constitué la " réponse Russe " aux différentes tentatives de déstabilisation du Caucase en cours . Les participants ont émis une série de recommandations qu'ils présenteront aux chefs politiques - et certainement militaires - Russes .  Il s'agissait lors de cette conférence d'analyser les questions qui représentent des menaces pour la sécurité de la Fédération de Russie et analyser l'influence des facteurs externes  :

 

1- La manipulation des populations Tcherkesses - Circassiennes du Caucase et surtout de la diaspora [ Turquie , Syrie , Géorgie , Etats-Unis , Israel ] - est une continuation du " Grand Jeu " , lutte géopolitique qui a opposé la Russie - l'Empire Russe - à l'Angleterre et aussi la France au XIX éme siècle .

Il ne faut pas oublier que si des agents du gouvernement Anglais comme  David Urquhart  ,James Stanislaus Bell  et John Augustus Longworth  ont soutenu les " peuples montagnards " du Caucase [ lien ] et [ lien ] , le gouvernement Français leur a envoyé des armes au XIX éme siècle [ lien ] et [ lien ] et que durant la Drôle de Guerre l'EM Français - Gamelin et Weygand - et la diplomatie Française - René Massigli - planifiaient des opérations de subversion dans le Caucase à partir du " Levant " [ Liban - Syrie ] avec l'aide des diasporas Tchétchènes et Tcherkesses . [ lire " Les plans secrets du GQG pendant la guerre - Paul Allard et operation pike britain versus the soviet union ]

L'objectif , aujourd'hui comme hier lors de la Guerre de Crimée  , étant de " chasser la Russie de la Mer Noire " .

 

 

2- Il faut faire le distingo entre la population Tcherkesse - pacifique et intégrée - résidant en Russie  et les activistes radicaux liès au terrorisme Caucasien et aux officines de renseignement étrangères .Le gouvernement Russe se doit de collaborer avec les représentations et organisations Tcherkesses représentatives mais tout contact avec les groupuscules extrémistes , liés au terrorisme Caucasien et aux agences de renseignement étrangères , est à exclure . Certains activistes Circassiens résidant à Munich veulent ainsi

" élever un monument à la gloire d'Hitler et de Himmler " , faisant allusion à " Institut für Kaukasus " de l'Abwehr durant la Seconde Guerre Mondiale . [ voir affiches ] [ lien ]  

La seule différence est que si il y a 65 ans la " liberté du Caucase "  était envisagée à Munich sous le signe de la swastika , elle est aujourd'hui planifiée à Tblissi et Ankara sous le signe de la burqua et de la chariah ! [lien ]

 

3- Les groupes radicaux qui essayent de développer la " question Circassienne " sont beaucoup moins nombreux qu'il n' y paraît ou qu'ils essayent de le faire paraître . La plupart du temps ils sont composés de un ou deux membres et utilisent des réseaux sociaux comme "  "Odnoklassniki.ru", [ " Copains d'avant " ] pour leur propagande  . De la même manière la " blogosphère Circassienne " reprend en copié-collé la propagande Russophobe élaborée à Tbilissi , Ankara ou Washington . L'objectif avoué de ces groupes radicaux est d'affaiblir les positions de la Russie dans le Caucase et sur les rivages de la Mer Noire , au profi de puissances étrangères , en utilisant le levier des JO de Sotchi et d'un prétendu " génocide Tcherkesse " consécutif à l'exode des populations Circassiennes au XIX éme siècle .

 

4- La reconnaissance du " génocide Tcherkesse " par le parlement Géorgien le 20mai 2010 est une opération de politique étrangère visant à déstabiliser la Russie . Ainsi le texte possède une version Russe alors que les résolutions du parlement Géorgien sont d'habitude uniquement publiées en Géorgien et en Anglais .

 

5- Les activistes radicaux de la diaspora Circassienne liés au terrorisme Caucasien reçoivent le soutien de centres analytiques Etasuniens comme " The Jamestown Foundation " et d'organes de propagandes liés directement à l'administration Us : " Radio Free Europe "[ lien ] , " Radio Svoboda " et " Voice of America " [ lien ] . Certains des happenings de la diaspora Circassienne liès à des actions visant au boyocott de JO de Sotchi de 2014 semblent d'ailleurs être organisés en collaboration et à destination de ces medias . Ces activistes bénéficient désormais du relais de medias internationaux comme Newsweek [ lien ]  , BBC World Service ,...et même The Economist  [ lien ] et Haaretz  [ lien ]  !

 

6- La Géorgie développe depuis septembre-octobre 2011 une politique pro-active de propagande à l'encontre des résidents du Caucase Russe[ lien ] : Suppression des visas , diffusion d'émissions de propagande en Russe via Pik.Tv . La Russie se doit de répondre à cette offensive Géorgienne , en particulier sur le plan de la propagande radio-télévisée , pour ne pas être déclassée dans le Caucase .

 

7- La Guerre contre la Géorgie d'aout 2008 et surtout la reconnaissance de l'indépendance de l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud ont renforcé  la position Russe dans le Caucase , y compris auprès des populations Circassiennes .  C'est ce qui expliquerait par exemple l' appel " incongru " et " illogique " de l'OTAN à la Russie à revenir sur la reconnaissance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud . [ lien ] et [ lien ] 

 

7- Plusieurs nations Occidentales envisagent en sous-main de boycotter , sous la direction des Etats-Unis , de l'Angleterre, d'Israel  , de l'Allemagne et de la Géorgie , les JO de Sotchi . Les travaux de construction d'un site olympique  , initialement prévu pour 2018 , " alternatif " à PyeongChang  en Corée du Sud s'accélèrent tandis que l'OTAN a été consulté pour assurer la sécurité de ces jeux  ...dés 2014 !

 

8- Les historiens et les clercs Russes se doivent d'être mis à contribution pour contrer la propagande Géorgienne  , de la même manière les livres d'histoire doivent présenter de manière impartiale " les événements survenus dans le Caucase en mai 1864 " aux élèves Russes et plus particulièrement aux élèves de la région directement concernée . C'est ainsi que des documents historiques , ou présentés comme tels comme le " Mémorandum  du Général Evdokimov " , doivent être étudiés à l'aune des us et coutumes de la guerre , de la diplomatie de la seconde moitiè du XIX éme siècle et non de considérations " drouâdelômistes " et contemporaines . Le rôle et la responsabilité des puissances étrangères , essentiellement l'Angleterre , l'Empire Ottoman et la France , dans le " Muhajir " [ exode des Circassiens du Caucase ]  - Мухаджир - doit être réévalué . [ lien ]

 De la même manière la participation d'unités Géorgiennes  à la guerre contre les " peuples montagnards " du Caucase doit être rappelée ainsi que les appels récurrents de la presse Géorgienne du dernier quart du XIX éme siècle à " nettoyer l'Abkhazie " pour y installer des colons Géorgiens  . Le " droit au retour " , refusé par beaucoup de Circassiens soumis à la propagande Ottomane ,  accordé par l'Empire Russe et le tsar Alexandre II à la diaspora Circassienne résidant dans l'Empire Ottoman juste après la fin des hostilités , doit être remémoré .

Le fait que le gouvernement Impérial Russe ait affrété des navires auprès d' armateurs Français , Anglais , Ottomans pour transporter des Circassiens hors du Caucase ne constitue en aucune manière le début d'une preuve d'une politique planifiée d'épuration ethnique mais à l'aune des us et coutumes de l'époque marquait la volonté du gouvernement Russe de s'assurer que l'exil volontaire des " montagnards " s'effectuait dans les meilleurs conditions possibles .

 

9- A la diaspora Circassienne résidant en Turquie il doit être aussi rappellé que le gouvernement Turc qui les appuie au Caucase  , leur dénie sur son propre territoire l'usage de leurs langues alors que celles-ci sont autorisées et même enseignées sur le territoire de la Fédération de Russie .

 

10- Le gouvernement Russe doit appuyer les revendications des populations Arméniennes de la province Géorgienne de Djavakhétie et souligner la politique de " double standard " menée par les législateurs et chefs politiques Géorgiens : Reconnaissance d'un prétendu " Génocide Circassien " et refus de la reconnaissance du Génocide Arménien . Cela contraindrait d'ailleurs les Géorgiens à un "grand-écart " historico-politique  : Beaucoup de chefs politiques du gouvernement Jeune-Turc étaient issu de la diaspora Circassienne tandis que Les Tcherkesses-Circassiens de la diaspora dominaient parmi les agents de l'Organisation Spéciale [ Teşkilat-ı Mahsusa ]  de sinistre mémoire [ lien ] et [ lien ]

 

 

 

Si le 21 mai dernier les manifestations de la diaspora Circassienne à Istamboul [ lien ] , Anaklia en Géorgie [ lien ]  ,  Amman [ lien ]  , Beyrouth , Berlin , Bruxelles et dans le New-Jersey [ voir video de 2010 ] et [ lien ] ont eu un caractère explicitement Russophobe ,appelant à l' " expulsion de la Russie et des Russes hors du Caucase " et au boycott des JO de Sotchi ,  les manifestations qui se sont déroulées sur le territoire de la Fédération de Russie n'ont pas eu l'ampleur , loin  de là , et surtout le caractére de " révolution verte " et de grand raout  Russophobe qu'espéraient les activistes Circassiens liés au terrorisme Caucasien et aux services de renseignement étranger .[ lien vers article ] 

 

A Naltchik - capitale de la République  de Kabardino-Balkarie - c'est la commémoration de la " fin de la guerre  dans le Caucase " qui a été mise en avant . De nombreuses interventions ont été sibyllines quand aux véritables origines des guerres Russo-Circassiennes du XIX éme siècle :

" Ces guerres ont été imposées aux peuples aux noms d'intêrets politiques [ géopolitiques ?  ] . Mais toutes  les guerres se terminent par des traités de paix et nous devons préserver cette paix fragile dans le Caucase et dans toute la Russie "  a ainsi déclaré le professeur Kashif Unezhev en ajoutant  " Il y a de jeunes gens un peu ecervelés qui pensent que sans la Russie la vie ici  serait plus facile , mais ils ont tort : Sans la Russie il n' ya pas de Caucase ! " [ lien ] Le professeur Unezhev a souligné le rôle géostratégique du Caucase et que celui-ci a toujours fait l'objet de convoitises [  des grandes puissances  qui y ont organisés les conflits ]   : " C'est la région la plus importante de la terre ! "

A l'issue de la cérémonie les chefs religieux musulmans ont appellé dans une dou'a  à la miséricorde pour toutes les victimes , Russes  et Caucasiennes , de cette guerre .

 

Tcherkessk , capitale de la République de Karatchaevo -Tcherkessie , les représentants de la communauté Circassienne ont convié des représentants des Cosaques du Kouban , qui ont combattu aux côté de l'Armée Impériale Russe les " peuples montagnards  " , aux cérémonies du 21 mai .  C'est l'Ataman Viktor Borodkin [ lien ] qui s'est exprimé au nom de la communauté Cosaque : " Les périodes de confrontation [ entre les Cosaques et les " peuples montagnards " ] ont cédé la place à des relations pacifiques . Malgré l'énormité des pertes humaines de part et d'autre il y a toujours eu un désire sincère de paix et de cohabitaion entre nos deux peuples . Cette guerre ne nous a pas amené à nous haïr ".

 

Le vice-président de l'Assemblée de la République de Karatchaevo -Tcherkessie , Ruslan Khabov [ lien ]  , a quand à lui été on ne peut plus explicite sur les responsabilités historiques de ces guerres du Caucase du XIX éme siècle , rejoignant l'analyse des experts du RISS il a déclaré : " Dans l'histoire de la Russie il n' ya pas que des pages glorieuses mais aussi des pages amères et honteuses . L'histoire peut être réecrite selon les chefs politiques , les gouvernements , mais on ne peut pas la modifier . La triste vérité de la guerre du Caucase , c'est que le Caucase est devenu la tombe  commune et fraternelle de centaines de milliers de " montagnards " et aussi de centaines de milliers de soldats Russes tombés dans l'affrontement de forces géopolitiques ".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

null 

 

 

null  547641 10150861127559213 625134212 9891102 545283220 n

  550985 10150861079324213 625134212 9890822 1875852862 n

  null 

 null nullМероприятия, посвященные Дню памяти жертв Кавказской войны, прошли в Карачаево-Черкессии. Фото http://kchr.info

 null 

 

 

 

 

 

 

nullnull 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

femme russe 09/11/2012 12:12


merci pour toutes ces explications.

Liens